Skip to main content

Pierre-Luc Dubois a pris les choses en main

L'attaquant québécois est désormais le moteur offensif des Blue Jackets et les Canadiens l'ont appris à leurs dépens dimanche

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Avec l'exode qui a frappé Columbus au cours de la période estivale, Pierre-Luc Dubois se doutait bien qu'il allait en avoir davantage sur les épaules, cette saison. Le grand gaillard n'a visiblement pas peur d'en prendre.

Même s'il n'est plus entouré des Artemi Panarin, Matt Duchene et Ryan Dzingel - tous partis sous d'autres cieux sur le marché des joueurs autonomes - le troisième choix du Repêchage de 2016 a pris la relève et a les choses bien en main.

À LIRE AUSSI : Le CH n'est pas sorti du bois | Une belle démonstration des Blue Jackets

Il en a de nouveau fait la preuve, dimanche, en récoltant deux buts et une aide dans une victoire de 4-3 des Blue Jackets face aux Canadiens au Centre Bell.

« Pierre-Luc a été une bête ce soir et c'est ce que nous attendons de lui, a déclaré le capitaine Nick Foligno. Il a établi ses standards ce soir et il ne peut plus reculer. Ce seront les attentes que nous aurons envers lui à l'avenir (rires). Mais c'est ce qu'il peut amener. C'est pourquoi nous comptons beaucoup sur lui ici. »

Pour un joueur de 21 ans, c'est beaucoup de pression - surtout quand on joue pour un entraîneur aussi exigeant que John Tortorella. Le Québécois totalise maintenant 42 points, dont 17 buts, en 53 matchs et trône au sommet des pointeurs des Blue Jackets, huit points devant Gustav Nyquist.

Le plus étonnant, c'est qu'il maintient un rythme de production légèrement plus élevé que celui qu'il affichait l'an dernier, alors qu'il avait amassé 27 buts et 61 points en 82 matchs. Malgré tout ça, n'allez pas croire que le vétéran pilote va couvrir son poulain de fleurs, même après une deuxième prestation consécutive de deux buts et une aide contre les Canadiens.

Video: CBJ@MTL: Dubois marque du revers en échappée

« Je dirais qu'il a été beaucoup plus compétitif et qu'il veut davantage faire la différence dans le match, a amorcé Tortorella. Il a été plutôt inconstant à ce chapitre cette saison. Il est bien meilleur dans cet aspect depuis deux ou trois matchs. L'impact qu'il a et son niveau de compétition s'améliorent. »

C'est tout ce qu'il avait à dire sur celui qui a inscrit deux superbes buts - un en échappée et un autre d'un tourniquet du revers, qui a battu Carey Price de vitesse pour porter la marque à 3-1 en deuxième période. Il a aussi eu le dessus sur Ryan Poehling en récupération de rondelle pour mettre la table pour le but de Vladislav Gavrikov au premier tiers.

Dubois avait assurément l'air d'une bête sur la glace du Centre Bell. À 6 pieds 3 pouces et 218 livres, disons qu'il est facile d'oublier qu'il n'en est qu'à sa troisième saison dans la LNH. 

« En tant que jeune joueur, tu veux t'améliorer d'année en année et prendre du galon dans toutes les phases du jeu, a fait valoir Dubois. […] Il y a eu une période d'adaptation parce que nous jouions d'une façon différente - une manière non conventionnelle à forces égales - avec Panarin l'année passée. 

« Les choses ont changé et il a fallu que je m'habitue. C'est plaisant, ça fait partie du défi. C'est ça qui est le fun dans la LNH; tu peux toujours apprendre et t'améliorer. »

Dans la course

Dubois est l'une des nombreuses raisons qui expliquent pourquoi les Blue Jackets (28-16-9) viennent de se hisser au troisième rang de la section Atlantique avec une trentaine de matchs à disputer à la saison. Ils étaient bien peu à parier là-dessus en septembre.

Tortorella a réussi à implanter un système de jeu davantage axé sur la défensive pour pallier les pertes de ses canons offensifs et de son gardien no 1, Sergei Bobrovsky. Résultat : les Jackets affichent désormais la deuxième meilleure défensive de la LNH.

Video: CBJ@MTL: Dubois inscrit son deuxième but du match

« Avec les joueurs que nous avons perdus cet été, il fallait trouver une façon d'avoir du succès, a expliqué Dubois. On savait que nous avions des bons joueurs et du talent dans l'équipe. Ç'a pris un peu de temps, mais je pense que nous avons trouvé notre identité et la bonne façon de jouer. »

Personne ne le contredira là-dessus. Depuis le 16 décembre, les ouailles de Tortorella affichent le meilleur dossier de la LNH (16-2-3), marquent en moyenne trois buts par match et n'en accordent même pas deux (1,71). La course aux séries est déjà corsée, mais les Jackets mettent toutes les chances de leur côté.

« C'est cliché, mais sur 82 matchs, tu ne peux pas te permettre d'en perdre une parce que c'est peut-être la victoire du mois d'octobre qui va te permettre de rentrer en séries en fin de compte, a illustré Dubois. On a vécu une course intense, l'an dernier, et nous sommes prêts à recommencer.

« C'est comme si les séries commençaient d'avance et c'est toujours plus le fun pour nous. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.