Skip to main content

La fébrilité est à son comble dans le camp des Devils

Le nouveau visage qu'affichera l'équipe cette saison ramène l'espoir au sein de la formation

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Les Devils du New Jersey n'ont encore disputé aucun match que déjà le niveau d'engouement pour l'équipe est à son plus haut niveau depuis leur présence en Finale de la Coupe Stanley au printemps 2012.

La sélection de Jack Hughes au tout premier rang du dernier encan jumelée aux acquisitions du défenseur P.K. Subban et de l'attaquant Nikita Gusev a fait renaître l'espoir auprès des partisans de l'équipe, qui n'ont eu qu'une participation aux séries à se mettre sous la dent au cours des sept dernières années.

À LIRE AUSSI : Nick Suzuki a rempli toutes les missions, lundiLes Canadiens l'emportent grâce à Jake Evans

« Il y a beaucoup d'enthousiasme au New Jersey, mais aussi partout où on va, les gens nous parlent de P.K., de Jack et des acquisitions qu'on a faites », a expliqué l'entraîneur adjoint Alain Nasreddine, qui était aux commandes de l'équipe B des Devils, qui s'est inclinée 4-2 face aux Canadiens de Montréal, lundi.

« On sent l'excitation autour de l'organisation. Il est encore tôt dans le camp d'entraînement, mais jusqu'à maintenant tout va bien. Les jeunes se débrouillent très bien et les nouvelles acquisitions ont fait bonne impression. »

C'est le cas de le dire. Pendant que la troupe de Nasreddine s'inclinait au Centre Bell, Hughes marquait deux buts, dont celui de la victoire en prolongation, dans un gain de 4-3 contre les Bruins de Boston au New Jersey. Vous comprendrez que ce ne sera rien pour calmer les ardeurs des partisans.

C'est vrai que ce n'est qu'un match préparatoire, mais l'attaquant de cinq pieds 10 pouces et 170 livres montre qu'il s'adapte au niveau professionnel sans trop de difficultés malgré sa petite stature qui en faisait douter quelques-uns.

« Il a un talent extraordinaire qu'on voit rarement, a vanté l'adjoint montréalais. Avec l'expérience qu'il prend, il trouve toujours le moyen de compenser son gabarit. Depuis la première journée du camp des recrues, tu vois la différence dans son jeu. Les joueurs de sa trempe ont toujours une bonne capacité d'adaptation. »

En discutant avec Nasreddine, on a même appris que Subban avait pris sous son aile l'attaquant américain depuis son arrivée au New Jersey. Comme si tout se mettait en place au sein de la nouvelle garde de l'équipe, qui devra répondre à de grandes attentes, et ce, dès maintenant.

« C'est intéressant de voir ça, a dit l'entraîneur. On a eu beaucoup de discussions avec P.K. après l'échange et au début du camp. Ça n'a jamais été un rôle qu'il a tenu à Montréal ou à Nashville, donc c'est une belle surprise pour nous. 

« Il aura un gros rôle à jouer de ce côté-là dans notre équipe et il le prend avec beaucoup de sérieux. Il a pris Jack sous son aile dès le premier entraînement en l'affrontant à un contre un tout au long de la séance. » 

Plus de talent, moins de place

L'infusion de talent survenue au cours de l'été fait en sorte que les postes disponibles au sein de la formation sont beaucoup moins nombreux que par les années passées. 

« Ça ne veut pas dire que les jeunes n'ont pas de chance, a prévenu Nasreddine. Je n'aime pas retourner dans le passé, mais il y a deux ans, nous avons fait de la place à un Brian Gibbons et à un Blake Coleman. Pour nous, c'est de former la meilleure équipe possible et il y a de la place pour 13 ou 14 attaquants. »

Video: NJD@MTL: McLeod profite d'un bond sur la rampe

Après avoir laissé une forte impression au camp d'entraînement, l'an dernier, avant de disputer son premier match dans la LNH au Madison Square Garden à la fin de la saison, l'attaquant québécois Brandon Gignac est l'un de ceux qui cognent à la porte de la LNH.

À 21 ans, il aurait pu espérer faire le saut dès cette saison, mais il est conscient que la situation actuelle ne joue pas nécessairement en sa faveur.

« Avec les joueurs que nous sommes allés chercher, c'est un camp difficile, a-t-il reconnu. Mais c'est toujours plaisant de rivaliser avec des gars de ce calibre-là. Je vais faire tout en mon possible pour essayer de percer la formation, mais je sais qu'il n'y a pas beaucoup de place. »

« Il est arrivé ici en très bonne forme et il a été l'un des meilleurs dans les tests physiques, a laissé savoir Nasreddine. Il met toutes les chances de son côté. […] S'il prouve qu'il est capable de jouer et de livrer la marchandise, on va lui faire une place. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.