Skip to main content

Les Capitals fébriles à l'idée d'éliminer les Hurricanes

Washington se concentre sur le match no 6 à Raleigh plutôt que sur un duel potentiel contre Barry Trotz et les Islanders

par Tom Gulitti @tomgulittinhl / Journaliste NHL.com

ARLINGTON, Virginie -- Personne n'aura à dire aux Capitals de Washington qui l'attendra au deuxième tour des séries éliminatoires de la Coupe Stanley s'ils défont les Hurricanes de la Caroline en première ronde dans l'Association de l'Est.

Les Capitals mènent la série quatre de sept 3-2. Le match no 6 aura lieu au PNC Arena, lundi (19 h (HE); NBCSN, SN, TVAS, FS-CR, NBCSWA).

Barry Trotz, l'entraîneur qui avait guidé les Capitals vers leur première conquête de la Coupe Stanley la saison dernière, a averti après avoir reçu sa bague de la Coupe le 26 novembre que, oui, les Capitals allaient avoir une belle chance de défendre leur titre avec succès, mais afin de le faire, « vous aurez à traverser Long Island. »

À LIRE : Oshie passe sous le bistouri | Les éléments à retenir des matchs du 20 avril

Et c'est comme ça que les Islanders de New York, dirigés par Trotz après que ce dernier n'eut pas pu s'entendre avec Washington sur un nouveau contrat l'été dernier, seraient le prochain adversaire pour les Capitals si Washington réussit une autre victoire face aux Hurricanes.

Mais jusqu'à ce moment, les Capitals vont ignorer toute pensée de Trotz et des Islanders, qui ont balayé les Penguins de Pittsburgh au premier tour.

« Nous ne pensions pas du tout à cet adversaire maintenant, a souligné l'entraîneur des Capitals Todd Reirden, dimanche. Nous nous occupons de cet adversaire-ci. Nous savons que nous devrons jouer de notre mieux demain afin d'éliminer [les Hurricanes] parce qu'ils sont une des meilleures équipes de la ligue depuis le Nouvel An, et pour de bonnes raisons. Alors, ce sera un défi éprouvant. »

En l'absence de l'attaquant T.J. Oshie, qui avait subi une fracture de la clavicule droite dans une défaite de 2-1 dans le match no 4 en Caroline, jeudi, les Capitals ont envoyé un message avec une victoire convaincante de 6-0 à domicile, samedi, lors du match no 5.

Video: CAR@WSH, #5: Connolly complète le jeu d'Ovechkin

Après avoir permis aux Hurricanes de dicter le style et le rythme du jeu pendant les quatre premières rencontres, les Capitals ont retrouvé leur identité d'équipe qui établit un échec-avant physique et ils ont offert un effort complet pour la première fois dans la série.

« Nous avons fait ce que nous devions faire, nous avons joué avec plus d'intensité et de fougue, nous avons complété nos mises en échec, nous avons rétabli notre manière de jouer », a affirmé l'attaquant des Capitals Brett Connolly samedi. « Personne n'était content des quatre premiers matchs, surtout les deux en Caroline. Nous n'avons pas du tout joué de notre mieux, mais c'est parfois bon d'être mis à l'épreuve. Nous l'avons fait en Caroline, et nous aurons à offrir notre meilleure performance là-bas.

« Ils jouent avec tant d'acharnement dans cet amphithéâtre-là. »

Pendant toute la série, les Hurricanes ont démontré la capacité de rebondir quand ils sont poussés, et les Capitals ne devraient s'attendre à rien d'autre de la part des Hurricanes, lundi. Même si les Capitals sont les champions en titre de la Coupe Stanley et les champions de la section Métropolitaine, les Hurricanes, qui participent à leur premier tournoi printanier depuis 2009, étaient probablement la meilleure équipe dans la série jusqu'au match no 5.

Soutenue par une foule bruyante, la Caroline a remporté les matchs no 3 et no 4 au PNC Arena par une marque combinée de 7-1. En fait, l'équipe locale a remporté tous les cinq matchs dans la série.

Video: WSH@CAR, #4: Teravainen compte en fin de deuxième

Cependant, les Capitals sont bien conscients de l'importance d'achever une série au plus tôt. La saison dernière, ils ont présenté une fiche de 4-0 dans les matchs où ils avaient l'occasion d'éliminer leur adversaire, et tous ces quatre matchs ont eu lieu à l'étranger.

« Il faut avoir cet instinct de tueur afin d'achever des équipes, a dit Reirden. Une des choses positives que nous avons apprises l'année dernière, c'est qu'éliminer des équipes au plus tôt nous a donné plus d'énergie à la toute fin. Mais quand nous jouons selon notre identité et provoquer des erreurs contre une équipe qui fait face à l'élimination, ces erreurs deviennent amplifiées. »

Après avoir dominé le match no 5, les Capitals croient avoir retrouvé la formule qui leur a apporté tant de succès la saison dernière. S'ils peuvent jouer de la même façon lors du match no 6, ils pourront achever les Hurricanes et tourner leur attention vers Trotz et les Islanders.

Sinon, ils auront à s'occuper de tout le stress qui vient avec un match no 7 à Washington, mercredi, contre une équipe tenace qui ne montre aucun signe d'être intimidée.

« Nous nous tromperons énormément si nous ne croyons pas qu'un effort supérieur à celui [du match no 5] sera nécessaire pour remporter un match d'élimination contre la Caroline demain, parce qu'elle va jouer plus désespérément que jamais, et elle sera prête à rebondir d'une performance décevante, a noté Reirden. Alors nous aurons à élever notre jeu à un tout autre niveau, et je demanderai à mes joueurs de le faire dans un aréna imposant.

« Si nous le faisons, je crois que nous aurons une bonne chance de l'emporter. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.