Skip to main content

Les Maple Leafs optent pour le statu quo à la Date limite

La formation torontoise affiche un dossier de 4-4-1 à ses neuf derniers matchs et se concentre sur la lutte pour une place en séries

par Mike Zeisberger @Zeisberger / Journaliste NHL.com

TAMPA - Kyle Dubas a qualifié les imprévisibles Maple Leafs de Toronto de « Dr Jekyll et M. Hyde », lundi.

Quelle version le directeur général des Maple Leafs s'attend-il à voir quand la formation torontoise rendra visite au Lightning de Tampa Bay, mardi, au Amalie Arena (19h (HE); TVA Sports, ESPN+, SUN, SNO, NHL.TV)? Ou d'ici la fin de la saison, tant qu'à y être?

Verra-t-on l'équipe du Dr Jekyll qui a affiché tout son talent dans une victoire de 4-0 contre les Penguins de Pittsburgh, jeudi dernier?

À LIRE AUSSI : Liste des transactions conclues pendant la saison 2019-20Les Sénateurs se concentrent sur le Repêchage 2020 de la LNHMuzzin accepte un contrat de quatre ans avec les Maple Leafs

Ou aura-t-on droit à la version M. Hyde qui a fait piètre figure dans des défaites subies aux mains des Sabres de Buffalo, des Penguins et des Hurricanes de la Caroline ces derniers jours?

« Nous ne le savons pas », a dit Dubas quand on lui a demandé à quoi il fallait attribuer le manque de constance des Maple Leafs cette saison. « Si nous le savions, nous l'aurions corrigé. 

« Ça va peut-être attirer les critiques si je dis que je ne le sais pas, mais je ne vais pas m'avancer et… dire que j'ai une solution magique. Il faut passer au travers et trouver une façon d'être à notre meilleur sur une base quotidienne. Il y a très peu d'équipes qui, une fois qu'elles mettent la main sur des joueurs de talent à l'aide du repêchage, atteignent leur potentiel et remportent des championnats et affichent de la constance. Nous n'en sommes clairement pas là encore, mais nous avons aussi montré à quel point nous pouvons être bons quand nous sommes dans un bon jour.

« Nous ne pouvons pas baisser les bras quand ça ne va pas bien. »

Dubas a indiqué que les Maple Leafs n'allaient pas se laisser emporter par les émotions associées au récent creux de vague de l'équipe pour devenir des vendeurs, lundi, à la Date limite des transactions de la LNH. Il y avait eu bien des spéculations sur la possibilité que le défenseur Tyson Barrie, qui en est à la dernière année d'un contrat de quatre ans, puisse partir, mais ce n'est jamais venu près de se concrétiser, a affirmé le DG.

Video: TOR@DAL: Le tir de Barrie trouve le fond du filet

L'organisation torontoise n'a pas non plus fait d'acquisitions notables à la limite de 15h, lundi. Dubas a déclaré que la transaction importante de son équipe est survenue le 6 février, quand le gardien de but Jack Campbell et l'attaquant Kyle Clifford ont été échangés aux Maple Leafs par les Kings de Los Angeles en retour de Trevor Moore, d'un choix de troisième tour lors du repêchage 2020 de la LNH et d'un choix de troisième tour en 2021.

Toronto affiche un dossier de 4-4-1 depuis cette transaction, ce qui est à l'image du manque de constance de l'équipe cette saison.

Le dernier match des Maple Leafs s'est soldé par une défaite de 6-3 contre les Hurricanes de la Caroline, samedi, à l'occasion d'une rencontre où le gardien de but vainqueur a été le gardien d'urgence David Ayres. Le conducteur de Zamboni de 42 ans s'est amené après que les gardiens des Hurricanes James Reimer (haut du corps) et Petr Mrazek (haut du corps) eurent subi des blessures; Ayres a réalisé huit arrêts sur un total de 10 tirs.

Les Maple Leafs ont été ridiculisés pour cette défaite aux mains d'un type qu'ils embauchent pour agir comme troisième gardien à l'entraînement. Dubas a reconnu que cette défaite était « gênante » en raison de la piètre performance de ses joueurs du début à la fin de la rencontre, et pas parce qu'Ayres s'est retrouvé devant le filet de l'équipe adverse.

« Il y a bien des gens qui écrivent l'avis de décès de l'équipe et qui l'enterrent, a-t-il déclaré. Et c'est correct, c'est juste. Quand tu joues de cette façon, c'est ce qui arrive.

« Mais je sais qu'avec tout ça, il y a des opportunités. Tu peux essayer de t'en sauver et accepter sans rien dire, et trouver des excuses pour expliquer pourquoi ça n'a pas fonctionné comme nous l'aurions voulu… Ou bien tu te bats pour revenir en force. Et ce n'est pas dans le but de prouver aux gens qu'ils se trompent, parce que je trouve que les critiques ont été méritées dans la plupart des cas. Mais c'est une occasion de montrer de quoi nous avons l'air quand nous montrons notre meilleur visage. »

Video: CAR@TOR: Necas marque du revers depuis l'enclave

Peut-être que la déclaration la plus controversée que Dubas a faite, c'est quand il a laissé entendre que les Maple Leafs ont besoin de passer au travers l'adversité comme ils le font présentement pour s'endurcir. Selon cette logique, ne devraient-ils pas être déjà meilleurs maintenant après avoir vécu l'adversité en s'inclinant au premier tour des séries dans l'Association de l'Est trois années de suite?

Au milieu de cette controverse, on aura perdu de vue que les Maple Leafs sont en position d'accéder aux séries au moment de disputer leur match contre Tampa Bay. Toronto occupe la troisième place dans la section Atlantique, deux points devant les Panthers de la Floride.

La formation torontoise rendra visite aux Panthers, jeudi, à l'occasion d'un match qui aura un impact important sur le classement et le portrait en vue des séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Les Panthers étaient des vendeurs à la date limite des transactions, alors qu'ils ont échangé l'attaquant Vincent Trocheck aux Hurricanes en retour des attaquants Erik Haula, Lucas Wallmark et Eetu Luostarinen ainsi que du défenseur Chase Priskie.

Dubas s'est dit encouragé de voir les défenseurs Morgan Rielly et Cody Ceci enfiler les patins, lundi, pour la première fois depuis qu'ils se sont blessés. Rielly a subi une fracture au pied le 12 janvier; Ceci s'est blessé à la cheville le 5 février. On s'attend à ce que ces deux-là puissent revenir au jeu « bien avant la fin de la saison », a fait savoir Dubas.

À savoir si ce sera à temps pour sauver les meubles et décrocher une place dans les séries, voilà une question à laquelle Dubas n'est pas en mesure de répondre en cette saison en montagnes russes des Maple Leafs.

« Ce ne sera pas facile, ça ne va pas arriver du jour au lendemain, a-t-il souligné. Nous nous sommes placés dans une situation dont nous ne voulions pas, nous nous battons pour notre survie. Notre groupe doit passer au travers, nous devons trouver le moyen de résister à la tempête quand ça arrive et en sortir plus forts.

« C'est seulement de cette façon que nous pourrons être au sommet de notre art. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.