Skip to main content

Le CH n'est pas sorti du bois

Pierre-Luc Dubois et les Blue Jackets freinent l'élan des Canadiens en l'emportant 4-3 au Centre Bell

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Les Blue Jackets de Columbus dans la lutte pour l'obtention d'une place en séries éliminatoires, c'est du sérieux. 

Méthodiques et appliqués, les Blue Jackets (28-16-9) ont continué sur leur irrésistible lancée en défaisant les Canadiens de Montréal 4-3 au Centre Bell, dimanche. 

À LIRE AUSSI : Tour d'horizon des matchs du 2 février | Une belle démonstration des Blue JacketsDubois a pris les choses en main

C'était pour Columbus un septième succès dans ses huit derniers matchs (7-0-1). Depuis le 9 décembre, les Blue Jackets montrent un dossier de 17-2-5.

« Nous ne perdons pas notre sang-froid et notre confiance dans les situations tendues cette saison, même quand ça n'allait pas nécessairement bien au début », a affirmé l'entraîneur des Blue Jackets John Tortorella. « Nous avons gagné plusieurs matchs par l'écart d'un but et je trouve que nous sommes plutôt à l'aise dans les matchs serrés. »

Pierre-Luc Dubois a dirigé l'attaque des gagnants avec un doublé - ses 16e et 17e buts - en plus d'ajouter une passe. Le défenseur Vladislav Gavrikov et Gustav Nyquist, dans un filet abandonné, ont été leurs autres marqueurs.

C'était un quatrième match de trois points pour Dubois cette saison - un deuxième contre le Tricolore, qui a vu sa courte série de gains être freinée à deux.

Tomas Tatar, son 20e, Max Domi et Shea Weber, après le but de Nyquist, ont trompé la vigilance du gardien qui fait sensation dans la LNH, le jeune Elvis Merzlikins. 

Tatar a atteint le plateau des 20 buts en une saison pour la sixième fois dans la LNH - sa deuxième fois en autant de saisons chez le CH. 

Merzlikins a terminé l'après-midi avec 27 arrêts, quatre de plus que son rival Carey Price (23). 

« Nous n'avons pas joué un mauvais match, mais nous avons commis quelques erreurs coûteuses », a analysé l'entraîneur du Tricolore Claude Julien.  

Les Canadiens (24-23-7) livreront leur prochaine rencontre à l'étranger contre les Devils du New Jersey, mardi (19 h HE; RDS, TSN2, MSG, NHL.TV).

L'équipe pourrait saluer le retour au jeu de Jonathan Drouin, qui a été opéré au poignet gauche en novembre.

« Il n'y a aucune certitude. Nous reverrons la situation lundi et je pourrai alors vous répondre », a indiqué Julien quand on lui a demandé si Drouin et Paul Byron seraient du voyage à Newark.

« Elvis is in the building »

Les Canadiens ont voulu commencer l'après-midi avec la même fougue que samedi. 

Les Blue Jackets étaient davantage prêts à y faire face que les Panthers de la Floride, surtout leur gardien Elvis, qui a multiplié les « steppettes ».

« Les Blue Jackets sont une équipe différente, a noté Julien. À compter de la deuxième moitié de la première période, ils ont commencé à remporter plus de batailles pour la rondelle. Ils ont obtenu le premier but. Ç'a été la différence en première période. »

Le défenseur Gavrikov a réussi le seul but de l'engagement initial, à 12:45. Positionné à la droite du filet, le Russe a déjoué Price du côté rapproché.

Les visiteurs ont préconisé un style éteignoir après avoir doublé leur avance tôt en deuxième période, à 3:31. Dubois a détalé de la ligne bleue du CH, du côté gauche, après avoir reçu la passe de Nick Foligno et il a mystifié Price à l'aide d'une feinte du revers.

Tatar a rétréci l'écart peu de temps après sa sortie du banc des pénalités, à 9:18. Nick Suzuki a coupé un jeu de Dubois à la ligne bleue des Blue Jackets. Il a relayé le disque à Gallagher, qui l'a envoyé vers Tatar, qui a fait mouche des poignets.

Video: Les Canadiens perdent 4-3 contre les Blue Jackets

Les Blue Jackets n'ont pas bronché et ils ont vu leur patience être récompensée à 17:52. Dubois s'est défait de trois rivaux avant de surprendre Price à l'aide d'un tourniquet du revers.

Il ne fallait pas s'attendre à ce que les visiteurs tentent d'ouvrir la machine en troisième période. Ils ont respecté le plan bec et ongle, même après avoir vu Domi faire 3-2 à 15:52.

Nyquist a cru avoir enfoncé le clou dans le cercueil à 1:53 de la fin, mais Weber a redonné espoir aux partisans avec 1:01 à jouer.

Le Tricolore a failli créer l'égalité, Phillip Danault dégainant sur réception en provenance de l'enclave, mais comme c'est arrivé trop souvent cette saison, on a juste passé proche.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.