Skip to main content

Les meilleurs joueurs autonomes sans compensation encore disponibles

Williams, Gardiner, Marleau et Thornton ne se sont toujours pas entendus avec une équipe

par LNH.com @LNH_FR

Voici les meilleurs joueurs autonomes sans compensation qui sont encore disponibles, selon LNH.com, après la journée du 1er juillet (en ordre alphabétique par position) :

À LIRE AUSSI : Liste des ententes conclues depuis le 1er juillet 2019En cinq questions : les offres hostiles

 

ATTAQUANTS

Patrick Marleau, Hurricanes de la Caroline

Marleau, qui aura 40 ans le 15 septembre, est devenu joueur autonome quand les Hurricanes ont racheté la dernière saison de son contrat de trois ans, le 27 juin. Il a inscrit 37 points (16 buts, 21 passes) avec les Maple Leafs de Toronto cette saison.

Video: EDM@TOR: Marleau nivelle la marque

Avant de s'entendre avec la formation torontoise il y a deux étés, Marleau a disputé 19 saisons avec les Sharks de San Jose, équipe avec laquelle il pourrait revenir. Il est premier dans l'histoire des Sharks pour les matchs disputés (1493), les buts (508) et les points (1082), et il a pris part à 788 rencontres de suite.

Joe Thornton, Sharks de San Jose

Bien que l'espoir de Thornton de remporter la Coupe Stanley pour la première fois se soit évanoui quand les Sharks ont été éliminés par les Blues de St. Louis en finale de l'Associationn de l'Ouest, il a montré qu'il peut encore contribuer aux succès d'une équipe. Thornton, qui aura 40 ans le 2 juillet, a amassé 51 points (16 buts, 35 aides) en 73 matchs du calendrier régulier et il a ajouté 10 points (quatre buts, six passes) en 19 rencontres éliminatoires. Thornton adore vivre en Californie, et au mois de mai, il a déclaré qu'il était « un Shark », alors il est difficile d'envisager la possibilité qu'il aille bien loin (ou même qu'il aille ailleurs, point à la ligne) s'il continue à jouer. Thornton totalise 1478 points (413 buts, 1065 passes) en 1566 matchs de saison régulière et 133 points (31 buts, 102 aides) en 179 affrontements éliminatoires avec les Sharks et les Bruins.

Justin Williams, Hurricanes de la Caroline

Williams a fait du travail remarquable dans le rôle de capitaine des Hurricanes cette saison, alors qu'il a aidé les siens à se qualifier pour les séries et à atteindre la finale de l'Association de l'Est pour la première fois depuis 2009. Williams, qui aura 38 ans le 4 octobre, a atteint le cap des 20 filets pour la septième fois dans la LNH (23 buts, 30 aides) et il a récolté sept points (quatre buts, trois passes) en 15 matchs éliminatoires.

 

DÉFENSEURS

Braydon Coburn, Lightning de Tampa Bay

L'arrière de 34 ans a amassé 23 points (quatre buts, 19 passes), son total le plus élevé en une saison depuis qu'il en a inscrit 24 avec les Flyers de Philadelphie en 2011-12. Coburn a été retranché de l'alignement du Lightning à l'occasion des deux premiers matchs de l'équipe en séries éliminatoires de la Coupe Stanley contre les Blue Jackets de Columbus, mais dans les matchs no 3 et 4 de la série, il a affiché un différentiel de plus-2 et obtenu 17:08 de temps de glace en moyenne. Il peut aider une équipe au sein d'un troisième duo et jouer un rôle plus important au besoin.

Jake Gardiner, Maple Leafs de Toronto

L'attaquant de 28 ans a pris part à 62 matchs seulement, ayant été gêné par une blessure au dos, et son coup de patin n'avait pas autant de mordant quand il est revenu au jeu en vue des séries.

Video: TOR@MTL: Gardiner frappe d'un tir de la ligne bleue

Ses maux de dos pourraient inciter les équipes à la prudence, mais Gardiner a un coup de patin fluide et il peut contribuer à l'attaque dans un deuxième duo, à 5-contre-5, mais aussi au sein du jeu de puissance.

Ben Hutton, Canucks de Vancouver

L'athlète de 26 ans a fini troisième chez les défenseurs des Canucks avec 20 points (cinq buts, 15 passes) et il a affiché la deuxième plus haute moyenne au chapitre du temps de glace par match (22:11). Il a toutefois montré un différentiel de moins-23 et son pourcentage de tentatives de tir (45,62) lui a donné le 156e rang chez les 174 défenseurs qui ont disputé au moins 50 matchs cette saison. Il aurait pu devenir joueur autonome avec compensation, mais il n'a pas reçu d'offre qualificative, ce qui lui a permis de devenir joueur autonome sans compensation lundi. Il est toutefois possible qu'il revienne avec les Canucks à un salaire moins élevé que ce qu'aurait été l'offre qualificative.

Niklas Kronwall, Red Wings de Detroit

L'arrière de 38 ans est encore en mesure de produire. Il a inscrit 27 points (trois buts, 24 passes), le total le plus élevé chez les défenseurs des Red Wings, et il a maintenu une moyenne de près de 20 minutes de temps de glace par match (19:57).

Le directeur général des Red Wings Steve Yzerman a dit espérer que Kronwall revienne disputer une 16e saison dans la LNH et a indiqué qu'il lui donnerait tout le temps nécessaire pour décider s'il veut poursuivre sa carrière ou non. Il est probable que si Kronwall continue effectivement de jouer, il le fera à Detroit.

Dion Phaneuf, Kings de Los Angeles 

Le vétéran de 34 ans a vu les deux dernières années de son contrat être rachetées le 15 juin. Il a récolté six points (un but, cinq passes) en 67 matchs et il a affiché un temps de glace de 15:00 par match en moyenne, ses statistiques les plus basses en 14 ans de carrière jusqu'ici dans la LNH. Il n'est plus aussi menaçant offensivement qu'il l'était en début de carrière, mais il pourrait offrir du leadership à une équipe dans un deuxième ou troisième duo.

 

GARDIEN

Cam Ward, Blackhawks de Chicago

Un vétéran de 701 matchs dans la LNH, Ward a affiché un dossier de 16-12-4 avec une moyenne de buts alloués de 3,67 et un taux d'arrêts de ,897 en 33 matchs (29 départs) avec les Blackhawks cette saison, après avoir accepté un contrat d'un an le 1er juillet 2018.
Le gardien de 35 ans a disputé ses 13 premières saisons dans la LNH avec la Caroline et il est le meneur de tous les temps chez les Hurricanes/Whalers de Hartford pour les matchs disputés (668), les victoires (318) et les jeux blancs (27). Celui qui a été réclamé au 25e rang du repêchage 2002 de la LNH était une recrue quand il a remporté le trophée Conn-Smythe à titre de joueur le plus utile à son équipe dans les séries du printemps 2006, en vertu d'une fiche de 15-8 avec une moyenne de 2,14, un taux d'arrêts de ,920 et deux jeux blancs. Il avait alors aidé les Hurricanes à s'imposer en sept matchs devant les Oilers d'Edmonton en Finale de la Coupe Stanley.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.