Skip to main content

Marc Bergevin est ravi du rendement des jeunes au camp

Les Canadiens ont retranché cinq joueurs jeudi, incluant les vétérans Karl Alzner et Dale Weise

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Le rendement des jeunes Nick Suzuki, Ryan Poehling, avant qu'il ne se blesse, et Cale Fleury a été de la musique aux oreilles de Marc Bergevin pendant le camp d'entraînement des Canadiens de Montréal qui s'achève.

Les performances de Suzuki et de Fleury, particulièrement, ont facilité la prise de décisions des dirigeants du CH, qui ont confirmé jeudi le retranchement de deux vétérans chèrement payés, le défenseur Karl Alzner (4,625 millions) et l'ailier Dale Weise (2,35 millions).

À LIRE AUSSI: Bernard Parent se remémore de beaux souvenirs avec les Price 

Les attaquants Matthew Peca et Phil Varone ainsi que le défenseur Xavier Ouellet ont également été retranchés. Les cinq ont été rendus disponibles pour les 30 autres équipes par le biais du « ballottage », jusqu'à vendredi midi. Ils se rapporteront au Rocket de Laval dans la Ligue américaine de hockey (LAH) s'ils ne sont pas réclamés.

Il y a donc actuellement 26 joueurs - 15 attaquants, huit défenseurs et trois gardiens - au camp du Tricolore, avec un match préparatoire à jouer samedi. En tenant pour acquis que le gardien Charlie Lindgren sera rétrogradé au retour de Carey Price, il reste donc deux joueurs à retrancher afin de respecter la limite permise de 23 joueurs dans la formation.

Ce sera fort possiblement deux attaquants qui écoperont, ou encore un attaquant et un défenseur, dépendamment des blessures, selon Bergevin. Poehling pourrait amorcer la saison dans la Ligue américaine, lui qui a été victime d'une commotion cérébrale la semaine dernière. 

« Nous ferons nos choix dimanche ou lundi, a indiqué le directeur général, jeudi. Nous avons jusqu'au 1er octobre (mardi) à 17h pour donner notre formation finale. Il y a encore des décisions à prendre. » 

Suzuki et Fleury ne sont qu'à un match préparatoire de leur objectif tandis que Poehling a retrouvé le groupe à l'entraînement, jeudi.

« Les jeunes se démarquent. Pour nous, c'est toujours de la musique à nos oreilles, a imagé Bergevin. Nous aimons voir les jeunes qui poussent et qui se battent pour l'obtention de postes. Ce sont de bonnes nouvelles. »

Suzuki a dit avoir un plaisir fou à vivre l'expérience.

« Ce n'est pas stressant, j'ai du 'fun' avec les gars », a-t-il répondu quand on lui a posé la question.

« Surpris? Non je ne le suis pas, a quant à lui réagi Fleury. J'estime connaître un très bon camp. C'est mon objectif de jouer dans la Ligue nationale et j'ai travaillé fort pendant tout l'été afin de l'atteindre. »

Video: Charles Hudon à propos de Nick Suzuki

Hudon est sauf pour le moment

L'attaquant Charles Hudon a évité le couperet.

« J'ai survécu pendant une autre journée, a-t-il commenté. Je reste concentré sur ce que je dois faire, en abordant les journées une à la fois. » 

Poehling a pivoté un trio avec Hudon et Nick Cousins, jeudi. Il n'était pas autorisé à encaisser des contacts.

Suzuki était de retour à l'aile droite, aux côtés de Max Domi et d'Artturi Lehkonen.

« C'est fou ce qu'une année de développement peut faire quand on regarde Nick, a analysé Bergevin. Il est à des années-lumière par rapport à ce qu'il avait montré au camp l'an dernier. Le parcours qu'il a connu avec Owen Sound, dans la Ligue junior de l'Ontario, en remportant le titre des marqueurs en séries l'a propulsé à un niveau supérieur. Il arrive avec nous plus rapidement que nous nous y attendions. Il reste un match présaison à jouer, mais il a très bien fait jusqu'à maintenant. »

Bergevin a dit qu'on fera confiance aux jeunes tant qu'ils prouveront qu'ils peuvent tenir leur bout dans la LNH.

« Le rythme augmente pendant le camp et au cours des 10 à 15 premiers matchs de la saison régulière. Si les jeunes ne sont pas capables de suivre, nous prendrons des décisions. Ça ne signifie pas qu'ils ne seront pas capables de suivre éventuellement. Ce qui nous facilite la tâche dans leur cas, c'est que nous n'avons pas à soumettre leur nom au ballottage. Sinon nous les garderons avec nous. Leur performance dictera tout. »

Bergevin s'est même dit prêt à garder Poehling au sein du quatrième trio, s'il le faut.

« Les quatrièmes trios ne sont plus ce qu'ils étaient, a-t-il décrit. On les utilise plus d'une dizaine de minutes par match. Les gars ont du temps de jeu en masse, je n'ai pas de problème avec ça si c'est ce que Claude et son personnel décident. »

Kotkaniemi au ralenti

Le directeur général s'est dit optimiste de voir un autre jeune, Jesperi Kotkaniemi, se mettre en marche bientôt. Il le voit amorcer la saison à Montréal, pour le moment.

« Oui, mais il y a toujours des choses qui peuvent changer, a-t-il averti. Nous garderons les joueurs qui nous aideront à gagner des matchs. Nous avons jusqu'au 1er octobre pour prendre des décisions.

Bergevin a dit souhaiter que la fameuse guigne de la deuxième année n'afflige pas le jeune Finlandais.

« Claude et ses adjoints discutent avec lui. Ça reste un processus, il n'est âgé que de 19 ans, a-t-il relevé. Nous estimons qu'il est dans la bonne voie et qu'éventuellement, il va se replacer.

Messages pour Drouin et Armia

Jeudi, l'entraîneur Claude Julien a envoyé quelques messages d'insatisfaction à deux attaquants.

Jonathan Drouin avait été relégué sur le troisième trio, à la gauche de Jesperi Kotkaniemi et de Jordan Weal.

Joel Armia avait été muté sur la quatrième unité avec Nate Thompson et Paul Byron, qui est guéri de la blessure au haut du corps qui le contraignait à l'inactivité depuis une dizaine de jours.

Byron s'est dit prêt à revenir au jeu pour le dernier match préparatoire de l'équipe contre les Sénateurs d'Ottawa, samedi.

« Je veux me dérouiller avant le début de la saison, mercredi », a-t-il souligné.

En défense, Fleury faisait la paire avec Brett Kulak tandis que Christian Folin et Mike Reilly formaient un autre duo.

Victor Mete et Shea Weber étaient encore réunis, comme Ben Chiarot et Jeff Petry.

Price s'est entraîné en solitaire avec l'entraîneur des gardiens Stéphane Waite avant le début de la séance.

Price soigne une légère blessure à la main gauche depuis lundi.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.