Skip to main content

Rantanen ne se soucie pas de sa situation contractuelle avec l'Avalanche

L'attaquant, qui est joueur autonome avec compensation, a hâte d'aider le Colorado à connaître un long parcours en séries éliminatoires

par LNH.com @LNH_FR

Mikko Rantanen n'est pas inquiet que lui et l'Avalanche du Colorado n'en soient toujours pas venus à une entente pour un nouveau contrat, et il s'attend à ce que l'Avalanche soit encore meilleure que la saison dernière quand il s'entendra avec l'équipe.

« Il n'y a rien qui cloche, il reste un mois avant le début du camp d'entraînement », a déclaré l'attaquant de 22 ans, qui est joueur autonome avec compensation, lors du match des étoiles des anciens joueurs finlandais, vendredi à Lahti, en Finlande. « Je vois ce qui se produit, mais ça ne me stresse pas. Beaucoup de joueurs sont dans la même situation.

« C'est bien de voir qu'on a confiance en moi et que l'équipe veut que ce soit un contrat à long terme. Nous verrons ce qui se produira. La situation ne me dérange pas. »

À LIRE AUSSI : Trois enjeux à surveiller chez l'AvalancheLes cinq meilleurs espoirs de l'AvalancheAnalyse de l'Avalanche pour les poolersGirard et l'Avalanche, le match parfait

Le directeur général de l'Avalanche Joe Sakic a mentionné vendredi que les négociations avec Rantanen devraient se mettre en marche à l'approche du camp d'entraînement.

« J'ai hâte que Mikko soit de retour et je suis convaincu qu'il le sera », a dit Sakic.

Rantanen a terminé au deuxième rang des marqueurs du Colorado, la saison dernière, en établissant un sommet en carrière de 87 points (31 buts, 56 passes) en 74 matchs. Le joueur de centre Nathan MacKinnon a été le meilleur avec 99 points (41 filets, 58 aides). Rantanen a mené le Colorado avec 14 points (huit buts, six mentions d'aide) en 12 parties des séries éliminatoires de la Coupe Stanley et il a inscrit les buts vainqueurs dans les matchs no 4 et 5 de la série de première ronde de l'Association de l'Ouest pour éliminer les Flames de Calgary.

Il a dit croire que l'Avalanche peut faire un pas en avant cette saison et vouloir être l'une des raisons de cette progression.

« Je suis un meneur et je veux mener cette équipe jusqu'au bout, a-t-il affirmé. Nous devons être constants. Nous avons connu un bon départ avant de ne remporter que six ou sept parties lors des 30 rencontres suivantes. Ces relâchements ne peuvent pas survenir si nous voulons être une équipe gagnante et aller loin en séries. »

Le Colorado (38-30-14) a amorcé la dernière saison avec un dossier de 15-6-4 avant de montrer une fiche de 7-17-7 dans les 31 parties suivantes. L'équipe a toutefois terminé sur une bonne note avec un dossier de 16-7-7 pour prendre la deuxième place de quatrième as donnant accès aux séries dans l'Ouest. L'Avalanche a atteint le deuxième tour, mais a été vaincue par les Sharks de San Jose en sept matchs.

Rantanen s'est dit heureux des changements au Colorado durant la saison morte. Le plus important a été l'acquisition de l'attaquant Nazem Kadri, du défenseur Calle Rosen et d'un choix de troisième ronde au Repêchage 2020 de la LNH des Maple Leafs de Toronto, le 1er juillet, en retour du défenseur Tyson Barrie, de l'attaquant Alexander Kerfoot et d'un choix de sixième tour en 2020.

L'Avalanche a également acquis l'attaquant Andre Burakovsky dans un échange avec les Capitals de Washington, le 28 juin, et mis sous contrat les attaquants Joonas Donskoi et Pierre-Édouard Bellemare comme joueurs autonomes, le 1er juillet.

Video: COL@SJS, #7: Rantanen redirige le tir de Girard

Cette profondeur viendra soutenir le premier trio du Colorado composé de Rantanen, MacKinnon et Gabriel Landeskog, qui a amassé 75 points (34 buts, 41 passes) la saison dernière.

« Je pense que nous pouvons progresser, a fait valoir Rantanen. C'était bien d'atteindre le deuxième tour en séries, mais nous nous sommes rendus au match no 7 et nous étions à un gain d'atteindre la finale d'association. Nous sommes meilleurs maintenant, donc les attentes sont élevées. Tu as besoin de profondeur pour être capable de gagner. Regardez les Blues de St. Louis et les Bruins de Boston, ils avaient quatre bons trios. Tu ne gagnes pas la Coupe Stanley sans profondeur. »

Rantanen est l'un de plusieurs attaquants de premier plan qui sont joueurs autonomes avec compensation et qui n'ont pas encore signé un contrat, incluant Mitchell Marner, des Maple Leafs de Toronto, Brock Boeser, des Canucks de Vancouver, Patrik Laine et Kyle Connor, des Jets de Winnipeg, Brayden Point, du Lightning de Tampa Bay, et Matthew Tkachuk, des Flames de Calgary.

* Avec la contribution de Panu Markkanen de NHL.com/fi

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.