Skip to main content

Letang veut profiter au maximum du temps qui lui reste avec les Penguins

Le défenseur de 32 ans souhaite mettre la main sur la Coupe Stanley à nouveau à sa 14e saison dans la LNH

par Wes Crosby / Correspondant indépendant NHL.com

CRANBERRY, Pennsylvanie - Kris Letang a répondu du tac au tac lorsqu'on lui a demandé comment il se sentait à l'aube de sa 14e saison avec les Penguins de Pittsburgh.

« Juste plus vieux, a rétorqué Letang. Un an plus vieux. »

C'est le sentiment qui est ressorti lorsque le défenseur de 32 ans a rencontré les médias au terme d'une séance d'entraînement informelle mardi. Non pas que Letang est sur le point de voir sa carrière prendre fin. Il lui reste trois saisons à écouler au contrat de huit ans qu'il a paraphé le 1er juillet 2013 et il souhaite profiter au maximum du temps qui lui reste.

À LIRE AUSSI: Malkin se voit avec les Penguins encore longtemps 

Letang a mentionné que la même chose pourrait s'appliquer aux centres Evgeni Malkin et Sidney Crosby, qui vont disputer respectivement leur 14e et 15e saison dans la LNH. 

« Je suis un an plus près de ma retraite, a blagué Letang. Je tente d'accomplir le plus de choses possible au cours des années qu'il me reste dans la LNH. Nous sommes trois joueurs qui voulons évidemment gagner le plus souvent possible avant la fin de notre carrière. »

Ce trio a remporté la Coupe Stanley à trois reprises (2009, 2016, 2017). Les trois hommes ont été déçus de l'issue de leurs deux dernières saisons, alors qu'ils se sont inclinés en six matchs devant les Capitals de Washington en deuxième ronde de l'Association de l'Est en 2018, ce qui a mis fin à leurs espoirs de décrocher un troisième titre de suite, avant d'être balayés par les Islanders de New York au premier tour l'an dernier.

« Nous voulons gagner chaque année, a affirmé Letang. Nous avons peut-être gaspillé une année, la saison dernière. Cette année, nous repartons à zéro, et c'est la seule chose à laquelle je pense. »

Letang ne va donc pas regarder en arrière, même s'il est finalement parvenu à retrouver la forme la saison dernière.

Après que Letang eut inscrit neuf buts en 79 parties en 2017-18, lui qui avait subi une intervention au cou au cours de la semaine du 13 avril 2017, il a rebondi en égalant son sommet en carrière de 16 buts en 65 matchs la saison dernière. Letang affirme toutefois qu'il n'a pas beaucoup songé à son retour en force.

Video: PIT@CAR: Letang complète un superbe échange

Ce refus de regarder derrière lui a été grandement motivé par le fait que son regain d'énergie n'a pas empêché les rumeurs de transactions de déferler sur Pittsburgh à la suite de l'élimination de l'équipe des séries éliminatoires de la Coupe Stanley. 

Letang, Malkin et l'attaquant Phil Kessel ont tous été impliqués dans ces rumeurs. Kessel a finalement été échangé aux Coyotes de l'Arizona en retour de l'attaquant Alex Galchenyuk le 29 juin.

« Ça donne une idée de la parité dans la Ligue quand on peut échanger un joueur de sa trempe et quand même s'améliorer dans d'autres facettes du jeu, en tentant de modifier sa formation, a noté Letang. Ça nous rappelle qu'il faut fournir son plein rendement chaque soir et qu'il faut tenter d'être le meilleur joueur sur la glace. Il y a tellement de bons joueurs dans la LNH. Je suis simplement heureux de faire partie des Penguins pour une autre année. »

L'absence de Kessel va apporter son lot de changements sur la première vague du jeu de puissance, où Letang agit normalement comme quart-arrière. Letang a choisi de ne pas spéculer sur la composition exacte du jeu de puissance lorsque le camp s'amorcera vendredi.

« [Kessel] est un grand joueur. Il était excellent sur notre avantage numérique, a souligné Letang. Il était aussi un très bon passeur, qui pouvait entrer en zone adverse en contrôle de la rondelle. Quelqu'un devra occuper ce rôle et prendre sa place, même s'il le fait de manière différente. Quelqu'un qui pourrait occuper davantage un rôle de tireur, ou quelque chose comme ça. C'est trop tôt pour le dire. »

Et en ce qui concerne les plans de Letang? Ils sont plutôt simples.

« Peu importe où je vais jouer, je devrai faire de mon mieux, a résumé Letang. C'est tout. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.