Skip to main content

Poolers : Retour de Guy Boucher dans la LNH

Le nouvel entraîneur des Sénateurs pourra compter sur quelques visages familiers

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Après avoir raté les séries éliminatoires de la Coupe Stanley, les Sénateurs d'Ottawa ont congédié leur entraîneur Dave Cameron, en poste depuis moins de deux ans. Après un exil en Europe, Guy Boucher effectue un retour dans la LNH, ce qui pourrait être une bonne nouvelle pour les poolers. En effet, les équipes dirigées par Guy Boucher ont souvent affiché de bonnes statistiques offensives, et Boucher comptera sur plusieurs joueurs capables de trouver le fond du filet, dont quelques-uns qui ont déjà travaillé sous ses ordres. Menés par le redoutable Erik Karlsson, les Sénateurs n'ont procédé qu'à un mouvement de personnel d'importance au cours de la saison morte, alors qu'ils ont fait l'acquisition du centre établi Derick Brassard en retour du jeune Mika Zibanejad.

Sous-évalué : Mike Hoffman - Le nom de Hoffman n'est pas encore familier aux oreilles de bien des poolers, mais cela devrait changer très bientôt. Choix de cinquième ronde des Sénateurs en 2009, il n'est parvenu à se tailler un poste à temps plein dans la LNH qu'en 2014-15. L'an dernier, il a récolté 59 points, dont 29 buts (30e rang de la LNH) sur 242 tirs (26e rang de la LNH). Il va maintenant retrouver l'entraîneur Guy Boucher, lui qui a connu une saison de 52 buts sous ses ordres avec les Voltigeurs de Drummondville en 2008-09, avant d'enchaîner avec 21 buts en 19 matchs des séries éliminatoires. Boucher a d'ailleurs comparé Hoffman à Steven Stamkos et John Tavares lors de son embauche, expliquant qu'il allait l'employer comme ces deux joueurs sur le jeu de puissance. Hoffman devrait faire équipe avec un autre ancien disciple de Boucher à Drummondville, le nouveau venu Brassard.

Surévalué : Bobby Ryan - Ryan va pendant longtemps être connu comme le joueur qui a été sélectionné au deuxième rang derrière Sidney Crosby en 2005, mais il se pourrait aussi qu'il s'agisse de la principale raison pour laquelle on se souviendra de lui au terme de sa carrière s'il continue à jouer de la sorte. Joueur le mieux payé de l'équipe, Ryan n'a pas inscrit plus de 23 buts ou amassé plus de 56 points depuis son arrivée à Ottawa, malgré une utilisation optimale en avantage numérique et un maximum de présences amorcées en zone offensive. Comme Ryan ne se distingue pas au chapitre des mises en échec, des tirs bloqués et des minutes de punition, et qu'il n'a franchi le plateau des 200 tirs qu'une fois au cours des quatre dernières saisons, l'apport de Ryan à votre pool ne vaut pas un choix élevé au repêchage.

30 en 30 Sénateurs: Aperçu de la saison | Meilleurs espoirs | Grands enjeux

Carte cachée : Cody Ceci - Les Sénateurs adoptent une approche patiente avec leur choix de première ronde (15e au total) de 2012, et à sa deuxième saison complète dans la LNH, Ceci a amassé 10 buts et 26 points. Il a été jumelé à Dion Phaneuf sur la deuxième paire de défenseurs après l'acquisition de ce dernier des Maple Leafs de Toronto. Après avoir récolté 16 points en 48 matchs et un différentiel de moins-1 pour amorcer la saison, Ceci a obtenu cinq buts et cinq passes en 28 parties, tout en présentant un différentiel de plus-10. Il passait en moyenne 20:07 par match au cours de cette période, et son temps de jeu devrait encore augmenter cette saison, autant à forces égales qu'en supériorité numérique. Ceci pourrait terminer la campagne avec près de 40 points en plus de se démarquer au chapitre des tirs bloqués.

Prêt à rebondir : Kyle Turris - Le centre numéro un des Sénateurs connaissait un début de saison à la hauteur des attentes l'an dernier avec une récolte de 30 points en 42 parties avant d'être ennuyé par une entorse à une cheville. Il a tenté de jouer malgré la douleur et a alors été blanchi à ses 15 derniers matchs en plus de présenter un différentiel de moins-9 et d'être limité à un total de 16 tirs avant de mettre fin à sa saison. Maintenant secondé par Derick Brassard, Turris devrait être en mesure de renouer avec les 60 points et le plateau des 200 tirs cette saison.

Espoir à surveiller : Thomas Chabot - Les Sénateurs n'ont pas vraiment de place pour insérer un espoir de premier plan dans leur alignement cette saison, mais si Chabot connaît un camp d'entraînement phénoménal, le directeur général Pierre Dorion n'a pas fermé la porte à ce qu'il amorce la saison avec l'équipe. Chabot s'est distingué l'an dernier avec les Sea Dogs de Saint-Jean dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec avec une récolte de 45 points en 47 parties en saison régulière, avant d'obtenir 21 points en 17 rencontres des séries éliminatoires. Chabot a également représenté le Canada au Championnat mondial junior de la FIHG, où il a amassé trois mentions d'aide en cinq matchs. S'il perce l'alignement dès cette saison, Chabot sera cantonné à la troisième paire de défenseurs et obtiendra du temps de jeu occasionnel sur le jeu de puissance.

Situation des gardiens : Le vétéran Craig Anderson est l'homme de confiance des Sénateurs devant le filet lorsqu'il est en santé. Ce fut le cas l'an dernier, et il a alors compilé une fiche de 31-23-5 avec un pourcentage d'arrêts de ,916, une moyenne de buts alloués de 2,78 et quatre blanchissages. Lorsque Guy Boucher dirigeait le Lightning de Tampa Bay, son équipe s'est toujours classée parmi les pires de la ligue au chapitre des buts alloués, mais sa brigade défensive était on ne peut plus ordinaire. L'implantation d'un nouveau système de jeu pourrait avoir des répercussions en début de saison, mais on peut s'attendre à des statistiques semblables ou légèrement supérieures à l'an dernier pour Anderson. Après un début de carrière historique, Andrew « Hamburglar » Hammond a pas montré la saison dernière qu'il n'était pas un candidat au trophée Vézina, mais bien un gardien auxiliaire bien ordinaire.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.