Skip to main content

Les Stars, les étoiles de la remontée

Aucune équipe n'a signé plus de victoires cette saison alors qu'elle tirait de l'arrière après 40 minutes

par Nicolas Ducharme @NicolasDucharme / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Avec un écart de 3-0 et à peine plus de la moitié du match à jouer, plusieurs équipes auraient pu paniquer, samedi au Centre Bell face aux Canadiens de Montréal. Mais pas les Stars, qui sont venus de l'arrière pour l'emporter 4-3 en prolongation. Pour eux, c'est devenu une habitude.

Ce scénario de devoir venir de l'arrière pour l'emporter, les Stars en ont l'habitude. Cette saison, ils ont signé la victoire neuf fois alors qu'ils tiraient de l'arrière après 40 minutes. C'est plus que toute autre équipe dans la LNH. 

À LIRE AUSSI : Un autre dur coup pour le Tricolore | Tour d'horizon des matchs du 15 février

« La formule est simple. Si on tire de l'arrière après une période, on tente de gagner la deuxième. C'est tout ce qu'on peut faire », a expliqué l'attaquant Joe Pavelski, qui effectuait un retour au jeu après une absence de deux matchs.

« Une chose qu'on fait vraiment bien récemment et durant les moments difficiles, c'est qu'on n'ouvre pas le jeu. On demeure patients et on ne change rien à notre jeu. »

C'est grâce à cet état d'esprit que les Stars ont connu du succès cette saison. Leur défensive est parmi les meilleures de la Ligue, et même si l'équipe n'est que 25e pour les buts marqués, elle trouve le moyen de gagner. Avec sa victoire contre les Canadiens, Dallas a signé un quatrième gain de suite et n'est plus qu'à un point des Blues de St. Louis et du sommet de la section Centrale.

Video: DAL@MTL: Comeau crée l'égalité avec un tir de loin

« Peu importe ce qui arrive, on continue de répéter que nous allons être capables de créer de l'offensive si on joue bien en défensive, a rappelé l'entraîneur-chef Rick Bowness. On ne veut pas que ça change. Nous ne sommes pas une équipe qui croit que nous devons jouer d'une telle manière sur la route et d'une autre à la maison. Il n'y a qu'une façon de jouer : la bonne. J'ai travaillé avec Al Arbour chez les Islanders (de New York) et c'est quelque chose qu'il disait. Ça m'est resté dans la tête depuis, et Al est au Temple de la renommée comme entraîneur. »

Celui qui a joué de la bonne façon, samedi, c'est Tyler Seguin. L'attaquant, qui a mis fin à une séquence de 17 matchs sans marquer, jeudi contre les Maple Leafs de Toronto, a inscrit deux buts, dont celui de la victoire grâce à un superbe jeu du revers en prolongation. Au-delà des buts, son implication tout au long de la rencontre aura été un élément clé de la remontée des Stars.

« Ça fait quelques semaines qu'on l'encourage en lui soulignant les bonnes choses qu'il fait pour nous aider à gagner, a indiqué Bowness. Et lors des derniers matchs, c'est grâce à sa touche de marqueur, mais même sans ces deux buts, on pouvait voir à quel point il travaillait fort en zone offensive. Il mène par l'exemple et il joue de manière passionnée. »

Video: DAL@MTL: Seguin marque tout un but en prolongation

Seguin n'aurait toutefois pas eu la chance de marquer en prolongation, n'eût été du gardien Ben Bishop. Après avoir connu un début de rencontre difficile - il aurait assurément aimé revoir les jeux qui ont mené aux premier et troisième buts du match, inscrits par Joel Armia et Nick Cousins - le gardien s'est repris et n'a plus rien donné. Il a été peu occupé en deuxième moitié de rencontre, mais il a réalisé deux arrêts importants en début de prolongation lorsque Tomas Tatar et Ben Chiarot se sont présentés coup sur coup seuls devant lui. 

« Quand les Canadiens ont inscrit leur troisième but, je me suis dit que ça faisait et que je n'allais pas en accorder un autre, a mentionné Bishop. On a marqué nos deux buts, et quand la troisième période a commencé, tout le monde avait hâte parce qu'on savait qu'on était capables de créer l'égalité et possiblement gagner.

« On l'a fait toute la saison, alors il n'y avait pas de doute dans ce vestiaire quand on tire de l'arrière. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.