Skip to main content

Poolers : Joueurs à cibler dans la section Atlantique

Suzuki, Ullmark et Ekblad font partie des joueurs qui pourraient aider les poolers d'ici la fin de la campagne

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

La pause des Fêtes est arrivée, et alors que les différentes équipes de la LNH prennent un moment de repos pour recharger les batteries, c'est le temps pour les poolers d'évaluer leur équipe et de prendre des décisions qui auront une influence sur la suite de leur saison. C'est pourquoi les experts en pools du LNH.com ont identifié un joueur par équipe pour chacune des sections que les poolers devraient cibler d'ici à la fin de la campagne. Aujourd'hui, les joueurs de la section Atlantique.

À LIRE AUSSI: Joueurs à cibler - Section Métropolitaine

Bruins de Boston : Charlie McAvoy (D) - Après avoir effectué une entrée fracassante dans la LNH, alors qu'il avait été le joueur des Bruins le plus utilisé en séries éliminatoires 2017 alors qu'il n'avait pas encore disputé un seul match en saison régulière, McAvoy n'a pas répondu aux attentes que les poolers avaient placées en lui. Souvent ralenti par les blessures, McAvoy n'a pu faire mieux que sa récolte de 32 points obtenue à sa saison recrue. McAvoy est en santé jusqu'ici, et il obtient en moyenne trois minutes de plus par match que Krug, depuis le début du mois de décembre. Une certaine incertitude règne au sujet de l'avenir de Krug avec les Bruins, lui qui deviendra joueur autonome sans compensation au terme de la saison. La clé pour produire chez les défenseurs des Bruins est d'être jumelé au premier trio au sein de la première vague du jeu de puissance, et McAvoy n'est qu'à une blessure à Krug de s'emparer de ce poste. Krug s'est d'ailleurs blessé au cours du dernier match des Bruins avant Noël, mais aucune mise à jour n'a été donnée après la rencontre. Même sans le jeu de puissance, il joue suffisamment à forces égales pour récolter des points de manière régulière.

Sabres de Buffalo : Linus Ullmark (A) - C'est une passation des pouvoirs qui allait inévitablement se produire à un moment ou à un autre, mais il est désormais évident que Ullmark est devenu l'homme de confiance de l'entraîneur Ralph Krueger au détriment de Carter Hutton. Hutton n'a pas signé de victoire depuis le 22 octobre! Pas surprenant qu'il n'ait obtenu que deux départs depuis le début du mois de décembre. Et question de ne pas retomber dans les bonnes grâces de son entraîneur, Hutton a maintenu une moyenne de buts alloués de 5,90 et un pourcentage d'arrêts de ,797 au cours de ces deux départs. De son côté, Ullmark a conservé un dossier de 5-3-1 en neuf départs en décembre, avec une moyenne de 2,56 et un taux d'efficacité de ,919. Une très bonne option qui pourrait être encore disponible pour les poolers qui ont besoin de renforts devant le filet.

Video: TOR@BUF: Ullmark stoppe Nylander en échappée

Red Wings de Detroit : Filip Zadina (A) - Cédé à la LAH juste avant la pause de Noël, Zadina sera rapidement de retour à Detroit, et deviendra rapidement un incontournable pour les poolers. Zadina a montré qu'il était en mesure de produire dans la LNH avec une récolte de huit points à ses dix derniers matchs. Quatre de ces points ont d'ailleurs été amassés en avantage numérique, où il risque de faire bien des dommages au cours des prochaines saisons. Le sixième choix au total du Repêchage 2018 risque de se voir confier beaucoup de responsabilités offensives à son rappel de la LAH, puisque Anthony Mantha se trouve à l'écart du jeu pour au moins une semaine. 

Panthers de la Floride : Aaron Ekblad (D) - Keith Yandle est le défenseur de confiance des Panthers sur le jeu de puissance, mais Ekblad a récolté plus de points que lui à forces égales depuis le début de la saison. Avec 19 points à égalité numérique, Ekblad occupe le sixième rang parmi tous les défenseurs de la LNH. Il semble en voie de connaître la meilleure saison de sa carrière, lui qui n'a jamais pu faire mieux que sa récolte de 39 points obtenue à sa saison recrue, ce qui lui avait valu le trophée Calder en 2015. Il devrait atteindre le plateau des 10 buts pour une sixième saison de suite depuis le début de sa carrière, ainsi que le plateau des 200 lancers pour la première fois depuis 2016-17.

Video: FLA@CAR: Ekblad prend les choses en main

Canadiens de Montréal : Nick Suzuki (A) - Suzuki gagne tranquillement des places dans la hiérarchie des jeunes joueurs de l'équipe, lui qui a notamment profité de blessures à plusieurs joueurs pour obtenir plus de responsabilités. Employé au centre du troisième trio à forces égales pour le moment, il sera intéressant de voir comment l'entraîneur Claude Julien va l'utiliser lorsque Jesperi Kotkaniemi et Jonathan Drouin seront de retour dans la formation. Suzuki a récolté 13 points à ses 20 derniers matchs, et il est régulièrement employé en avantage numérique, ce qui lui a permis d'amasser six points dans cette facette du jeu depuis le début du calendrier. Il a fait preuve d'une belle polyvalence jusqu'ici, et il pourrait très bien évoluer à l'aile d'un trio offensif lorsque tous les blessés seront de retour.

Video: MTL@WPG : Tatar complète un bel échange en A.N.

Sénateurs d'Ottawa : Connor Brown (A) - L'attaque des Sénateurs se résume principalement à trois noms depuis le début de la campagne : Brady Tkachuk, Jean-Gabriel Pageau et Anthony Duclair. Derrière ces trois joueurs, il ne faudrait pas oublier Brown, qui a la chance d'évoluer avec Tkachuk et Pageau à égalité numérique en ce moment. Ce trio est la locomotive de l'offensive des Sénateurs, et tant que Brown va demeurer associé à ses deux compagnons de trio, il devrait continuer à produire. Il a d'ailleurs récolté huit points à ses dix derniers matchs, en plus de décocher 31 tirs. Tout ça, sans vraiment voir de temps de glace sur le jeu de puissance. Si jamais l'entraîneur D.J. Smith devait lui faire confiance dans cette facette du jeu à la place de Tyler Ennis ou Colin White, Brown pourrait surpasser sa meilleure récolte en carrière - 36 points en 2016-17 avec les Maple Leafs de Toronto - par une bonne dizaine de points, lui qui en compte déjà 23 en 38 parties cette saison.

Lightning de Tampa Bay : Alex Killorn (A) - Quiconque évolue sur la première vague du jeu de puissance du Lightning a de très bonnes chances d'afficher d'éloquentes statistiques. C'est exactement ce qui arrive dans le cas de Killorn, qui se dirige allègrement vers sa meilleure saison en carrière. Il a déjà établi un sommet personnel avec 11 points en avantage numérique, et avec 28 points à ses 33 premiers matchs, Killorn est en voie d'atteindre les plateaux des 20 buts et des 50 points pour la première fois de sa carrière, et tout ça à l'âge de 30 ans. 

Maple Leafs de Toronto : Zach Hyman (A) - Finalement de retour en santé, Hyman peut jouer le rôle de bougie d'allumage sur n'importe lequel des deux premiers trios des Maple Leafs. Et les joueurs de talent, ce n'est pas ça qui manque sur les deux premières unités à Toronto. Hyman a récolté 11 points à ses neuf derniers matchs, soit depuis le retour en santé de Mitchell Marner. Hyman est aussi d'une grande aide pour les poolers grâce à sa contribution dans les autres catégories. Il a notamment distribué un total de sept mises en échec au cours des neuf dernières parties, en plus de décocher 29 lancers et de conserver un différentiel de plus-10. Au cours de cette séquence, il a récolté un seul point sur le jeu de puissance et un autre en infériorité numérique, ce qui laisse présager de belles choses si jamais les choses devaient débloquer pour lui en avantage numérique, lui qui commence à être utilisé un peu plus souvent dans cette phase du jeu. 
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.