Skip to main content

Poolers : Klefbom s'impose à Edmonton

Après un rendement impressionnant cette saison, Mike Condon offre des performances inconstantes dernièrement

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Au cours d'une saison, certains joueurs voient leur situation être modifiée, que ce soit en raison d'un changement de rôle, d'une transaction ou d'une blessure à un coéquipier. Chaque semaine, nous allons donc répertorier un joueur par position dont la valeur est en hausse, et un autre pour lequel la valeur est en baisse.

 

ATTAQUANTS
Hausse : Aleksander Barkov/Jonathan Huberdeau, Panthers de la Floride -
Les blessures à ces deux joueurs ont fortement plombé l'attaque des Panthers, et il a même été question à un certain point que ces deux joueurs ne rejouent plus de la saison. Entre le moment où Barkov est tombé au combat le 28 décembre et le retour des deux joueurs le 3 février, la Floride n'a inscrit que 2,3 buts par rencontre. Depuis leur retour, l'équipe inscrit presque un but de plus (3,2) par partie, et cette hausse est directement attribuable au rendement de Barkov et Huberdeau, qui ont tous deux récolté 11 points en 11 parties, dont trois en avantage numérique.

 

Baisse : Nikolaj Ehlers, Jets de Winnipeg - Le jeune Ehlers et son trio ont roulé à un train d'enfer cette saison, lui qui occupait le 13e rang des pointeurs de la ligue en date du 2 février avec une récolte de 47 points en 54 rencontres. Il a toutefois connu un mois de février très difficile, au cours duquel il n'a récolté aucun point en avantage numérique, lui qui a été blanchi dans huit matchs de suite avant d'amasser deux points à ses deux derniers matchs. Son différentiel de moins-12 depuis le 2 février est le pire de toute la LNH, et il a dégringolé au 33e rang des pointeurs du circuit. Ses compagnons de trio, Blake Wheeler (quatre points en neuf matchs) et Bryan Little (un point en sept matchs) ont également éprouvé des ennuis au cours des dernières semaines.

DÉFENSEURS
Hausse : Oscar Klefbom, Oilers d'Edmonton -
Le défenseur aujourd'hui âgé de 23 ans avait suscité l'attention des poolers à la fin de la saison 2014-15 en récoltant 18 points à ses 36 derniers matchs. Les blessures ont toutefois fait dérailler sa saison 2015-16, et il a connu un début de campagne très modeste cette saison. Il connaît toutefois une excellente séquence depuis quelques semaines avec une récolte de huit points (trois buts, cinq passes) en huit parties, et son différentiel de plus-9 lui procure le deuxième rang de la LNH au cours de cette période. Il est également le joueur le plus utilisé par Edmonton sur le jeu de puissance depuis le début de cette séquence, ce qui lui a permis d'amasser trois de ses points en avantage numérique. Les Oilers ne misent pas sur un véritable défenseur numéro un, alors Klefbom peut légitimement aspirer à conserver son rôle pour un avenir prévisible.

Baisse : Justin Faulk, Hurricanes de la Caroline - Les Hurricanes sont incapables de générer de l'offensive depuis la mi-janvier, alors qu'ils n'ont inscrit que 27 buts en buts en 16 parties, pour une moyenne de 1,7 par rencontre. Cette sécheresse a évidemment un impact direct sur la production des principaux joueurs de l'équipe, dont Faulk. Ce dernier a été blanchi à ses six derniers matchs, en plus d'être limité à cinq points en 16 parties, dont seulement deux ont été amassés à forces égales. Il passe en moyenne 3:00 par match sur le jeu de puissance depuis le début de cette triste séquence, mais l'attaque massive des Hurricanes ne fonctionne qu'à un rythme de 16,0 pour cent.

GARDIENS
Hausse : Brian Elliott, Flames de Calgary -
Les Flames ont fait l'acquisition d'Elliott au cours de la saison morte afin que ce dernier stabilise leur situation devant le filet, une position qui avait ruiné leur saison 2015-16. Après plusieurs mois de retard, Elliott joue finalement comme le gardien qui avait terminé au premier rang de la ligue pour le pourcentage d'arrêts l'an dernier. Avec une fiche de 5-0-1, un pourcentage d'arrêts de ,929 et une moyenne de buts alloués de 1,99 à ses six derniers départs, il permet aux Flames de se retrouver au plus fort de la course pour une place en séries éliminatoires. Il a accordé deux buts ou moins dans six de ses sept derniers départs. Pourra-t-il me faire passer pour Nostradamus?

Baisse : Mike Condon, Sénateurs d'Ottawa - Condon a constitué l'une des belles surprises dans la LNH cette saison, et il est l'une des principales raisons qui expliquent pourquoi les Sénateurs se battent pour la première place de la section Atlantique. Il offre toutefois un rendement inconstant depuis la mi-janvier, alors que malgré trois blanchissages, il a conservé une fiche de 7-5-2, un pourcentage d'arrêts de ,897 et une moyenne de buts alloués de 2,94. Maintenant que le gardien numéro un de l'équipe Craig Anderson est revenu à temps plein dans l'entourage de l'équipe, il risque de ne pas voir trop d'action. Depuis le retour de ce dernier, Condon n'a amorcé que trois des neuf parties des siens, et il a accordé huit buts à ses deux derniers départs, deux revers.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.