Skip to main content

Merzlikins ne pense pas à la prochaine saison avec les Blue Jackets

L'espoir devant le filet évolue pour la Lettonie au CMH et pourrait se battre pour un poste dans la LNH

par Aaron Vickers / Correspondant NHL.com

BRATISLAVA, Slovaquie - Elvis Merzlikins sait qu'il pourrait avoir une occasion de jouer avec les Blue Jackets de Columbus la saison prochaine.

Mais le gardien de 25 ans, qui évolue pour la Lettonie au Championnat du monde 2019 de la FIHG (CMH) en Slovaquie, ne veut pas regarder trop loin devant.

« Je n'écoute pas trop ce qui se dit, a dit Merzlikins. Je dois me prouver à moi-même que je suis prêt. Ce n'est pas ce que tu as fait pendant une saison, c'est une question de constance. Je ne veux pas atteindre la LNH si ça ne dure pas plus de deux ou trois ans. Je veux grandir, m'imposer dans cette ligue et défier les joueurs.

À LIRE AUSSI : Pettersson veut des victoires avant des honneurs individuelsCMH : Un défi inattendu pour Mathieu Joseph

« C'est mon objectif. »

Les Blue Jackets pourraient avoir un poste vacant devant le filet la saison prochaine. Sergei Bobrovsky et Keith Kinkaid pourraient tous les deux devenir joueurs autonomes sans compensation le 1er juillet. Joonas Korpisalo, qui a disputé 27 parties (21 départs) en 2018-19, pourrait devenir joueur autonome avec compensation.

Mais Merzlikins, qui a été sélectionné par les Blue Jackets en troisième ronde (76e au total) au repêchage 2014 de la LNH et a signé un contrat de recrue d'un an le 20 mars, a dit ne pas avoir pensé à l'occasion qui pourrait se présenter à lui au camp d'entraînement.

« Jusqu'à maintenant, je n'en ai aucune idée et je n'y pense pas, a affirmé Merzlikins. Je me suis concentré à apprendre le hockey nord-américain. À la fin du Championnat du monde, mon agent me laissera savoir ce qui va se produire pour la suite. »

Merzlikins a conservé un dossier de 22-18-0 avec une moyenne de buts alloués de 2,44, un pourcentage d'arrêts de ,921 et cinq jeux blancs en 43 matchs avec Lugano dans la Ligue nationale de Suisse (NLA) la saison dernière. Il a terminé au deuxième rang dans la Ligue au chapitre des victoires, troisième pour les blanchissages, quatrième pour le pourcentage et huitième pour la moyenne.

Il a montré une fiche de 105-79-7 avec une moyenne de 2,63, un pourcentage de ,920 et 15 blanchissages en 210 parties dans la NLA avec Lugano et il a remporté le trophée Jacques Plante, remis au gardien de l'année dans la Ligue, à deux reprises (2016, 2018).
Bob Hartley, qui dirige Merzlikins pour une troisième saison avec la Lettonie au CMH, croit qu'il est prêt à relever le défi de la LNH.

« Je l'ai dit plusieurs fois, mais il est assez impressionnant », a déclaré Hartley, qui a passé 14 ans comme entraîneur dans la LNH avec l'Avalanche du Colorado, les Thrashers d'Atlanta et les Flames de Calgary. « Sa concentration, sa façon de compétitionner, et sa technique sont excellentes. Ce qu'il a accompli avec Lugano et avec l'équipe nationale de la Lettonie jusqu'ici est très bon. On ne peut que lui souhaiter le meilleur. Nous savons que la LNH est une belle occasion pour Elvis. Il sera prêt.

« Je n'ai aucun doute qu'il sera un bon gardien. »

Merzlikins l'a démontré sur la scène internationale. Il a été nommé l'un des trois meilleurs joueurs de la Lettonie dans trois tournois consécutifs (2016, 2017, 2018), réservant sa meilleure performance - MBA de 1,50 et %ARR. ,940 en six matchs - pour le CMH 2018 au Danemark.

« Il a fait face à des tireurs de la LNH au CMH, mais c'est sur une plus grande patinoire, dans un tournoi différent avec une intensité différente de la LNH », a expliqué le directeur général de Columbus Jarmo Kekalainen au site web des Blue Jackets au mois de mars. « Le hockey est différent sur la grande patinoire au Championnat du monde. Le hockey de la LNH est différent en raison de la petite patinoire et du style de jeu, et c'est ce à quoi il devra s'habituer.

Watch: Youtube Video

« Il a affronté les meilleurs joueurs au monde sur la scène internationale, et il y a de bons tireurs dans la ligue de Suisse également, donc ce n'est pas comme s'il n'avait jamais joué du hockey de haut niveau. Maintenant, il aura à affronter les meilleurs buteurs au monde sur une base régulière. »

La première étape a été le voyage à Columbus de Merzlikins en fin de saison pour travailler avec l'entraîneur des gardiens Manny Legace. Ç'a contribué à le placer sur le chemin pour potentiellement jouer avec les Blue Jackets la saison prochaine.

« C'est du hockey différent, a noté Merzlikins. Là-bas, le hockey est plus rapide. Tu n'as pas autant de temps qu'ici. Ça fait une différence. J'ai eu un très bon camp avec mon entraîneur des gardiens, qui m'a donné la chance d'apprendre à mieux le connaître puisque je vais travailler avec lui l'an prochain. Il est génial. C'est un bon entraîneur et maintenant un bon ami. L'organisation m'a très bien traité.

« Je suis heureux d'être entre bonnes mains. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.