Skip to main content

CMH : Un défi inattendu pour Mathieu Joseph

À défaut de batailler pour la Coupe Stanley, l'attaquant du Lightning a une chance de décrocher l'or

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

À défaut de batailler pour la Coupe Stanley, Mathieu Joseph tentera de ramener l'or au pays.

L'attaquant du Lightning de Tampa Bay croyait bien que sa saison avait pris fin quand les siens - largement favoris pour succéder aux Capitals de Washington comme champions - ont subi un balayage surprise au premier tour des séries face aux Blue Jackets de Columbus.

Ce qu'il ne savait pas encore, c'est qu'il figurait dans les plans de Hockey Canada en vue du Championnat du monde de la FIHG, qui s'amorce vendredi en Slovaquie.

« Honnêtement, je ne m'y attendais pas tant, a déclaré Joseph en entrevue avec LNH.com. Je n'ai qu'une saison d'expérience dans la LNH et je m'y adapte encore. Je suis nouveau dans cette ligue et j'essaie seulement de faire de mon mieux. 

« Dans un sens, se faire appeler comme ça pour représenter son pays, c'est un bel honneur. »

Il ne fait aucun doute que Joseph aurait préféré demeurer sous le chaud soleil de la Floride et tenter de prolonger la saison magistrale du Lightning (62-16-4). Reste que la Slovaquie et la possibilité de gagner la médaille d'or sur la scène internationale représentent de beaux prix de consolation.

À Košice, dans l'Ouest du pays, il rejoindra la formation canadienne dirigée par Alain Vigneault et certains gros noms qui ont eux aussi décidé de prolonger leur saison comme John Tavares, Mark Stone, Sean Couturier et Jonathan Marchessault.

En plus de Joseph, le Canada comptera sur l'apport de jeunes talents dynamiques comme son coéquipier Anthony Cirelli, Dylan Strome, Sam Reinhart et son bon ami Thomas Chabot, avec qui il a remporté la Coupe du Président en 2017 avec les Sea Dogs de Saint-Jean.

« C'est cool de retrouver Thomas, nous sommes restés proches après nos quatre saisons ensemble à Saint-Jean, a commenté le Québécois de 22 ans. Je suis sûr que nous allons avoir du bon temps. Ça va prendre quelques entraînements pour nous mettre à l'aise, mais j'ai hâte de voir ce que les gars pourront amener.

« L'organisation veut qu'on joue de façon rapide. Nous avons beaucoup de rapides patineurs qui pourront exploiter leur vitesse sur une glace de dimension olympique. Le fait que nous apportions également un aspect robustesse est aussi intéressant. »

La dernière fois que Joseph et Chabot ont revêtu l'uniforme unifolié ensemble, c'était lors du Championnat mondial junior de 2017. Le Canada s'était incliné 5-4 en tirs de barrage face aux États-Unis dans un match de fou pour la médaille d'or.

L'heure de la revanche sonnera peut-être. Les deux équipes ont rendez-vous le 21 mai pour le dernier match du groupe A et seul l'avenir nous dira si les deux pays croiseront le fer au cours de la ronde éliminatoire.

Les Américains ont assurément l'une des formations les plus menaçantes du tournoi avec la présence de Patrick Kane, Alex DeBrincat, Johnny Gaudreau, Jack Eichel, Dylan Larkin et Clayton Keller. Ils compteront également sur un certain Jack Hughes - le potentiel premier choix du prochain repêchage de la LNH.

« Tu veux toujours représenter ton pays de la meilleure façon donc c'est sûr que de battre les États-Unis serait le fun, a-t-il avancé. […] J'ai vraiment hâte d'affronter Hughes et de voir quel genre de joueur il est quand tu l'affrontes. Malgré son âge, on sait qu'il sera à sa place.

« Ils ont une très bonne équipe et j'ai hâte de voir quel genre de défi ils vont représenter. »

L'heure est au bilan

Même s'il n'a eu que quelques jours de congé entre l'élimination du Lightning, son retour à Chambly et son départ vers la Slovaquie, Joseph a tout de même eu le temps de dresser un bilan de sa toute première saison dans la LNH. 

Le Québécois a réussi à se tailler un poste au terme du camp d'entraînement et s'est établi avec le Lightning en disputant 70 matchs (13 buts, 13 aides).

Video: TBL@LAK: Joseph montre sa vitesse

« J'ai eu des rencontres avec les dirigeants et je suis content de ma première saison, a élaboré le choix de quatrième tour de l'équipe en 2015. J'ai eu beaucoup de hauts et de bas, mais ç'a bien été en général. C'est certain que je veux en faire plus l'an prochain et élever mon jeu d'un cran.

« Je veux améliorer mes habiletés individuelles et mon jeu en espace restreint parce que j'ai vu à quel point tout le monde est bon avec la rondelle. L'entraînement a toujours été important pour mon développement et je veux arriver au camp dans la meilleure forme possible. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.