Skip to main content

Pastrnak sauve la mise pour les Bruins

Le deuxième but du match du jeune Tchèque donne la victoire 4-3 aux Bruins face aux Blue Jackets

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BOSTON -- Les Bruins de Boston ont eu chaud, mais ils ont eu le dernier mot 4-3 face aux Blue Jackets de Columbus au TD Garden, samedi. Ce faisant, les Bostonnais ont pris l'avance 3-2 dans la série demi-finale de l'Association de l'Est encore en cours.

David Pastrnak, avec son deuxième filet de la rencontre, a couronné une folle troisième période au cours de laquelle les Blue Jackets sont venus de l'arrière afin de créer l'égalité 3-3.

À 1:28 de la fin du temps réglementaire, le Tchèque âgé de 22 ans a concrétisé la passe transversale de Brad Marchand, qui a complété la soirée avec un but et deux passes. L'autre membre du gros trio Patrice Bergeron a amassé une aide.

À LIRE AUSSI : Savard content pour son « chum » McElhinney

« Les trois ont connu un excellent match ensemble, a affirmé l'entraîneur des Bruins Bruce Cassidy. Ç'avait commencé pour eux dans le match no 4 à Columbus. La frustration les avait gagnés. C'est normal quand des joueurs de leur trempe éprouvent des problèmes à marquer. Ils recommencent à se sentir bien. Ils sont dominants quand ils sont à leur mieux. Ils sont bons quand ils ne le sont pas.

« Quand ils sont productifs, ce n'est pas une mince tâche pour nos adversaires. Ça ne fonctionnera pas toujours pour eux, mais ce sont des joueurs élites. »

David Krejci a été l'autre buteur des Bruins, qui vont tenter d'en finir au Nationwide Arena, lundi (19h HE; TVAS, CBC, NBCSN, SN).

Seth Jones, Ryan Dzingel et Dean Kukan ont fourni les réussites des Blue Jackets.  

« Nous n'allons pas nous attarder sur la défaite parce que ça ne donne rien », a commenté le capitaine des Blue Jackets Nick Foligno. « Nous allons aller de l'avant et être prêts pour le match no 6. Nous aurions dû l'emporter de toute façon. »

Les gardiens ont été très bons malgré le déferlement de buts du dernier vingt. Tuukka Rask a fermé la porte à Cam Atkinson vers la toute fin, en plus de voir la chance lui sourire quand Matt Duchene a fait dévier le disque sur le poteau à sa droite.

Rask et Sergei Bobrovsky ont été mis à l'épreuve 36 fois chacun.

Changement de vitesse

La soirée a été lente à démarrer. Il faut dire que le spectacle avait été tellement grandiose à Columbus, deux jours plus tôt, qu'on ne s'attendait pas à une première période en demi-teinte.

Les Bruins n'ont pas pu saisir les deux occasions reçues en supériorité numérique. Les Blue Jackets ont loupé la leur entre les deux.

Ça s'est animé en deuxième période, après le but des Bruins à 1:39. Krejci a complété l'action amorcée par David Backes au haut du territoire des Bruins et poursuivie par Jake DeBrusk en entrée de zone adverse. Il a fouetté la rondelle bondissante et Bobrovsky a été pris de court parce qu'il s'attendait à un tir plus appuyé.

Bobrovsky a par la suite vu à ce que les hôtes ne montent pas le score. Il a réalisé un arrêt époustouflant contre Marcus Johansson à la septième minute. Rask n'a pas été en reste. Il a frustré Foligno, qui a sorti sa feinte du dimanche, en supériorité numérique.
Après deux périodes, les Blue Jackets avaient l'avantage 23-21 dans les lancers. 

Le meilleur pour la fin

Les Bruins ont toutefois commencé le dernier vingt comme des enragés. Marchand a fait 2-0 à 4:51, mais a dû s'y prendre par deux fois parce que Bobrovsky avait réalisé un superbe arrêt sur son premier tir. 

Ç'a pavé la voie à une période débridée.

Jones a fait 2-1 à 10:33, la rondelle franchissant à peine la ligne rouge du but. Rask l'avait immobilisée contre le poteau gauche, mais la révision vidéo a infirmé la décision prise sur le vif.

« Je n'ai rien vu, mais elle a dû rentrer dans le but parce qu'on a mis 10 minutes avant de rendre la décision », a mentionné Rask. 

Cassidy a trouvé que ses troupiers avaient bien réagi après la confirmation du but.

Video: Boston résiste à Columbus dans le match no 5

« Ce n'était pas la première décision en séries qui ne tournait pas à notre avantage, a-t-il noté, mais j'estime que nous avons bien répondu en marquant. » 

Pastrnak a dégainé du côté rapproché au terme d'une descente en surnombre, à 11:16. 

Dzingel a toutefois ramené les visiteurs à un but, à 12:07, avant que le défenseur Kukan ne crée l'égalité à 13:58.

« Les Blue Jackets ont créé l'égalité à l'aide de deux jeux de grande qualité, mais nous sommes un groupe coriace », a ajouté Cassidy.
Pastrnak est venu sauver la mise pour les Bruins à 18:32.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.