Skip to main content

CH : Tous derrière Gallagher

La fougue et la détermination du petit attaquant illustrent à merveille le changement de culture observé chez le Tricolore

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

BROSSARD - Pendant un court instant du match face aux Capitals, jeudi, Brendan Gallagher a pu se vanter d'avoir un but de plus au compteur qu'Alex Ovechkin quand il a enfilé son neuvième but en 12 rencontres pour procurer une avance de 3-1 aux Canadiens en deuxième période.
 

L'expérience n'a peut-être pas duré bien longtemps puisque le champion compteur de la dernière saison (49 buts) a riposté avec ses neuvième et dixième buts de la saison en l'espace d'un peu plus de six minutes, mais reste que le petit attaquant du Tricolore fait partie de l'élite de la Ligue à ce chapitre en ce début de campagne.

Video: WSH@MTL: Tatar rejoint Gallagher pour le but

Avec ses neuf buts, Gallagher est en bonne compagnie au septième rang dans la LNH avec Connor McDavid, Nathan MacKinnon, Kyle Palmieri, Elias Lindholm et Timo Meier. Le rythme sera difficile à maintenir, mais tout ce qu'il touche semble se transformer en but pour l'instant.

Les Canadiens (7-3-2) auront assurément besoin de son apport, samedi, alors que le puissant Lightning (8-3-1) sera de passage au Centre Bell (19h HE; TVAS).

À LIRE AUSSI: CH: Les deux buts les plus rapides de l'histoire | Kotkaniemi ne s'inquiétait pas de ne pas trouver le find du filet

« La différence avec lui comparativement à son début de carrière, c'est qu'il avait l'air plus préoccupé à déranger le gardien qu'à marquer des buts, a indiqué l'entraîneur Claude Julien, vendredi. Maintenant, sa priorité est de se placer au bon endroit devant le filet.

« On le voit moins souvent par-dessus un gardien après le sifflet et plus autour du filet et il est très bon dans ce domaine. Je ne vois aucune raison pourquoi il ne continuerait pas à marquer plus de buts (d'année en année). »

Gallagher a atteint le plateau des 31 buts en 82 matchs la saison dernière - un sommet en carrière - et il avait mis 22 matchs pour inscrire ses neuf premiers. Le scénario est cependant très différent de celui de l'an dernier et on sent que le numéro 11 incarne l'âme de cette équipe désormais remplie de fougue.

Ce n'est pas la première fois qu'on le dit, mais le patineur de 26 ans a toujours la pédale au plancher que ce soit pour un entraînement ou pour un match. En ce sens, cette manière de travailler illustre parfaitement le changement de culture et d'attitude que l'état-major de l'équipe a mis en branle dès le début de la saison.

« Nous créons cette culture gagnante, a indiqué Gallagher après la spectaculaire victoire de 6-4 des siens face aux Capitals. Nous aimons cette sensation et nous voulons que ça se poursuive. Nous travaillons fort et nous voyons les résultats positifs. Nous devons comprendre ce que nous faisons de bien et continuer de le faire. Ça demande beaucoup de travail, mais les gars aiment le processus que nous suivons pour y arriver. »

L'équipe s'entraîne intensément et obtient les résultats. Gallagher s'entraîne intensément et obtient les résultats. Il faudrait commencer à y voir une relation de cause à effet.

« Ses buts, ce n'est pas de la chance. C'est du travail et de l'acharnement, a fait remarquer l'attaquant Nicolas Deslauriers. C'est un bon exemple à suivre. Je pense à (Jesperi) Kotkaniemi… C'est toujours bon de regarder un Gallagher jouer avec intensité jour après jour, pratique après pratique. Tu dois essayer de le suivre. »

Byron, toujours un cas douteux

Ennuyé par une blessure au bas du corps, l'attaquant Paul Byron était du petit groupe de joueurs qui ont pris part à l'entraînement optionnel de l'équipe, vendredi. Le rapide patineur a quitté le match de mardi face aux Stars et a raté celui de jeudi face aux Capitals.

Julien a indiqué qu'une décision sera prise avant la rencontre de samedi à savoir s'il sera de retour dans la formation. Si c'est le cas, il sera intéressant de voir qui lui cédera sa place. Chose certaine, ce ne sera pas Charles Hudon qui a rapidement obtenu une promotion à la droite de Jonathan Drouin et de Max Domi après avoir été rayé de la formation pour trois matchs, la semaine dernière.

« (Jeudi) soir, il a bien répondu et j'ai aimé son match, a vanté l'entraîneur. Ça ne m'a pas surpris parce que je sais qu'il est capable de le faire. Le défi de Charles cette année, ça va être de continuer à jouer de cette façon-là durant toute la saison. »

Le pilote a par ailleurs indiqué que le défenseur David Schlemko (genou) pourrait être de retour avec l'équipe d'ici une semaine tandis que l'attaquant Tomas Plekanec (dos) a recommencé à patiner en solitaire.
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.