Skip to main content

Nick Suzuki a rempli toutes les missions, lundi

« Il croit en ses moyens et il a travaillé fort afin de s'améliorer », affirme l'entraîneur du CH Claude Julien

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Nick Suzuki n'a pas été flamboyant dans la victoire de 4-2 que les Canadiens de Montréal ont signée contre les Devils du New Jersey, lundi. Il a toutefois le mérite d'avoir couronné de succès toutes les missions que l'entraîneur Claude Julien lui a confiées.

Suzuki a été l'attaquant le plus utilisé de l'équipe, avec tout près de 17 minutes de temps passé sur la patinoire. Il a même joué à profusion dans les situations d'infériorité numérique - le CH a offert six jeux de puissance à ses adversaires.

À LIRE AUSSI : Les Canadiens l'emportent grâce à Jake EvansLa fébrilité est à son comble dans le camp des Devils

« Je n'avais aucune idée que je jouerais en infériorité », a candidement admis Suzuki, en se disant beaucoup plus à l'aise sur la glace qu'il y a un an.

« Je suis beaucoup plus fort et plus solide dans les coins de patinoire, a-t-il élaboré. J'ai pris du muscle pendant l'été, surtout au bas du corps, et ça m'aide. »

Julien voit en tout cas la différence.

« Il est plus âgé d'un an (20 ans). Il a acquis de l'expérience au camp l'an dernier. Je sais qu'il s'est renforcé. Il est plus fort, son coup de patin est un peu meilleur et il ne manque pas de confiance, surtout après la saison qu'il a connue dans les rangs juniors (94 points en 59 matchs, en plus d'une participation au tournoi de la Coupe Memorial). Il croit en ses moyens et il a travaillé fort afin de s'améliorer. C'est ce qui fait la différence. »

Les postes disponibles à l'attaque sont rarissimes, mais Suzuki continuera d'engranger des points s'il continue de la sorte. Un joueur peut facilement tomber dans l'œil d'un entraîneur qui dit aimer son intelligence au jeu.

« Primeau, Primeau! »

Un autre espoir qui a bien paru lundi, c'est le gardien Cayden Primeau. Le gamin aux joues rouges et à la bonne carrure a tellement bien fait qu'on aurait dit que Carey Price était demeuré devant le filet pendant toute la soirée!

Primeau s'est fait une légion d'admirateurs en effectuant un premier arrêt spectaculaire, dès son entrée en poste. Il a volé un but à Blake Coleman, qui a tiré sur réception au terme d'une descente à deux contre un avec Nico Hischier.

Video: NJD@MTL: Primeau se déplace et frustre Coleman

« J'anticipais la passe dès que la descente s'est mise en branle et j'étais prêt pour le déplacement latéral, a-t-il expliqué. Ç'a bien fonctionné. »

La foule a salué l'exploit en scandant son nom.

« Je ne pouvais pas m'enlever le sourire du visage, a-t-il commenté. C'est déjà arrivé dans les rangs universitaires américains qu'on scande mon nom, mais jamais comme ça. »

Primeau a dit être au fait de l'intérêt que les amateurs de hockey de Montréal portent à son endroit depuis qu'il a été un choix de septième tour de l'équipe en 2017 -- 199e au total.

« Je sais que ce sont des passionnés et qu'ils suivent assidument tous les espoirs, mais je ne m'attarde pas à ça, a-t-il répondu. Je veux simplement atteindre le plus haut niveau de jeu. » 

Primeau, âgé de 20 ans seulement, a amplement de temps devant lui, même s'il brûle les étapes depuis deux ans. Il fera ses classes dans la Ligue américaine de hockey (LAH) cette saison.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.