Skip to main content

Sur le radar : Une transition en douceur pour Raphaël Lavoie

Échangé des Mooseheads aux Saguenéens à la date limite, l'espoir des Oilers n'a perdu aucun rythme

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

Quand il a mis les pieds dans le vestiaire des Saguenéens de Chicoutimi pour la première fois après avoir été acquis des Mooseheads d'Halifax, Raphaël Lavoie a renoué avec deux visages qu'il connaissait bien. 

Un peu trop bien, en fait.

Lavoie a retrouvé à Chicoutimi le capitaine Rafaël Harvey-Pinard et Félix Bibeau, deux des pièces maîtresses de la conquête de la Coupe du Président et de la Coupe Memorial des Huskies de Rouyn-Noranda, l'an dernier. Deux conquêtes survenues, rappelons-le, aux mains de Lavoie et des Mooseheads.

À LIRE AUSSI : Repêchage 2020 : Marco Rossi, beaucoup plus qu'un marqueurSur le radar : Hendrix Lapierre trépigne d'impatience

« C'est plus le fun de jouer avec eux que contre eux, a rigolé l'espoir des Oilers d'Edmonton. Tout ce qui s'est passé a été oublié. C'est certain qu'on en parle un peu ici et là, mais il n'y a aucune animosité. Ils ont été super gentils et vraiment accueillants. »

Le contraire aurait été plutôt surprenant puisqu'on parle de deux des joueurs les plus respectés dans la LHJMQ et dont les réputations de leaders ne sont plus à faire. Ce n'est pas un hasard si les Saguenéens (37-11-5) les ont de nouveau réunis alors qu'ils aspirent aux grands honneurs.

Échangé tout de suite après sa participation au Championnat mondial junior, où il a remporté la médaille d'or avec la formation canadienne, Lavoie n'a d'ailleurs pas mis de temps à constater leur impact.

« Quand je suis arrivé à Chicoutimi, je n'avais jamais vu une équipe dans laquelle les gars s'aimaient et se tenaient autant que ça, a-t-il fait valoir. Je suis vraiment content de me joindre à ce groupe en compagnie de Dawson (Mercer), Karl (Boudrias) et Patrick (Kyte). On s'est sentis inclus dès le départ. »

Ça se transporte évidemment sur la patinoire. Depuis son arrivée au Saguenay, Lavoie totalise 21 points, dont 11 buts, en 15 matchs et n'est qu'à trois buts de son sommet personnel de 32, établi en 62 rencontres l'an dernier.

À 19 ans et à sa quatrième saison dans le circuit junior québécois, l'attaquant de 6 pieds 4 pouces et 198 livres s'affirme véritablement dans le rôle de franc-tireur, qui lui a toujours collé à la peau. En 45 rencontres au total à Halifax et à Chicoutimi, il a déjà décoché 261 tirs au but - 55 de plus que la saison dernière.

Et avec la qualité de son tir, plus de tirs équivalent automatiquement à plus de buts.

« Je ne dirais pas que c'est plus facile, mais je crois être devenu un meilleur joueur de hockey, a expliqué le no 50. J'ai plus d'expérience, plus de confiance, plus d'opportunités, plus de temps de glace... J'ai plus de chances de marquer; quand je vois le gardien, je tire et ça paye.

« Ce sont tous des petits facteurs qui font en sorte que les statistiques grimpent plus rapidement. »

Mercer se plait aussi

Si Lavoie a renoué avec ses bourreaux du printemps dernier, il a fait vivre la même chose à Mercer - qui a aussi été son coéquipier avec Équipe Canada junior. Les Mooseheads avaient envoyé les Voltigeurs en vacances en six matchs en demi-finale de la Coupe du Président.

Les deux ont enterré la hache de guerre - une médaille d'or du CMJ aide à rétablir les ponts - et ont bien l'intention de travailler ensemble pour aller jusqu'au bout, encore une fois.

Admissible au prochain repêchage de la LNH, Mercer a jusqu'ici enregistré quatre buts et 10 aides en 12 matchs et commence enfin à trouver ses repères. Il faut dire qu'avec le CMJ, le Match des meilleurs espoirs et un déménagement de Drummondville à Chicoutimi, les derniers mois ont été bien chargés pour lui.

« Les choses se placent tranquillement, a-t-il évoqué. Ma vie reprend son cours normal et j'apprends peu à peu à connaître les gars, le système de jeu et les entraîneurs. La chimie est très bonne et nous savons que nous sommes tous là pour une raison. Nous ferons tout en notre possible pour aller jusqu'au bout. »

*Crédit photo: André Émond
 

Dans le calepin 

- Jason Robertson a disputé les trois premiers matchs de sa carrière avec les Stars, la semaine dernière, lorsqu'il a été rappelé en raison de la blessure à Alexander Radulov. Auteur de 20 buts en 49 matchs à sa première saison dans la LAH, le choix de deuxième tour en 2017 a grandement amélioré son coup de patin qu'on disait être sa plus grande lacune à son année de repêchage.

« J'ai de plus en plus confiance que je peux déborder un gars au lieu de passer la rondelle, a-t-il expliqué à son passage à Montréal. C'est une question de confiance. Je ne dis pas que mon coup de patin est excellent, mais je pense que je peux bien me débrouiller au niveau de la LNH. »

- Les Devils ont frappé un grand coup en faisant l'acquisition de l'espoir Nolan Foote et d'un choix de première ronde en retour de l'attaquant Blake Coleman, dimanche. Foote n'est peut-être pas le meilleur patineur, mais il possède un tir qui ferait déjà rougir plusieurs joueurs de la LNH. Il offre un savant mélange de hargne, de robustesse et d'habiletés : une très bonne prise.

Tweet from @HeresYourReplay: More information

- Le nom de Shane Wright peut déjà être ajouté sur le radar en vue du repêchage de 2022. Celui qui a obtenu le statut d'exceptionnel pour s'aligner dans la OHL à 15 ans domine les recrues du circuit avec une récolte de 60 points, dont 34 buts, en 51 matchs. Les trois derniers joueurs de moins de 17 ans à avoir atteint le plateau des 40 buts sont John Tavares, Taylor Hall et Steven Stamkos.

Tweet from @yourtvkingston: More information

2020 sous la loupe

- Cole Perfetti a connu toute une semaine de travail dans la Ligue de l'Ontario en récoltant 10 points (quatre buts, six passes) en trois matchs. À sa deuxième saison dans la OHL, le quatrième meilleur espoir en Amérique du Nord est maintenant à trois points du plateau des 100 en 53 rencontres.

Tweet from @HeresYourReplay: More information

- L'attaquant Seth Jarvis connaît de bons moments chez les Winterhawks de Portland dans la WHL. Le 19e meilleur espoir nord-américain a amassé sept buts et 10 mentions d'assistance à ses six dernières rencontres pour porter son total à 81 points en 49 rencontres.

Tweet from @BenTDooley: More information

- Alors qu'il ne reste que quelques matchs à la saison régulière dans la Ligue allemande (DEL), l'attaquant Tim Stützle trône toujours au sommet des pointeurs chez les recrues du circuit avec un total de 30 points, dont sept buts, en 34 matchs. C'est franchement impressionnant pour un jeune de 18 ans qui n'en est qu'à sa première campagne chez les professionnels.
 

L'indice Lafrenière

En hausse : Difficile à croire, mais il y a des choses qu'Alexis Lafrenière n'avait pas encore accomplies dans la LHJMQ… comme un match de sept points. Le capitaine de l'Océanic a récolté un but et six aides dans une écrasante victoire de 11-2 contre les Remparts de Québec, dimanche.

En plus de ces sept points, Lafrenière a amassé un but et deux aides contre l'Armada, vendredi, et totalise maintenant 99 points en 44 matchs. Il pourrait devenir le premier joueur à atteindre le plateau des 100 points dans la LCH, cette saison, alors que l'Océanic sera en quête d'une 12e victoire de suite à Moncton, mercredi.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.