Skip to main content

31 en 31 : Trois enjeux à surveiller chez l'Avalanche

Le Colorado est prêt à gravir les échelons après avoir revampé son attaque

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, l'Avalanche du Colorado.

L'Avalanche voit s'ouvrir sa fenêtre d'opportunité pour les années à venir et le directeur général Joe Sakic a fait tout en son possible cet été afin qu'elle s'ouvre complètement.

Sakic a revampé l'attaque en y greffant des joueurs intéressants, comme Nazem Kadri et Andre Burakovsky, en soutien au trio de feu formé des Nathan MacKinnon, Mikko Rantanen et Gabriel Landeskog.

31 EN 31 AVALANCHE : Les meilleurs espoirs | Pour les poolers | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

En défense, malgré la perte de Tyson Barrie, qui a été échangé aux Maple Leafs de Toronto pour Kadri, l'équipe va rouler en Cadillac pour longtemps, avec trois jeunes bourrés de talent en Samuel Girard (21 ans), Cale Makar (20 ans) et Bowen Byram (18 ans) -- le premier choix de l'équipe en juin (4e au total). Girard a d'ailleurs signé une prolongation de contrat de sept ans, le 31 juillet, et sera avec le Colorado jusqu'à la fin de la saison 2026-27.

Devant le but, l'Allemand Philipp Grubauer a pris les rênes à ses débuts au Colorado, la saison dernière, et il entre dans la fleur de l'âge à 27 ans.

L'Avalanche est maintenant équipée pour veiller tard au printemps. C'est en tout cas ce que croit Sakic.

« L'objectif avant cet été était d'ajouter du mordant à l'attaque et nous croyons avoir réussi. Nous sommes heureux du résultat », a commenté Sakic au cours d'une conférence téléphonique suivant l'acquisition de Kadri, le 1er juillet « Nous estimons maintenant avoir sous la main un groupe d'attaquants qui peut rivaliser avec n'importe quel groupe d'attaquants dans la LNH. Nous avions déjà le meilleur trio, nous avons amélioré le personnel de soutien. Les entraîneurs auront plus de latitude pour ce qui est de la composition des trios avec les éléments qu'ils auront sous la main. »

Video: CGY@COL #4: MacKinnon met la table pour Rantanen

L'Avalanche a également ajouté les attaquants Joonas Donskoi et Pierre-Édouard Bellemare, sur le marché des joueurs autonomes sans compensation, en plus de remettre sous contrat Colin Wilson. Elle a perdu les services de Carl Soderberg et d'Alexander Kerfoot, échangés aux Coyotes de l'Arizona et aux Maple Leafs, respectivement.

Au cours des deux dernières saisons, le Colorado a pris part aux séries à titre d'équipe détentrice de la seconde place de quatrièmes as de l'Association de l'Ouest.

En 2018, l'Avalanche s'était inclinée dès le premier tour contre les Predators de Nashville. Cette année, l'équipe a éliminé les Flames de Calgary en cinq matchs, avant de subir l'élimination au deuxième tour contre les Sharks de San Jose en sept matchs.

Voici trois questions intimement liées aux succès de l'Avalanche cette saison :

Fera-t-on prendre le « Jell-O » rapidement?

Avec tous les changements opérés, l'Avalanche a intérêt à ce que le « Jell-O » prenne rapidement, comme on dit. Dans la LNH d'aujourd`hui, où la parité règne en reine, aucune équipe n'a les moyens de connaître un lent début de saison.

C'est encore plus vrai dans la section Centrale dans laquelle évolue l'Avalanche, avec les Blues de St. Louis, les Predators de Nashville, les Jets de Winnipeg, les Stars de Dallas, les Blackhawks de Chicago et le Wild du Minnesota.

L'entraîneur Jared Bednar, qui a reçu une prolongation de contrat de deux ans, devra avoir finement mûri les expérimentations qu'il voudra mettre à l'essai avant l'ouverture du camp d'entraînement.

Les jeunes loups pourront-ils combler la perte de Barrie?

Sakic l'a admis : il a dû laisser partir un excellent défenseur en Tyson Barrie afin de pourvoir le poste de joueur de centre numéro 2, qui était un manque criant dans la formation.

Barrie, âgé de 28 ans, vient de connaître des saisons de 57 et de 59 points, respectivement. 

« Nos jeunes défenseurs devront prendre les bouchées doubles », a indiqué le DG en parlant de Girard et de Makar. « Tyson est un formidable défenseur. Sa production offensive ne pourra être comblée qu'à l'aide d'un comité. Un jeune comme Girard se verra confier de plus grandes tâches sur le jeu de puissance. »

Girard, à qui on vient d'accorder une prolongation de contrat de sept ans pour 35 millions $, aura de grands patins à chausser parce que l'Avalanche a présenté le septième meilleur jeu de puissance dans la LNH, la saison dernière.

Video: COL@SJS: Girard est habile avant de battre Jones

En plus de Girard et de Makar, l'Avalanche pourrait être tentée de faire graduer dès cette saison son premier choix au récent repêchage. Byram a été le premier défenseur choisi à Vancouver le 22 juin. Il possède un talent fou. S'il connaît un bon camp, on pourrait lui permettre d'amorcer la saison pour voir, d'autant que le vétéran Ian Cole est à l'écart de l'action jusqu'en décembre.

L'Avalanche aurait donc dans la formation trois défenseurs âgés de 21 ans et moins, ce qui est plutôt inusité pour une équipe possédant le potentiel d'être aux avant-postes dans sa section. 

Grubauer, un vrai no 1?

Grubauer a suffisamment impressionné à sa première saison chez l'Avalanche (fiche de 18-9-5, moyenne de buts accordés par match de 2,64 et pourcentage d'arrêts de ,917) pour s'établir comme l'homme masqué de confiance de Bednar. Avec le départ de Semyon Varlamov, rendu chez les Islanders de New York, Grubauer amorcera une première saison en campant le rôle de gardien no 1 dans la LNH.

Video: SJS@COL, #4: Grubauer résiste à Nyquist tard en 2e

L'Avalanche doit espérer qu'il gérera bien la pression associée au poste parce que son adjoint devrait être une recrue, le Tchèque Pavel Francouz. Une recrue pas si verte, cependant, à l'âge de 29 ans. Francouz a évolué dans la KHL pendant trois saisons avant de s'amener en Amérique du Nord avant la saison dernière. Il a connu une bonne saison dans la Ligue américaine de hockey (LAH), avec un dossier de 27-17-3, une moyenne de 2,68 et un pourcentage d'arrêts de ,918.

Il a disputé deux moitiés de matchs dans la LNH, subissant deux défaites malgré une très bonne moyenne de 1,97 et un pourcentage d'arrêts de ,943.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.