Skip to main content

Gagné: Kotkaniemi bénéficie des succès des Canadiens

Notre chroniqueur Simon Gagné continue de prôner la patience dans le cas du Finlandais âgé de 18 ans

par Simon Gagné / Chroniqueur LNH.com

Simon Gagné a disputé 14 saisons dans la LNH et il a réussi 291 buts et totalisé 601 points en 822 matchs, connaissant notamment deux saisons de 40 buts et plus. Il a remporté la Coupe Stanley dans l'uniforme des Kings de Los Angeles en 2012. Sur la scène internationale avec le Canada, il a savouré la conquête de la médaille d'or aux Jeux olympiques de 2002 à Salt Lake City et la conquête de la Coupe du monde en 2004. L'attaquant sélectionné au 22e rang du repêchage 1998 a successivement porté les couleurs des Flyers de Philadelphie, du Lightning de Tampa Bay, des Kings de Los Angeles et des Bruins de Boston. Simon a accepté de collaborer avec l'équipe de LNH.com chaque semaine afin de discuter de l'actualité de la LNH.

Les Canadiens de Montréal ont décidé de garder Jesperi Kotkaniemi pour le moment. Je vous ai déjà fait part de mes réticences à faire graduer des jeunes âgés de 18 ans dans la LNH, à moins qu'ils s'appellent Mario Lemieux, Sidney Crosby ou Connor McDavid. Je prône une grande patience et je me range dans le camp des gens qui jugent qu'une année de plus passée dans les rangs juniors ou mineurs, ou même les rangs professionnels en Europe, est préférable. 

Prenez uniquement le cas de l'attaquant Elias Pettersson des Canucks de Vancouver. Les Canucks lui ont permis de passer la saison dernière en Europe et voyez comment il est dominant cette saison à l'âge de 19 ans. On pourrait également parler de Mitchell Marner des Maple Leafs de Toronto.

À LIRE : L'évaluation continue pour Kotkaniemi | GAGNÉ : Chapeau à Julien et Boucher

Pour être passé par là après avoir été repêché par les Flyers de Philadelphie, je suis convaincu que c'est la meilleure voie à emprunter. Tout le monde veut jouer dans la LNH à 18 ans, mais une année de plus peut faire toute la différence. Ça permet de couper le cordon ombilical, d'être plus prêt, plus fort et plus mature.

Cela dit, Kotkaniemi fait bien chez les Canadiens. Il n'a pas encore marqué, mais tant qu'il demeurera soucieux de son jeu en défense comme il le fait, l'entraîneur Claude Julien va l'apprécier. Pour connaître Claude, que j'ai eu comme entraîneur avec les Bruins de Boston, c'est très important pour lui.

Video: MTL@BUF : Kotkaniemi et Armia combinent leurs efforts

Kotkaniemi bénéficie également du bon début de saison de l'équipe. La situation serait différente si l'équipe était en bas de classement. La pression serait plus forte sur lui. Il s'en imposerait davantage pour apporter une plus grande contribution à l'attaque.

Les dirigeants ont toujours le loisir de faire comme ils l'ont fait avec le défenseur Victor Mete la saison dernière s'il devait connaître une baisse de régime prochainement, et lui permettre de participer au Championnat mondial junior dans le temps des Fêtes.

C'est une expérience très enrichissante pour un jeune. Pour moi en tout cas, je n'hésite pas à dire que ma participation de quelques semaines au Championnat mondial junior en 1999 a été l'équivalent d'une saison complète d'apprentissage.

Les Canadiens possèdent une belle profondeur cette saison, c'est un autre atout dans la manche de l'organisation. On pourrait lui permettre de souffler un peu en lui faisant sauter des matchs, si on le juge nécessaire. 

Ça cloche chez les Flyers et les Kings

Je suis de près les activités des équipes pour lesquelles j'ai jouées, surtout des Flyers de Philadelphie, et c'est très mal parti pour eux et pour les Kings de Los Angeles.

Je crains pour les entraîneurs des deux équipes. Je ne suis pas dans le secret des dieux, mais ça augure mal.

Video: NYI@PHI: Lee feinte et touche la cible en A.N.

Les Flyers n'ont gagné que quatre de leurs 11 premières rencontres et les Kings trois. La défaite de 6-1 que les Flyers ont subie à domicile contre les Islanders de New York, samedi, montre que ça ne marche pas. Il va arriver quelque chose.

J'écrivais la semaine dernière que les dirigeants d'équipes se montrent plus patients avec les entraîneurs, mais la patience du directeur général Ron Hextall doit approcher ses limites. Ça demeure plus facile de congédier un entraîneur que des joueurs.

L'entraîneur Dave Hakstol en est à sa quatrième saison, on lui a donné une bonne chance. Je ne souhaite pas voir mon ami Ian Laperrière, qui est un des adjoints de Hakstol, perdre son poste.

Une tendance qui pourrait perdurer

C'est habituellement monnaie courante qu'il se marque plus de buts en début de saison dans la LNH, mais le premier mois d'activités s'annonce exceptionnel sur ce plan. Il pourrait y avoir 65 joueurs qui terminent octobre avec une moyenne d'au minimum un point par match. Ce serait le plus haut total depuis qu'il y a eu 77 joueurs en 1993-94, selon le site LNH.com. Le record de la LNH, établi en 1988-89, est de 89 joueurs.

Video: PHI@ANA: Aberg aide Anaheim à créer l'égalité

La tendance pourrait perdurer cette saison. On en parle peu, mais l'équipement rapetissé des gardiens est sûrement une des principales explications à l'augmentation des buts. La grogne s'installe d'ailleurs chez les gardiens. J'ai entendu Brian Elliott des Flyers dire qu'il avait plein de bleus sur le corps à la fin des matchs parce que les pièces d'équipement n'étaient plus suffisamment rembourrées. 

Le nouvel équipement est davantage moulé au corps des gardiens. Ça crée forcément plus d'espace où viser pour les joueurs.

Un autre facteur qui favorise l'attaque, c'est l'application rigoureuse du règlement en matière des coups de bâton. C'est rendu tolérance zéro comme on l'a fait pour l'accrochage en 2005, au retour du lock-out. Les attaquants qui coupent vers le filet en possession de la rondelle ont plus de latitude.

*Propos recueillis par Robert Laflamme, journaliste principal LNH.com

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.