Skip to main content

Un autre dur coup pour le Tricolore

Les Canadiens échappent une avance de 3-0 et s'inclinent 4-3 en prolongation face aux Stars

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Les avances sont faites pour être surmontées. Parlez-en aux Canadiens de Montréal.

Le Tricolore a échappé une priorité de trois buts et Tyler Seguin a complété la remontée des Stars de Dallas en inscrivant son deuxième but du match en prolongation pour mener les siens vers une victoire de 4-3 au Centre Bell, samedi.

À LIRE AUSSI : Les Stars, les étoiles de la remontéeTour d'horizon des matchs du 15 février

L'attaquant s'est moqué du défenseur Victor Mete avec une superbe feinte et a battu Carey Price du côté du bouclier pour trancher le débat et offrir une quatrième victoire de suite aux Stars (34-19-5). Il s'agissait du troisième but de Seguin en deux matchs après une disette de 17 rencontres sans marquer.

« Ce n'était pas le plan d'accuser un retard de 3-0, a déclaré l'entraîneur des Stars, Rick Bowness. Il y a de ces moments où tu sais que ton équipe est en train de commencer à paniquer. Ce soir, je n'ai absolument pas senti ça. Les gars étaient confiants de pouvoir revenir dans le match. »

Ç'aura pris une trentaine de minutes, mais les Stars ont donné signe de vie à 9:05 du deuxième engagement lorsque Mattias Janmark s'est fait oublier pour battre Carey Price. À partir de ce moment, la remontée se dessinait lentement, mais sûrement.

Seguin a réduit l'écart à l'aide d'un tir sur réception en avantage numérique avant la fin du deuxième tiers et Blake Comeau a complété le tout en milieu de troisième pour envoyer les deux équipes en prolongation. Le CH a ensuite encaissé un quatrième revers de suite (0-3-1) et se retrouve maintenant à huit points des Maple Leafs de Toronto et d'une place en séries.

« Ce n'est pas inhabituel de voir des remontées de la sorte dans la LNH d'aujourd'hui, a commenté Carey Price, qui a repoussé 22 lancers alors qu'il disputait un deuxième match en autant de soirs. Ils ont pris le momentum en deuxième période et ça s'est transporté par la suite. »

Ç'avait pourtant bien commencé.

Les Canadiens (27-26-8) ont pris le contrôle du match en inscrivant trois buts sans riposte avant la moitié de la rencontre - les œuvres de Joel Armia, Jordan Weal et Nick Cousins. Et de la manière dont se comportaient les visiteurs et Ben Bishop devant sa cage, on aurait pu fermer les livres et donner les deux points au CH.

Video: Les Canadiens s'affaissent face aux Stars, 4 à 3

Mais le vent a rapidement changé de côté en deuxième et les locaux ont laissé filer leur avance pour ensuite se buter à un Bishop en pleine possession de ses moyens en prolongation. Le grand portier a terminé la soirée avec 29 arrêts.

« Nous les repoussions beaucoup grâce à notre vitesse en première moitié de rencontre, a analysé Nick Suzuki. Nous avons ensuite tenté de protéger l'avance au lieu de continuer à pousser. Quand tu fais ça, c'est sûr que les bons joueurs comme Seguin vont trouver le moyen de marquer. »

En conférence de presse après la rencontre, l'entraîneur Claude Julien a plutôt pointer du côté des officiels pour expliquer la défaite. La formation montréalaise n'a obtenu aucun avantage numérique contre deux pour les Stars.

Habituellement réservé à ce chapitre, le pilote montréalais en avait surtout contre un appel qu'il jugeait manqué à l'endroit d'Armia en prolongation, mais il a soulevé plusieurs autres situations survenues au cours de la rencontre, qualifiant la tenue des officiels de « gênante ».

« Le travail des officiels n'est jamais facile, a tempéré Price. Ils doivent se fier à leur instinct pour prendre des décisions et ce ne sont parfois pas les bonnes. Ce n'est pas à moi de décider ce qui est une punition et ce qui ne l'est pas. Ce que je sais, c'est que je n'aimerais pas être dans leurs patins. »

Comme des mouches

Comme si le Tricolore n'était pas déjà assez amoché, il a dû se débrouiller sans les services de Jonathan Drouin - blessé au bas du corps dans la défaite de 4-1 face aux Bruins, mercredi. L'attaquant québécois a participé à la période d'échauffement, mais a finalement été rayé de la formation.

Julien a précisé après la rencontre que le no 92 avait subi une entorse à la cheville à Boston, et qu'il avait affronté les Penguins malgré sa blessure, vendredi.

Pour ajouter à cela, l'attaquant Brendan Gallagher a aussi dû retraiter au vestiaire après s'être blessé à la jambe sur l'une des premières séquences du match. Il est revenu au jeu en fin de première période, mais a semblé lutter contre la douleur à plusieurs occasions. 

Malgré des demandes répétées des médias après le match, il n'a pas été rendu disponible puisqu'il « subissait des traitements ». Il faudra attendre lundi pour en savoir plus sur l'état de santé des deux joueurs, alors que les Canadiens s'entraîneront avant de quitter pour un voyage de trois matchs.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.