Skip to main content

Subban discute de son retour à Nashville et des déboires des Devils

Le défenseur se dit fébrile à l'idée d'affronter son ancienne équipe et de renverser la vapeur avec le New Jersey

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste NHL.com

NEWARK, New Jersey - P.K. Subban a effectué son retour à Nashville quand les Devils du New Jersey ont perdu contre son ancienne équipe, les Predators de Nashville, par la marque de 6-4, samedi au Bridgestone Arena. Il s'agissait du retour du défenseur dans cette ville qui a déjà été son domicile et qui profite encore de son implication communautaire.

Subban, qui a été échangé aux Devils le 22 juin, a lancé le programme Blueline Buddies en 2017-18, lors de la deuxième de ses trois saisons avec les Predators. L'initiative a permis de rassembler un membre de la police de Nashville ainsi qu'un de ses invités avec un représentant d'un organisme local et un enfant défavorisé pour assister à un match, souper et obtenir des autographes.

À LIRE AUSSI : Subban et les Devils veulent faire tourner le ventJack Hughes n'ira pas au Championnat mondial junior

Le programme a immédiatement fait fureur. Tellement que les Predators l'ont poursuivi cette saison, même si Subban évolue pour une autre équipe. Le capitaine des Predators Roman Josi ainsi que ses adjoints Filip Forsberg, Ryan Johansen, Mattias Ekholm et Ryan Ellis sont maintenant les représentants de Blueline Buddies.

« La plus grande marque de respect est qu'ils ont continué le programme Blueline Buddies après mon départ », a déclaré Subban, qui a lancé la même initiative au New Jersey cette saison. « En plus [du directeur général des Predators] David [Poile], je veux particulièrement remercier Roman Josi pour ça. Ce n'est pas seulement Roman, car je pense qu'ils font une rotation avec les joueurs qui participent, mais c'est extraordinaire et j'en suis très reconnaissant. Habituellement, je m'occupe de mes propres initiatives, mais de voir d'autres joueurs et une autre organisation s'impliquer, c'est génial. »

Josi a attribué du mérite à Subban pour avoir un impact important chez les Predators et au sein de la communauté, ajoutant que ce serait étrange de l'affronter.

« Nous avons connu beaucoup de succès avec lui au sein de l'équipe, a dit Josi. Il a été un élément important de l'organisation et de la communauté. Il s'est beaucoup impliqué. Nous nous occupons encore de Blueline Buddies, une initiative qu'il a lancée, et c'est très plaisant. Nos succès nous ont permis d'atteindre [la Finale de la Coupe Stanley 2017] et de remporter le trophée des Présidents, et il en a été un acteur important. Il a représenté beaucoup pour cette équipe. »

Subban, qui a été échangé aux Predators par les Canadiens de Montréal le 29 juin 2016, a discuté de son retour à Nashville, du changement d'entraîneur chez les Devils et de son jeu dans une longue entrevue avec NHL.com avant le match du New Jersey face aux Blackhawks de Chicago, vendredi au Prudential Center.
 

Tu as dit jeudi que retourner à Nashville serait différent de ton retour à Montréal pour la première fois après avoir été échangé par les Canadiens. Pourquoi?

« J'étais fébrile de retourner à Montréal et je savais qu'il y aurait beaucoup d'émotions. À Nashville, je sais que je serai émotif, mais je pense que ce sera plus amusant qu'autre chose, car j'ai tellement développé une belle relation avec tous mes coéquipiers. Ma façon de partir a été positive. Il n'y avait rien de négatif et personne n'a dit que j'avais mal fait mon travail ou quelque chose du genre. Nous avons presque gagné la Coupe Stanley là-bas. Ce sera génial d'y retourner et je serai heureux de revoir mes anciens coéquipiers.

« J'ai énormément de respect pour David Poile. Au cours de ma carrière, j'ai rencontré tellement de gens, mais il est pratiquement seul dans sa catégorie avec la manière dont il a traité ma famille et moi, les conseils qu'il m'a donnés, la façon dont il a composé avec moi après la transaction et même avec toutes les blessures que j'ai subies. Mon passage avec les Predators est presque le seul moment où j'ai été blessé au cours de ma carrière, et ç'a été difficile. Ç'a été difficile pour eux et ils ont subi beaucoup de pression. Nous avons passé à travers et je suis simplement heureux d'avoir pu partir en bons termes. »
 

Es-tu resté à Nashville assez longtemps pour te sentir comme à la maison?

« Oui, j'ai encore ma maison là-bas tout près du club de golf The Governors Club et, honnêtement, je ne sais pas si je vais la vendre. Ce sera une décision conjointe avec [ma fiancée] Lindsey [Vonn], mais je possède encore ma maison là-bas et j'ai adoré mon passage à Nashville. J'aime jouer là-bas. Je considère cet endroit comme mon chez-moi, car j'ai tellement d'amis là-bas. Je me suis fait tellement d'amis en si peu de temps et ils viendront tous au match de samedi, donc ça me rend fébrile. »
 

Certaines de ces amitiés sont nées avec Blueline Buddies. Est-ce que certaines de ces personnes seront là, celles que tu connais personnellement?

« J'ai parlé à l'équipe et de mon côté, je suis juste heureux qu'ils aient poursuivi l'initiative, donc je ne veux pas être trop demandant quant à ce qu'ils vont faire, mais je sais qu'on va faire quelque chose avant la rencontre avec Roman, je pense. Peu importe qui sera là pour me soutenir, je serai heureux. Je ne sais pas trop à quoi m'attendre samedi, mais mon passage là-bas a été génial. »


 

En parlant des attentes, à quoi ressemblera la réaction des partisans, selon toi?

« Je ne m'en fais pas avec ça, mais je pense que ça devrait être positif. Je n'en fais généralement pas tout un plat, mais j'ai eu de belles années là-bas. Nous avons eu de bonnes équipes et de longs parcours. J'ai été heureux de prendre part au parcours jusqu'en Finale à ma première année et je pense que les partisans ont apprécié ça. Les partisans ici sont exceptionnels. Ç'a été très agréable de jouer devant eux. Évidemment, gagner des matchs est plaisant, mais c'est une belle ville de hockey et je pense que ce sport occupera une place importante pendant encore longtemps ici. »


 

Ta saison ne se déroule pas comme tu l'avais prévu. Comment réagis-tu à ça maintenant que l'entraîneur a été congédié et que tu as été blanchi à tes 15 derniers matchs? Comment composes-tu avec la situation?

« Comme équipe, nous savions qu'il allait y avoir une courbe de progression. Ça se voyait lors des cinq ou six premières rencontres : nous allions avoir beaucoup de choses à apprendre. Nous aurions dû gagner beaucoup plus de matchs. Je pense que tout le monde le sait dans la Ligue. Le plus difficile a été de conserver le même niveau d'énergie et de confiance qu'au début de la saison. C'est difficile, car ça devient pesant de ne pas gagner. En ce moment, nous devons jouer d'une certaine manière pour l'emporter. Je ne suis pas inquiet de ma fiche personnelle. Est-ce que c'est une année de contrat pour moi? Est-ce qu'on s'attendait à ce que je débarque et que j'accumule 70 points?

« La réalité, c'est que notre équipe n'a pas participé aux séries éliminatoires l'an dernier et que nous tentons d'y participer. J'essaie de contribuer là où je peux. Nous avons essayé plusieurs choses différentes. J'ai joué avec chacun des défenseurs de notre formation. J'obtiens la dernière portion du jeu de puissance. D'abord et avant tout, si tu veux cumuler des points, ça doit venir en grande partie de l'avantage numérique, mais nous misons sur d'excellents joueurs. Nous avons plusieurs jeunes joueurs qui doivent se développer et qui obtiennent une belle occasion de contribuer. Je veux soutenir l'équipe et l'aider à gagner des matchs. C'est mon approche et ça n'a pas encore changé, mais je pense que notre équipe va renverser la vapeur cette saison. Je crois vraiment que nous pourrons le faire. »

Video: NJD@CAR: Subban complète le jeu de Wood

À quoi ressemble ta relation avec Alain Nasreddine, qui a remplacé John Hynes en tant qu'entraîneur-chef?

« Super. J'ai une bonne relation avec [Nasreddine] et [Hynes]. J'ai vraiment apprécié [Hynes] comme personne, et comme entraîneur. Nous avons beaucoup d'amis en commun. Je connais bien son parcours. Il aura une autre chance dans la LNH. Mais avec [Nasreddine], j'ai une superbe relation. Sa porte est toujours ouverte. Il a fait un excellent travail avec la défensive, alors je tente de faire du mieux que je peux pour lui et pour rendre son travail plus facile. »
 

Ce match à Nashville, est-ce un de ceux que tu encercles sur le calendrier au début de la saison? En tant que vétéran, fais-tu encore ce genre de choses?

« Oui, je savais qu'en décembre je jouerais là-bas. C'est encerclé parce que c'est un événement plaisant. J'ai vu que c'était le lendemain d'un autre duel. On dirait que mes retours (contre mon ancienne équipe) se font toujours lors d'un deuxième match en autant de jours. Mais c'est le fun que ce soit un samedi soir. Je pourrai voir quelques amis et d'anciens coéquipiers et célébrer avec eux. J'entretiens de bonnes relations avec plusieurs anciens joueurs là-bas et je suis très excité de les voir. »

Le correspondant de NHL.com Robby Stanley a contribué à ce reportage.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.