Skip to main content

Reggie Leach sera décoré de l'Ordre du Canada

Après une carrière étincelante, l'ancien des Flyers a vaincu ses démons pour devenir une influence positive dans sa communauté

par William Douglas @WDouglasNHL / Journaliste LNH.com

Même s'il s'agit d'un des plus grands honneurs qu'il recevra dans sa carrière, Reggie Leach n'en avait pas parlé avec ses proches.

Leach était sur un terrain de golf en compagnie d'anciens coéquipiers chez les Flyers de Philadelphie quand il a appris qu'il serait décoré de l'Ordre du Canada, la plus importante distinction civile au pays.

L'ancien talentueux ailier droit, qu'on surnommait la « Carabine de Riverton » n'a pas révélé grand-chose au sujet de l'honneur aux quelques 65 anciens Flyers qui s'étaient réunis lors du tournoi de golf, le 27 juin. 

« Je ne l'ai dit à personne, a-t-il indiqué. Je ne parle pas vraiment des honneurs qu'on m'attribue. »

À LIRE : Michel Therrien a déjà plein d'idée en tête avec les Flyers | Contrat d'un an pour Aubé-Kubel

Mais les anciens Flyers n'allaient pas laisser passer la chose sous silence. Alors que la nouvelle se répandait dans le groupe, le président de l'Association des anciens Flyers Brad Marsh a rapidement modifié l'horaire de la soirée afin de mettre l'accent sur l'exploit de leur ancien coéquipier.

« Même s'ils ont connu d'incroyables carrières, on se souviendra de plusieurs anciens par leurs réalisations lors de leur après-carrière, plutôt que lorsqu'ils jouaient dans la LNH », a mentionné Marsh durant la soirée. « L'exemple parfait, c'est Reggie Leach, et quelque chose de très spécial s'est produit aujourd'hui, puisqu'on lui remettra l'Ordre du Canada. 

« C'était la fête chez les anciens des Flyers. Il y avait environ 265 personnes dans la salle, et on a célébré », a précisé Marsh.

Leach avoue qu'il tente toujours de digérer qu'il va faire partie des 83 personnes qui seront admises cette année au sein de l'Ordre du Canada, qui souligne les actions exemplaires et les services rendus de Canadiens.

Leach, maintenant âgé de 69 ans, a été un des meilleurs marqueurs de la LNH dans les années 1970 et début 1980 avec 666 points en 934 matchs avec les Flyers, les Golden Seals de la Californie, les Bruins de Boston et les Red Wings de Detroit.

Il a été le meilleur buteur de la LNH en 1975-1976 avec 61 filets, en plus de remporter le trophée Conn-Smythe lors des séries éliminatoires de 1976, quand il avait inscrit 19 buts en 16 matchs, et ce, même si les Flyers ont été balayés par les Canadiens de Montréal en Finale. Il avait inscrit cinq filets sur sept tirs lors du cinquième match de la série demi-finale contre les Bruins de Boston.

Mais ce ne sont pas les exploits sportifs de Leach qui lui ont valu l'honneur de devenir membre de l'Ordre du Canada. C'est plutôt son après-carrière, lui qui fait la promotion du rôle du sport afin de bâtir des communautés en santé, un message qu'il livre à la jeunesse autochtone du pays lorsque vient le temps de parler de leurs choix de vie et de l'influence des drogues et de l'alcool.

« Je veux dédier cet Ordre du Canada à toute la jeunesse et à ceux qui éprouvent des difficultés parmi les Premières Nations, et toute personne qui fait face à de l'adversité », a mentionné Leach, qui appartient à la nation des Ojibwés. « Le hockey, c'est vraiment une petite partie du cercle de ma vie. Je serai toujours connu comme Reggie Leach, le joueur de hockey, mais je suis beaucoup plus que ça aujourd'hui. »

Les honneurs se multiplient pour Leach dernièrement. Il a reçu un doctorat honorifique de l'Université Brock de St. Catharines, en Ontario, en juin; il a récemment livré un discours aux Nations unies à propos de l'importance du sport pour les peuples autochtones à travers la planète; et il a fait son entrée au Temple de la renommée du sport de Philadelphie en novembre.

Quand il sera officiellement honoré lors d'une cérémonie à venir, Leach deviendra un des 7643 membres de l'Ordre du Canda depuis la création de la récompense en 1967, alors que le pays célébrait son centenaire. 

Il se retrouvera alors au sein d'un groupe de 30 hockeyeurs qui ont reçu l'Ordre, parmi lesquels il y a les membres du Temple de la renommée Wayne Gretzky, Mark Messier, Bobby Orr, Maurice Richard, Jean Béliveau, Gordie Howe, Guy Lafleur, Bobby Hull, Mario Lemieux, Willie O'Ree et son compagnon de trio chez les Flyers Bobby Clarke.

« Maintenant, on se retrouve tous dans la même équipe! », a lancé Leach en riant. « Je suis très heureux de faire partie d'un groupe semblable. »

Les succès sur la glace de Leach l'auront aussi fait tomber dans le tourbillon de la dépendance à l'alcool. Il n'a pas hésité à en parler dans son autobiographie parue en 2015.

« En quelques années, je suis passé d'une enfance insouciante à la vie d'adulte d'homme marié avec deux enfants. J'étais un inconnu pour presque tout le monde et, soudainement, j'étais au sommet du monde du hockey - une vie qui se déroule à pleine vitesse. Le changement était draconien et je suis tombé dans l'alcool afin d'y faire face. »

C'est en discutant avec son médecin, qui lui a dit qu'il « devait soit arrêter de boire ou continuer de boire et mourir » que Leach a décidé de suivre une cure de désintoxication en 1985, afin d'affronter ses démons. Depuis, il utilise le récit de sa vie afin d'inspirer les autres à prendre de bonnes décisions et à réussir à se relever après avoir trébuché.

« J'ai fait de très mauvais choix lorsque j'étais un jeune joueur de hockey dans la Ligue nationale de hockey, et tu dois apprendre de ces erreurs et grandir. Tout le monde fait des erreurs, peu importe qui tu es. Tu dois leur donner une deuxième chance et les laisser s'en sortir. C'est ça, la vie. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.