Skip to main content

Boucher : Les Islanders, à la manière de Tiger

Comme le champion du Masters, la troupe de Barry Trotz demeure concentrée et dans sa bulle alors qu'elle est en voie d'éliminer les Penguins

par Philippe Boucher @Booboo4343 / Chroniqueur LNH.com

Philippe Boucher a disputé 17 saisons dans la LNH récoltant 94 buts et 300 points en 748 matchs. Le défenseur natif de Saint-Apollinaire a notamment connu deux saisons de 40 points et plus. Il a participé au Match des étoiles en 2007, en plus de soulever la Coupe Stanley avec les Penguins de Pittsburgh, à sa dernière saison dans la LNH en 2009. Choix de première ronde (no 13) des Sabres de Buffalo en 1991, il a successivement porté les couleurs des Sabres, des Kings de Los Angeles, des Stars de Dallas et des Penguins. Au terme de sa carrière de joueur, il a occupé des postes de direction chez l'Océanic de Rimouski et les Remparts de Québec, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Philippe a accepté de collaborer avec l'équipe de LNH.com afin de traiter de divers sujets de l'actualité du hockey.
 
Les amateurs de sports ont été bien servis au cours du week-end avec d'excellents matchs de hockey des séries éliminatoires et un tournoi de golf très relevé, alors que Tiger Woods a remporté le Masters au terme d'une fin de tournoi très serrée.

Au moment même où Tiger recevait son cinquième veston vert, les Penguins de Pittsburgh encaissaient un troisième revers de suite pour se retrouver en déficit 0-3 contre les Islanders de New York dans leur série de première ronde. J'ai d'ailleurs vu un beau parallèle entre la performance de Tiger et le rendement des Islanders depuis le début des séries éliminatoires.

Autant Tiger a semblé dans sa bulle, concentré et en pleine possession de ses moyens toute la fin de semaine, j'ai le même sentiment quand je regarde jouer les Islanders, eux qui agissent de la même manière, mais collectivement. Quand Tavares est parti, ses anciens coéquipiers ont voulu prouver qu'ils n'étaient pas l'équipe d'un seul joueur, et ils ont joué avec cette motivation supplémentaire tout au long de la saison. 

À LIRE : Les Islanders prennent les devants 3-0L'offensive des Penguins devra s'éveiller

Contrairement à l'époque où il dominait son sport, Tiger doit maintenant composer avec beaucoup de rivaux de très grande qualité qui peuvent tous aspirer à la victoire semaine après semaine. Il doit donc s'assurer de ne pas faire d'erreur et être patient, comme il l'a fait dimanche. Même s'il s'est retrouvé à quelques coups de la tête à un certain moment, Tiger n'a pas baissé les bras et est demeuré concentré sur la tâche à accomplir.

De la même manière, la parité est désormais incroyable dans la LNH et tout le monde peut battre n'importe qui. Les Penguins étaient considérés par plusieurs, surtout en raison de leur impressionnante feuille de route des dernières années, comme les favoris dans cette série, même si les Islanders ont terminé devant eux au classement. Avec tout le respect qui est dû aux joueurs vedettes de Pittsburgh, qui ne sont pas si vieux que ça et qui sont encore capables de bien jouer, une victoire des Islanders dans la série ne représenterait pas une énorme surprise.

Ce qui est surprenant, c'est que ce soit 3-0, et que ce soit fait de manière aussi convaincante. Chaque fois que les Penguins ont semblé vouloir s'emparer du momentum et revenir dans la série, les Islanders ont riposté immédiatement. On a pu le voir dans le match de dimanche alors que New York a marqué tout de suite après que Pittsburgh eut ouvert la marque, et deux fois plutôt qu'une!

Les Penguins font de bonnes choses pour aller chercher le momentum, mais ne semblent pas être aussi inspirés que les Islanders. Et quand vient le temps d'aller chercher le but qui ferait la différence dans le match, ce sont les hommes de Barry Trotz qui sont capables de le faire.

Video: NYI@PIT #3: Nelson touche la cible en surnombre


Parlant de Trotz, il a fait comprendre à ses joueurs de quelle manière ils devaient jouer pour l'emporter, exactement comme il avait convaincu les vedettes des Capitals à son arrivée à Washington il y a quelques années. Il leur a expliqué que s'ils ne jouaient pas de cette manière, ils n'allaient pas gagner, point à la ligne. C'est frustrant pour leurs adversaires, surtout ceux qui sont habitués de marquer beaucoup de buts. Ce n'est pas comme si les joueurs des Penguins ne contrôlaient pas le jeu, mais ils sont incapables d'obtenir de bonnes chances de marquer, et on a pu observer des signes de frustration de leur part en troisième période dimanche.

Ça devait être assez tranquille dans le vestiaire des Penguins après la rencontre. Il faudra maintenant qu'ils prennent exemple sur ce que prêchent les Islanders, soit d'y aller une présence à la fois, une période à la fois. Oui, c'est une montagne qui se dresse devant eux, mais le momentum est un phénomène très étrange qui peut changer de côté assez rapidement. Il faut toutefois admettre qu'il n'y a pas de failles apparentes dans l'armure des Islanders en ce moment.

On a souvent considéré des équipes comme les Jets, les Predators, le Lightning et les Bruins comme les principaux aspirants à la Coupe Stanley, mais le nom des Islanders n'a pas été évoqué très souvent. S'ils parviennent à éliminer une équipe aussi expérimentée que les Penguins, de manière expéditive qui plus est, il faudra assurément les prendre au sérieux dans l'Est.

Surprise à Winnipeg

Je pensais vraiment que les Jets connaîtraient plus de succès contre les Blues en début de première ronde. Cette équipe semble bâtie pour les séries, avec plusieurs bons joueurs imposants, et même si St. Louis était l'une des équipes de l'heure en arrivant en séries, ce fut difficile pour Winnipeg au cours des deux premiers matchs de la série devant leurs partisans.

Lorsqu'une équipe perd ses deux premières parties à domicile, la pression est très forte. Il faut alors que les bonnes choses soient dites par les bonnes personnes, c'est-à-dire le groupe de leaders et les entraîneurs. 

Je trouve que l'avantage de la glace n'a pas nécessairement la même importance qu'avant et on le voit jusqu'ici en première ronde. Ça ne fait pas foi de tout. Les choses peuvent changer rapidement. Les Jets l'ont bien montré en y allant d'une performance beaucoup plus convaincante à l'étranger dimanche pour réduire l'écart à 2-1 dans la série.

La sauce a pris à Columbus

Si on avait demandé aux joueurs des Blue Jackets s'ils auraient préféré terminer un peu plus haut au classement dans l'Est pour éviter de se frotter au Lightning en première ronde, je suis persuadé que la réponse aurait été positive. Mais d'un autre côté, si on avait sondé les joueurs du Lightning, je suis convaincu qu'ils auraient souhaité une autre confrontation au premier tour.

Les éléments sont tous réunis à Columbus. On a de bons joueurs offensifs, un bon gardien, et un entraîneur qui peut être dur, mais qui a déjà gagné et qui est reconnu pour ses qualités de motivateur. 

J'ai regardé la première période du premier match, et je me suis dit « Ça y est, le Lightning est trop fort ». Je suis persuadé que les joueurs de Tampa Bay n'ont pas pris les Blue Jackets à la légère. Cependant, la nature humaine a peut-être pris le dessus après cette première période qu'ils ont complètement dominée. Ils se sont peut-être dit qu'ils étaient en contrôle, mais il est impossible d'être en contrôle d'une série en 20 minutes, et Columbus l'a prouvé.

Le Lightning se retrouve maintenant à une défaite de voir sa saison de rêve prendre fin de manière abrupte. Alors que Tampa Bay devait absolument l'emporter dimanche, deux piliers de l'équipe manquaient à l'appel, Nikita Kucherov, suspendu, et Victor Hedman, blessé. Une tâche difficile est alors devenue colossale, et même si le Lightning possède plusieurs autres ressources, ils n'ont pas pu empêcher Columbus de franchir une autre étape vers la première victoire de leur histoire en séries.

 

Propos recueuillis par Sébastien Deschambault, directeur de la rédaction LNH.com

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.