Skip to main content

Moins de temps de jeu pour McDavid et Draisaitl chez les Oilers?

Les deux attaquants pourraient être en mesure d'économiser leurs forces avec l'entraîneur Dave Tippett

par LNH.com @LNH_FR

Après avoir connu une saison record d'un point de vue personnel l'an dernier, Leon Draisaitl espère que les Oilers d'Edmonton seront en mesure d'accumuler davantage de points au classement. Il est toutefois conscient que lui et son collègue Connor McDavid pourraient avoir droit à moins de temps de jeu.

L'Allemand a inscrit des sommets personnels de 50 buts, 55 passes et 105 points la saison dernière en évoluant fréquemment avec McDavid. Ce dernier a été un finaliste au trophée Hart à titre de joueur le plus utile à son équipe après avoir connu une campagne de 116 points, sa meilleure en carrière. Il a terminé au deuxième rang des pointeurs de la LNH derrière Nikita Kucherov du Lightning de Tampa Bay.

Draisaitl ne s'attend pas forcément à ce que le duo soit réuni sous les ordres du nouvel entraîneur-chef Dave Tippett.

« Ce sera à l'entraîneur de me dire où jouer, et je ferai de mon mieux à ce moment. Ce sera peut-être au centre, peut-être à l'aile. Je m'attends à ce que ça change durant toute la saison de toute façon. »

À LIRE : Puljujarvi accepte un contrat en Finlande | McDavid souhaite être prêt pour le prochain camp d'entraînement

Tippett a indiqué au site web L'Athlétique le mois dernier qu'il prévoyait réduire le temps de jeu de McDavid et Draisaitl en désavantage numérique afin qu'ils aient plus d'énergie à cinq-contre-cinq et sur le jeu de puissance. McDavid (22:50) et Draisaitl (22:35) ont terminé au sommet de la LNH pour le temps de jeu chez les attaquants.

« Ce sera à l'entraîneur de prendre la décision, a souligné Draisaitl. Moi et Connor, nous avons toujours été le type de joueur qui saute sur la glace et qui tente de faire du mieux qu'il le peut, que ce soit en désavantage numérique, sur le jeu de puissance, à cinq-contre-cinq, peu importe. Si c'est le cas, alors c'est ce que ce sera, mais s'il a besoin de nous en infériorité numérique, on répondra présent. »

La bonne décision pour McDavid

Draisaitl suit du coin de l'œil l'état de santé de son prolifique coéquipier, qui se remet d'une blessure au genou. Il estime que McDavid prendra la « bonne décision » en ce qui a trait à un retour au jeu.

McDavid a indiqué lundi qu'il n'y avait pas de date de retour au jeu précise à la suite de la déchirure du ligament croisé postérieur qu'il a subie le 6 avril lors du dernier match de la saison des Oilers, face aux Flames de Calgary, mais qu'il travaillait fort afin d'être prêt pour le camp d'entraînement.

Draisaitl n'a pas de doute que son capitaine sera en mesure de bien gérer la situation.

« Je ne suis pas trop inquiet », a dit l'attaquant lors du Camp BioSteel à Toronto, mercredi. « C'est certain que c'est une blessure importante dont il doit être complètement remis avant de jouer du hockey avec des contacts, mais il a autour de lui des gens qui savent ce qu'ils font, ce dont il a besoin ou n'a pas besoin. Au final, ce sera sa décision et il saura prendre la bonne. »

Video: LAK@EDM: Draisaitl complète son propre triplé

McDavid a mentionné lundi qu'il ne reviendrait pas au jeu tant qu'il n'aurait pas pleinement confiance en son genou.

« Ça commence à revenir, mais au final, tu ne veux jamais revenir au jeu trop rapidement. Tu veux t'assurer que c'est complètement guéri et que tu ne vas pas te blesser à nouveau. »

Le directeur général des Oilers Ken Holland a affirmé le 14 juin dernier que la blessure n'allait pas nécessiter une opération, et qu'il s'attendait à ce que McDavid soit en santé au début du camp d'entraînement, qui s'amorcera lors de la deuxième semaine de septembre. McDavid a donné raison à son DG quatre jours plus tard lors de la Cérémonie des trophées de la LNH.
 
Dans les pages du Edmonton Sun, lundi, Holland a précisé que McDavid « progresse à un bon rythme. Notre équipe de conditionnement physique et moi sommes en communication constante avec le camp McDavid. »

Questionné à savoir si le joueur de centre pourrait rater les premiers jours du camp, le DG a répondu que c'était encore à voir.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.