Skip to main content

Le pétage de bretelles, très peu pour Logan Couture

Le joueur de centre des Sharks de San Jose se fout royalement de ses statistiques

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

ST-LOUIS - Logan Couture n'entend pas à rire, ni même à sourire, malgré les succès qu'il connaît en séries éliminatoires. Le pétage de bretelles, très peu pour lui et c'est une excellente nouvelle pour les Sharks de San Jose.

Couture ne veut rien savoir qu'on associe son nom à ceux des Sidney Crosby, Patrick Kane, Alex Ovechkin et Evgeni Malkin, qui ont laissé leurs empreintes indélébiles sur les séries de la Coupe Stanley au cours de la dernière décennie.

« Ces gars-là ont gagné, pas moi », a déclaré l'impassible joueur de centre des Sharks en mêlée de presse, jeudi. « Les statistiques ne veulent rien dire tant que vous ne gagnez pas la Coupe Stanley. »

À LIRE : Les Blues gardent la tête haute | BIRON : Chapeau à Jones de s'être ressaisi

En tout cas, on ne peut reprocher à Couture de ne pas faire sa part dans le parcours des Sharks cette année. Il connaît des séries du tonnerre, trônant au sommet des marqueurs avec une récolte de 20 points. Ses 14 buts le positionnent tout juste derrière Crosby (2009) et Alex Ovechkin (2018) pour le plus haut total en séries au cours des 22 dernières années. Il n'est plus qu'à cinq buts du record de la LNH -- 19 buts en une année en séries - que partagent Reggie Leach des Flyers de Philadelphie (1976) et Jari Kurri des Oilers d'Edmonton (1985). Il vient au quatrième rang des marqueurs depuis son arrivée dans la LNH en 2009-10, avec 101 points (48-53) en 113 matchs, derrière Crosby (123) des Penguins de Pittsburgh, Kane des Blackhawks de Chicago (109) et Malkin des Penguins (106).

Tout ça ne voudra rien dire pour le hockeyeur natif de Guelph, en Ontario tant qu'il ne soulèvera pas le gros trophée.

En finale de l'Association de l'Ouest, Couture a peut-être été moins visible dans le match no 3 que dans les deux premières rencontres disputées en Californie, au cours desquelles il a réussi quatre buts. Il a néanmoins trouvé une façon de « casser le party » au Enterprise Center, mercredi, en obtenant le but égalisateur à 1:00 de la fin du temps réglementaire. Les Sharks l'ont par la suite l'emporté 5-4 en prolongation.

Les Sharks mènent la série quatre-de-sept 2-1 à l'aube de la quatrième confrontation à St. Louis, vendredi (20h HE; TVAS, CBC, NBCSN). 

L'entraîneur des Blues Craig Berube a admis se creuser les méninges afin de trouver une solution à l'énigme que l'attaquant au nom à consonance francophone, mais qui ne parle pas la langue, représente pour ses troupiers.

« Nous pouvons certainement porter une plus grande attention à lui, a-t-il soulevé. Il est 'hot' dans le moment. C'est leur homme des grandes occasions. Nous devons voir à le surveiller plus étroitement. » 

Video: SJS@STL, #3: Couture égale le match et un record

Couture, âgé de 30 ans, n'a pas disputé deux matchs consécutifs dans les présentes séries sans avoir obtenu au moins un point. On tient quasiment pour acquis qu'il ne dérougira pas chez les Sharks. 

« On devient comme insensible à ce qu'il accomplit », a fait remarquer l'entraîneur des Sharks Pete DeBoer qui ne rate pas une occasion de faire son éloge. « Il connaît des séries formidables, le genre qu'on analysera avec du recul avec émerveillement en disant : '' Wow, c'était tout un compétiteur et un meneur de jeu! '' Mais on ne le réalise pas vraiment au quotidien, comme nous le vivons actuellement. Il fait simplement ses trucs. »

Ses coéquipiers sont admiratifs de ses accomplissements, mais encore là, Couture ne bronche pas en entendant leurs compliments.

« C'est très impressionnant ce qu'il fait », a mentionné le gardien Martin Jones, assis à ses côtés sur la même tribune. « On peut toujours compter sur lui dans les moments importants et les gros matchs. Vous avez besoin de joueurs comme lui pour aller loin en séries et il nous aide grandement. »

Assis à la gauche de Jones, le jeune ailier Timo Meier n'a pu s'empêcher de prendre la parole.

« Il fait beaucoup de choses qui nous permettent de gagner des matchs, a mentionné le Suisse âgé de 22 ans. Il marque de gros buts, mais il fait également du travail admirable en défense. Il est efficace dans les trois zones. C'est incroyable d'avoir un joueur de sa trempe dans notre équipe. »

Puis, à la fin, Couture s'est levé de sa chaise et il a quitté la pièce comme s'il avait la rage au cœur. À la place des Blues, je serais inquiet.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.