Skip to main content

Les Devils se transforment en machine offensive

La troupe de John Hynes a débloqué en attaque dans une victoire de 6-4 face aux Canadiens

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Les Devils du New Jersey se sont présentés à Montréal avec le deuxième pire dossier offensif de la LNH. En ne faisant que regarder leur match face aux Canadiens, jeudi, absolument rien n'y a paru.

Avec les revirements et les surnombres qu'elle a provoqués tout au long de la soirée, la troupe de John Hynes a tout simplement eu l'air de l'une des puissances offensives de la LNH dans une victoire de 6-4 - une deuxième en moins de deux semaines contre la formation montréalaise.

À LIRE AUSSI : La série d'insuccès du CH se poursuit 

« Nous avons fait de bons jeux et ils étaient très agressifs, a expliqué le pilote des Devils. Nous avons été chanceux de réussir les jeux qui nous ont permis de battre la pression. Il y a eu des moments où ils nous ont enfermés dans notre territoire, mais nous avons bien défendu et nous avons répliqué en relance. »

Un décompte non scientifique des buts inscrits par les Devils nous a permis de constater qu'ils en ont marqué trois sur des montées à 2-contre-1 et un autre sur une échappée. Ç'aurait même pu être mieux.

Kyle Palmieri s'est fait voler un but par Carey Price sur un 2-contre-1 en fin de deuxième période et Taylor Hall a été frustré quand il s'est échappé en troisième période. Pour une équipe qui génère aussi peu d'offensive - elle marque à peine plus de deux buts par match en moyenne - c'est assez révélateur. Les Devils n'ont inscrit plus de deux buts qu'à trois occasions à leurs 12 dernières rencontres - une autre fois contre le CH qu'ils ont défait 4-3 en prolongation, le 16 novembre, puis dans une victoire de 5-1 contre les pauvres Red Wings, samedi dernier.

Ç'en dit aussi long sur le jeu défensif du Tricolore, qui a largement été critiqué par l'entraîneur montréalais Claude Julien. Reste que les visiteurs ont su profiter des lacunes d'une équipe qui vient d'encaisser un sixième revers de suite.

« Ils étaient agressifs et ils ont pris des chances à notre ligne bleue, a analysé l'attaquant Taylor Hall. Avec l'allure de leurs derniers matchs, nous savions qu'ils allaient vouloir générer de l'attaque comme des démons. Si nous pouvions battre leur échec-avant, nous allions assurément provoquer des revirements. La différence, ce soir, c'est que nous en avons profité, et c'est énorme pour nous. »

Video: NJD@MTL: Zajac dévie une rondelle bondissante

Énorme non seulement parce qu'ils ont réussi à battre un gardien cinq fois sur 34 lancers, mais aussi parce qu'ils ont démontré beaucoup de caractère pour quitter la métropole avec deux points de plus en banque et une fiche avoisinant les ,500 (9-11-4).

Le Tricolore a créé l'égalité à trois occasions avant que les Devils réussissent finalement à acheter une avance de deux buts - qui n'aura duré que 16 secondes. Blake Coleman, avec son deuxième but et son quatrième point du match, a scellé l'issue de la rencontre dans un filet désert.

C'est ainsi que les Devils ont signé la victoire à « Habsland », comme l'a dit P.K. Subban avec enthousiasme devant les journalistes montréalais.

« Nous tentons de trouver notre rythme également, donc c'est une grosse victoire, a dit l'ancien défenseur du CH. C'est bien aussi de voir plusieurs joueurs (11) noircir la feuille de pointage. Nous rentrons à la maison en confiance et nous devons continuer sur cette lancée face aux Rangers, samedi. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.