Skip to main content

Les Blues gardent la tête haute

« Ça va aller, nous tournerons vite la page, je vous le dis », affirme David Perron à l'issue du revers crève-cœur des siens

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

ST. LOUIS - Les Blues de St. Louis ont gardé la tête haute à l'issue de la défaite crève-cœur encaissée en prolongation dans le match 3 de la finale de l'Association de l'Ouest, mercredi.

« Nous serons de retour au travail avec le sourire aux lèvres, jeudi », a assuré l'attaquant québécois David Perron.

« Ça va aller, nous tournerons vite la page, je vous le dis », a-t-il insisté en arborant un grand sourire, quand on lui a suggéré que le revers devait tout de même être très démoralisant pour ses coéquipiers et lui. 

« Nous sommes une bonne équipe. Nous jouons du bon hockey. J'ai aimé la façon dont nous avons réagi après la première période. C'est la seule chose qui compte à mes yeux.

À LIRE AUSSI : Karlsson a finalement le dernier motUne rentrée tapageuse en séries pour Blais

« C'est difficile actuellement, mais nous allons aller de l'avant », a-t-il conclu.

Perron a vu sa productive soirée de travail être sabotée par le deuxième but de la rencontre du défenseur Erik Karlsson dans la victoire de 5-4 des Sharks de San Jose au Enterprise Center.

Comme ses coéquipiers, il a affiché beaucoup de dignité dans la défaite. 

« Est-ce qu'il semble qu'il y ait eu une passe faite avec la main? Oui, mais passons à d'autres choses au plus tôt. »

L'attaquant Brayden Schenn a renchéri dans la même veine.

« Il n'y a rien à faire, c'est chose du passé et nous devons resserrer les rangs en vue du match no 4 », a-t-il poursuivi. « Nous sommes un groupe fait fort. Nous avons bien amorcé la rencontre, avant de connaître un relâchement. Nous sommes revenus forts en deuxième période et nous ferons la même chose au prochain match. Nous apporterons les ajustements nécessaires, entre autres en matière d'exécution en zone neutre. »

Les Blues en avant 4-3 en début de troisième vingt, Perron a vu le gardien Martin Jones le priver d'un tour du chapeau en effectuant un déplacement latéral vers sa droite.

« La passe de Ryan O'Reilly a été incroyable, a noté Perron. La rondelle est passée entre les jambes d'un défenseur, je l'ai un peu perdue de vue, mais j'ai tiré sur réception sans pouvoir la soulever par-dessus la jambière du gardien.

Video: SJS@STL, #3: Jones ferme la porte contre Perron

Jones a tenu le fort

Les Blues n'ont pas levé le pied en troisième période et Jones a dû s'illustrer à d'autres occasions parce que ses coéquipiers étaient à la recherche du but égalisateur.

« Son travail passe inaperçu parce que nous avons créé l'égalité et gagné en prolongation, a souligné le capitaine des Sharks Joe Pavelski. Mais les gros arrêts qu'il a faits nous ont permis de gagner du temps avant de finalement créer l'égalité. »

L'entraîneur des Sharks Peter DeBoer a salué la soirée de travail du vétéran gardien âgé de 29 ans même s'il a cédé quatre buts en deuxième période.

« Je me sentais mal pour lui. Je ne me souvenais pas de la dernière fois que nous avions accordé quatre buts dans une période, a commencé par dire DeBoer. En y regardant de près, on constate que deux des buts des Blues ont été le résultat de déviations sur notre défenseur Justin Braun », a-t-il ensuite relevé.

La rondelle a bifurqué sur le bâton de Braun en amorce du tir de Vladimir Tarasenko, à 4:05, et Braun a vu le disque l'effleurer à la jambe gauche sur le deuxième but de Perron, à 18:42.

« Il n'a pas joué de chance, mais il a su garder son sang-froid en troisième période, au moment où on tentait de créer l'égalité. Il a réalisé plusieurs beaux arrêts qui nous ont permis de jouer la prolongation. »

Les meneurs se sont levés

Les Sharks ont vu leurs meneurs, autres que Couture, prendre les choses en main.

Karlsson et Joe Thornton ont sonné la charge avec deux buts chacun. Karlsson n'avait pas marqué depuis le 29 décembre.

« Les gars qui devaient élever le niveau de jeu pour nous l'ont fait, les Karlsson, Thornton, Brent Burns et Jones, a-t-il énuméré. Quand vous perdez en séries, vous avez besoin que vos meilleurs éléments soient les meilleurs. »

DeBoer a souligné que Thornton était insatisfait de son rendement après le match no 2.

Video: SJS@STL, #3: Thornton profite d'un retour

« Il est un des meilleurs joueurs de l'histoire, et c'est la réponse que vous obtenez d'un joueur qui obtiendra éventuellement sa place au Temple de la renommée, a-t-il affirmé. Nous ne l'aurions pas emporté sans lui. Il a montré une grande force de caractère et beaucoup de leadership. » 

Thornton, qui était jumelé à Kevin Labanc et à Melker Karlsson, a simplement dit que son trio avait mis l'effort.

« Nous avons travaillé, fait preuve de patience et avons fait des jeux », a-t-il commenté.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.