Skip to main content

Les Hurricanes dans la course grâce à un meilleur pourcentage de tirs

Le retour de Staal et le jeu de Niederreiter font en sorte que les Hurricanes montrent une fiche de 18-7-1 depuis la pause du Match des étoiles

par Scott Cullen / Correspondant NHL.com

Les Hurricanes de la Caroline sont dans la course pour participer aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la première fois depuis la saison 2008-09.

La Caroline (42-28-7, 91 points) occupe la première place de quatrième as donnant accès aux séries dans l'Association de l'Est alors qu'elle s'apprête à affronter les Flyers de Philadelphie au PNC Arena samedi (13 h 30 HE, ESPN+, NBCSP, FS-CR, NHL.TV). Les Hurricanes ont un point d'avance sur les Blue Jackets de Columbus et les Canadiens de Montréal.

À LIRE AUSSI : Les Hurricanes mettront fin à leurs célébrations d'après-matchPoolers : Staal, Dunn et Bobrovsky en hausse

Montréal a joué un match de plus que la Caroline et Columbus. Les Hurricanes ont quatre points de retard sur les Penguins de Pittsburgh et la troisième place dans la section Métropolitaine avec un match en main.

L'escalade au classement a été un effort d'équipe des Hurricanes, qui montrent un dossier de 26-11-2 depuis le 1er janvier.

Les statistiques avancées suggèrent que cet échantillon de 39 matchs dresse un portrait juste de la situation.

La Caroline a fait bonne figure au niveau du différentiel de tirs tentés pendant toute la saison, affichant un différentiel de tentative de tirs à 5-contre-5 de 54,82 pour cent, au deuxième rang dans la LNH derrière les Sharks de San Jose. Contrôler le jeu a tendance à mener à des résultats positifs à long terme, mais il aura fallu du temps pour que les pourcentages jouent en faveur de la Caroline.

Depuis 2009-10, trois équipes ont conclu une saison avec un pourcentage de réussite aux tirs de moins de six pour cent : les Coyotes de l'Arizona de 2014-15 (5,7), les Panthers de la Floride de 2012-13 (5,8) et les Sabres de Buffalo de 2013-14 (5,8).

Jusqu'à la fin du mois de décembre, les Hurricanes montraient un pourcentage de réussite aux tirs de 5,5 pour cent, un taux anormalement bas. C'est ce qui suggérait que le vent allait finir par tourner, à moins que l'équipe compte sur les pires francs-tireurs de la dernière décennie.

La Caroline ne compte peut-être pas sur un groupe de marqueurs établi, particulièrement après avoir échangé l'attaquant Jeff Skinner aux Sabres au mois d'août, mais peu de chiffres indiquaient qu'ils allaient avoir autant de difficultés à trouver le fond du filet.

En vérité, les Hurricanes n'ont pas excellé au chapitre du pourcentage de réussite aux tirs. De 2013-14 à 2017-18, les Hurricanes ont montré un pourcentage de réussite aux tirs à 5-contre-5 de 6,6 pour cent. La pire équipe au cours de cette période de cinq ans a été les Sabres (6,5). Même si un pourcentage de 6,6 n'est pas impressionnant comparativement au reste de la LNH, ça demeure beaucoup mieux que la marque 5,5 pour cent affichée par les Hurricanes avant la fin du mois de décembre cette saison.

Les chiffres suggéraient qu'une augmentation du pourcentage de réussite aux tirs engendrerait une augmentation de la production offensive. C'est ce qui s'est produit.

La Caroline affiche un pourcentage de neuf pour cent au cours des 39 dernières rencontres.

Les Hurricanes obtiennent aussi de meilleures performances de la part de leurs gardiens durant cette poussée vers les séries éliminatoires. Curtis McElhinney a été régulier comme une horloge, affichant un pourcentage d'arrêts de ,913 en 31 matchs, mais celui qui a véritablement fait la différence est Petr Mrazek, qui montre un pourcentage de ,933 en 14 départs depuis la pause du Match des étoiles. Il avait conservé un pourcentage de ,893 à ses 23 premières parties.

Les Hurricanes ont constamment eu l'avantage au chapitre du différentiel de tirs, et voilà qu'ils ajoutent à cela de plus hauts pourcentages de réussite en ce qui a trait aux tirs et aux arrêts.

Quelques autres éléments ont contribué à l'amélioration de la Caroline. Le vétéran joueur de centre Jordan Staal est revenu dans la formation le 23 février après avoir raté deux mois d'activités en raison d'une commotion cérébrale. Il totalise 12 points (quatre buts, huit passes) en 16 matchs, en plus d'avoir aidé les Hurricanes à conserver un dossier de 10-5-1. Staal est un joueur clé pour les Hurricanes, car il dirige le jeu.

Video: MIN@CAR: Staal redirige la rondelle avec son patin

Parmi les joueurs qui ont joué au moins 25 parties cette saison, le pourcentage de tentative de tirs de 60,02 pour cent de Staal le place au premier rang. Et ce qui est encore plus impressionnant, c'est qu'il présente de tels chiffres en s'acquittant de lourdes responsabilités défensives, lui qui entame plus de présences en zone défensive et souvent contre les meilleurs trios adverses.

La relance de la Caroline a également commencé quelque temps avant l'acquisition de l'ailier gauche Nino Niederreiter dans une transaction avec le Wild du Minnesota le 21 janvier.

Niederreiter semblait être l'attaquant parfait pour les Hurricanes, car il affiche généralement un très bon différentiel de tirs tentés. Depuis 2015-16, son pourcentage de tirs tentés relatif de 7,04 le place au troisième rang derrière Mark Stone (7,11), des Golden Knights de Vegas, et Patrice Bergeron (7,21), des Bruins de Boston. La rondelle va donc du bon côté de la patinoire lorsque Niederreiter est sur la glace. Et maintenant, il joue plus et tire plus. Il totalise 26 points en 31 matchs avec les Hurricanes après en avoir amassé 23 en 46 parties avec le Wild.

Video: TBL@CAR: Niederreiter manoeuvre bien et marque

Les Hurricanes ne seraient pas dans cette position sans le développement des attaquants Sebastian Aho et Teuvo Teravainen, les deux meilleurs marqueurs de l'équipe. Aho, qui en est à sa troisième saison, a été muté au centre et a atteint des sommets en carrière au chapitre des buts (30), des passes (51) et des points (81), tout en continuant de diriger le jeu. Teravainen montre un sommet en carrière de 70 points et de 51 mentions d'aide cette saison.

Enfin, la Caroline savait que la défensive serait sa force avant d'entamer la saison.

L'ajout de Dougie Hamilton et de Calvin de Haan à un groupe de défenseurs dont faisaient déjà partie Jaccob Slavin, Justin Faulk, Brett Pesce et Trevor van Riemsdyk a donné aux Hurricanes une stabilité à la ligne bleue qui aide leurs gardiens et permet aux attaquants de créer des chances de marquer de l'autre côté de la patinoire.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.