Skip to main content

Les Sharks optimistes de s'entendre avec Thornton et Pavelski

Heureux du retour d'Erik Karlsson, Peter Deboer croit que les deux vétérans seront de retour à San Jose

par Tom Gulitti @TomGulittiNHL / Journaliste LNH.com

VANCOUVER - Il reste encore beaucoup de pain sur la planche pour les Sharks de San Jose lors de la présente saison morte, mais l'entraîneur-chef Peter DeBoer est heureux des premiers dénouements jusqu'à présent.

Lundi, le défenseur Erik Karlsson a mis une croix sur l'autonomie complète en paraphant un contrat d'une durée de huit ans afin de rester à San Jose. Mercredi, Joe Thornton, qui aura 40 ans le 2 juillet, a indiqué qu'il n'était pas prêt à prendre sa retraite et qu'il comptait disputer une saison de plus.

« C'est une bonne semaine pour nous », a indiqué DeBoer, qui se retrouve à Vancouver dans le cadre des réunions de l'Association des entraîneurs de la LNH, mais aussi pour le Repêchage 2019 qui aura lieu au Rogers Arena vendredi (20h H.E.; TVAS, SN, NBCSN), et samedi pour les rondes 2 à 7. « La signature d'Erik Karlsson, ça veut dire gros. C'est un joueur d'élite et tu ne te retrouves qu'avec ce type de joueur qu'en ayant le premier choix au repêchage habituellement. »

À LIRE : Karlsson avec les Sharks pour huit ans | Thornton compte disputer une autre saison

Karlsson, qui a été acquis par San Jose dans une transaction avec les Sénateurs d'Ottawa le 13 septembre, a amassé 45 points, dont trois buts, en 53 matchs en saison, et il a terminé à égalité au deuxième rang en séries éliminatoires avec 16 points (deux buts, 14 passes) en 19 matchs. Mais une blessure à l'aine l'a ennuyé pendant la majeure partie de la deuxième moitié de la saison, et il n'a pas été en mesure d'être habillé lorsque les Sharks ont été éliminés par les Blues de St. Louis lors du match no 6 de la finale de l'Association de l'Ouest le 21 mai. Il a été opéré à l'aine 10 jours plus tard.

DeBoer s'attend à ce que Karlsson soit en santé la saison prochaine, et le défenseur de 29 points pourra alors être un joueur d'impact pour les Sharks.

« Pendant deux à deux mois et demi en janvier et février, il contrôlait complètement le jeu chaque match. Il était notre meilleur joueur chaque soir, mais il s'est blessé. Tout de même, nous en avions vu assez durant cette période pour être confortables avec notre décision »  

D'avoir un corps défensif qui sera chapeauté par Karlsson, Brent Burns et Marc-Édouard Vlasic permet à DeBoer d'être en confiance quant aux chances des Sharks de demeurer dans la lutte pour la Coupe Stanley, eux qui ont terminé la dernière saison avec une fiche de 46-27-9, deuxièmes dans la section Pacifique derrière les Flames de Calgary.

« Ça nous donne une chance de gagner, a dit DeBoer. Quand tu as ces joueurs dans ta formation, surtout dans un rôle clé, ça te donne une vraie chance de gagner chaque soir s'ils sont en santé. »

Le retour de Thornton sera aussi bénéfique. Après avoir passé les deux dernières saisons mortes à se remettre de blessures au dos et aux genoux, Thornton a connu une bonne campagne en 2018-2019, amassant 51 points (16 buts, 35 passes), en plus de disputer en moyenne 15:33 en 73 parties.

Video: SJS@STL, #3: Karlsson donne la victoire aux Sharks

Bien que Thornton ait indiqué, après l'élimination de l'équipe, qu'il avait besoin d'un temps de réflexion pour savoir s'il allait être de l'action l'an prochain, DeBoer n'a jamais eu de doute qu'il allait être de retour. 

« Il était dans le gymnase trois jours après la fin de la saison et je ne cessais de le croiser, a raconté DeBoer. Je me pointais le matin et il était le seul gars dans la place. Ç'a commencé immédiatement après la fin de la saison, donc je savais qu'il avait encore la flamme. En faire l'annonce a pris un moment, mais je savais que ses jours de hockeyeur n'étaient pas terminés. »

Thornton pourrait devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet, mais il indiqué qu'il n'avait pas l'intention de jouer ailleurs qu'à San Jose. DeBoer ne s'attend pas à ce que les discussions soient compliquées.

« Il veut gagner. Combien de gars dans sa position, et capables d'être aussi productif que lui, disputeraient trois ou quatre saisons avec des contrats d'une année? Personne ne fait ça. Donc je pense que son contrat, c'est le dernier de nos soucis. »

Le portrait est moins clair à propos du joueur de centre Joe Pavelski, qui peut lui aussi devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet. DeBoer est demeuré optimiste que les Sharks pourront s'entendre avec leur capitaine. Pavelski, qui aura 35 ans le 11 juillet, a été le meilleur buteur des Sharks cette saison avec 38 filets.

« C'est notre capitaine, notre leader. C'est un gars qui est vraiment, voire impossible à remplacer. Donc je continue d'espérer. Je n'ai pas de rôle à jouer dans la situation. Il y a plusieurs choses qui peuvent influencer la décision pour nous et pour l'équipe, et j'espère et je crois qu'il veut être de retour, donc ça me permet d'être optimiste. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.