Skip to main content

Les Sénateurs se concentrent sur le Repêchage 2020 de la LNH

Ottawa possède 13 choix, dont trois en première ronde, après avoir échangé Pageau, Namestnikov et Ennis

par Callum Fraser / Correspondant indépendant NHL.com

Les Sénateurs d'Ottawa ont été des vendeurs actifs lundi avant la Date limite des transactions de la LNH, alors qu'ils cherchent à bien se positionner en vue d'accélérer leur reconstruction au cours des deux prochains repêchages.

À LIRE AUSSI: Liste des transactions conclues pendant la saison 2019-20La sécurité après le stress pour Jean-Gabriel Pageau  

« Si vous faites un récapitulatif de la journée, des actifs que nous avons été en mesure d'acquérir, tous les choix que nous avons obtenus, surtout en vue du repêchage de cette année, je dirais que nous avons obtenu beaucoup de choses, a affirmé le directeur général des Sénateurs Pierre Dorion. Il s'agit du repêchage avec le plus de profondeur dont je peux me souvenir. »

Lorsque l'heure de la date limite a sonné à 15 h, heure de l'Est, Ottawa (21-30-11) possédait un total de 13 choix, dont trois en première ronde, au Repêchage 2020 de la LNH, et neuf choix pour le Repêchage de 2021.

« Ils disent que le repêchage de cette année est l'un de ceux qui possèdent le plus de profondeur depuis longtemps, a souligné l'entraîneur des Sénateurs D.J. Smith. Nous possédons trois choix dans la première ronde, et quatre dans la deuxième. Ça fait beaucoup de bons joueurs qui vont s'ajouter au fil du temps. »

Le retour le plus important au cours de la journée a été obtenu lorsque les Sénateurs ont échangé leur meilleur pointeur, l'attaquant Jean-Gabriel Pageau, aux Islanders de New York en retour d'un choix conditionnel de première ronde en 2020 et d'un choix de deuxième tour en 2020. Ottawa va aussi recevoir un choix de troisième ronde en 2022 si les Islanders remportent la Coupe Stanley le printemps prochain.

Pageau a amassé 40 points (24 buts, 16 passes) en 60 parties. En huit saisons avec les Sénateurs, il a récolté 182 points (87 buts, 95 passes) en 428 parties, et 16 points (12 buts, quatre passes) en 35 matchs des séries éliminatoires de la Coupe Stanley. L'attaquant de 27 ans est devenu reconnu pour ses performances légendaires en séries éliminatoires. Il a inscrit un tour du chapeau contre les Canadiens de Montréal dans le match no 3 de la série quart de finale de l'Association de l'Est en 2013, et il a marqué quatre fois, dont le but gagnant en prolongation, contre les Rangers de New York dans le match no 2 de la série demi-finale de l'Est en 2017.

Dorion a admis que d'annoncer la nouvelle à Pageau avait été « l'appel le plus difficile que j'ai eu à faire comme directeur général ».

Video: BUF@OTT : Pageau compte de son poste en A.N.

Les Sénateurs ont également fait l'acquisition d'un choix de quatrième ronde au Repêchage 2021 de l'Avalanche du Colorado en retour de l'attaquant Vladislav Namestnikov, et d'un choix de cinquième ronde en 2021 des Oilers d'Edmonton en retour de l'attaquant Tyler Ennis.

Les transactions que les Sénateurs n'ont pas conclues lundi revêtent aussi une certaine importance. Le gardien Craig Anderson, qui pourrait devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet, va demeurer avec les Sénateurs pour les 20 dernières parties de la saison.

« [Si] nous allons avoir ce type d'équipe, ce n'est pas une mauvaise chose de miser sur un vétéran gardien, a mentionné Dorion. Craig n'a jamais manifesté un quelconque intérêt pour que nous l'échangions, et nous avons toujours eu l'intention de respecter cela. »

Dorion a aussi qu'il n'avait jamais souhaité échanger le défenseur Mark Borowiecki, et que les Sénateurs pourraient lui accorder un nouveau contrat au cours de la saison morte.

« Il y a un volet humain dans la manière dont nous voulons faire les choses ici; tout le monde sait que Mark et son épouse attendent leur premier enfant », a noté Dorion, en précisant avoir assuré à Borowiecki en décembre qu'il n'allait pas être échangé. « Forcer Mark à déménager pour le retour que nous aurions obtenu n'en valait pas la peine. »
 

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.