Skip to main content

Séries éliminatoires : Les éléments à retenir des matchs du 20 avril

Les Predators causent leur perte contre les Stars; les Jets ont manqué d'essence contre les Blues

par LNH.com @LNH_FR

Tout au long des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, LNH.com va effectuer un retour sur les principaux éléments des matchs de la veille, que ce soit des statistiques étonnantes, des intrigues pertinentes en passant par les héros du jour. Voici ce qu'il faut retenir des matchs du 20 avril.

À LIRE : Un premier trio dominant pour les Stars | Schwartz coupe les ailes des Jets | Les Hurricanes démolis

Trop d'erreurs pour les Predators

La première période a été difficile samedi pour les Predators de Nashville face aux Stars de Dallas dans le match no 5 de la série de première ronde. La troupe de Peter Laviolette a commis 11 revirements uniquement au premier vingt, pour un total de 19 dans la rencontre. Le pilote les a comparés à « des erreurs non provoquées au tennis ». Trop souvent, ces erreurs se sont transformées en but pour les Stars. Le gardien Pekka Rinne a cédé cinq fois sur 26 tirs samedi, mais il n'a pas eu droit à l'aide de sa défensive.

« On se complique la vie, a souligné le défenseur des Predators P.K. Subban. Je pense que ce sont les petits détails qui nous font mal. En ce moment, on tente d'en faire trop. On doit jouer en blocs de cinq (joueurs) et réduire notre territoire de jeu. On tente les longs jeux, et ça ne fonctionne pas pour nous. C'est notre plan de match de jouer en unité de cinq, et on doit travailler l'un pour l'autre. Je pense que lorsqu'on commencera à faire cela, on va égaler la série. »

 

Les Stars brillent

Les Stars semblent en pleine confiance alors qu'ils seront de retour à domicile pour disputer le match no 6. Le premier trio de Jamie Benn, Tyler Seguin et Alexander Radulov a excellé pour amasser sept points (trois buts, quatre passes) dans le match no 5. 

« C'était vraiment impressionnant, a souligné l'entraîneur-chef des Stars Jim Montgomery. Ils étaient toujours en contrôle du jeu et ils voulaient plus de temps de glace. À quelques reprises [Benn] faisait frappait son bâton sur la bande en me regardant. Ils voulaient jouer, ils le sentaient et ils jouaient très bien. »

Video: DAL@NSH, #5: Radulov complète un beau jeu de passes

 

Le deuxième trio de la formation texane s'est aussi signalé grâce à Jason Dickinson, qui a marqué deux fois. Les Stars ont à nouveau bien fait en défensive lors des 10 minutes du match alors que les Predators tiraient de l'arrière 5-3 et étaient agressifs offensivement. 

Les Stars savent que le match no 6 ne sera pas facile, mais la qualité de leur jeu ne fait que s'améliorer à mesure que la série progresse.
« On tente tous de jouer de la même façon, au cœur de notre système, a expliqué Benn. On connaît du succès récemment, et on va continuer de jouer de la bonne façon. »

 

Binnington est l'homme de la situation pour les Blues

Le gardien recrue Jordan Binnington a des allures de vétéran à ses premières séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Il a terminé la série face aux Jets de Winnipeg avec une fiche de 4-2-0, une moyenne de buts accordés de 2,63 et un pourcentage d'arrêts de ,908. Il a été en mesure de garder son calme dans la série afin de réaliser des arrêts clés au bon moment, particulièrement dans le match no 5 quand les Blues sont revenus de l'arrière pour l'emporter 3-2. Ces performances permettent à St. Louis d'espérer être un adversaire dangereux lors de la deuxième ronde, où ils auront rendez-vous avec le gagnant de la série entre les Stars de Dallas ou les Predators de Nashville.

« Nous ne voulions pas retourner là-bas, nous voulions l'emporter ce soir devant nos partisans. Ils le méritaient et nous voulions gagner en équipe. C'est samedi soir, l'équipe devait chercher à s'amuser un peu, je pense que nous nous sommes nourris de tout ça et ça nous a transportés dans le match de ce soir. »

 

Les Jets ne se sont jamais envolés

Même s'ils ont refusé d'utiliser cette excuse, les Jets ont connu une fin de saison marquée par un manque de constance lié à de nombreux joueurs blessés, mais aussi à un horaire particulièrement difficile avec 11 de leurs 18 derniers matchs sur la route, disputés d'un bout à l'autre de l'Amérique du Nord. Une situation qu'ils n'ont pas été en mesure de corriger avant leur entrée en séries éliminatoires. Les Jets ont perdu des avances lors des match no 1 et no 5 à domicile et ils ne s'en sont pas remis face aux Blues, une équipe qui a terminé avec autant de points qu'eux en saison régulière, mais qui a conclu l'année en force. 

« C'est difficile à avaler, a soupiré l'attaquant Bryan Little. Je pense que les attentes étaient élevées pour nous en début de saison. Je suis vraiment déçu en ce moment. »

Les Jets ont manqué d'essence lors du match no 6, et après deux périodes, ils tiraient de l'arrière 27-6 pour les lancers après deux périodes et il aura fallu deux buts dans les 10 dernières minutes de la rencontre pour donner l'impression d'un duel plus serré qu'il ne l'était réellement.

 

Les Hurricanes rattrapés par les blessures

Malgré une infirmerie qui déborde, les Hurricanes ont résisté lors des matchs no 3 et 4 contre les Capitals pour niveler la série à 2-2. Mais on a senti que l'équipe a été rattrapée par ce manque d'effectifs lors du match no 5, perdu au compte de 6-0. 
Privés d'Andrei Svechnikov (commotion cérébrale), Micheal Ferland (haut du corps) et Jordan Martinook (bas du corps), les Hurricanes n'ont pas fait le poids pour la première fois dans la série.

« On le sentait dans ce match que nous avons tous ces joueurs blessés, a mentionné l'entraîneur-chef Rob Brind'Amour. Il nous manque des joueurs qui peuvent faire la différence en attaque, mais ce n'est pas une excuse. Nous n'allions battre personne ce soir. »

Video: CAR@WSH, #5: Connolly complète le jeu d'Ovechkin

 

La bonne nouvelle est que Svechnikov pourrait être de retour au jeu lundi lors du match no 6, disputé au PNC Arena (19h H.E.; NBCSN, SN, TVAS, FS-CR, NBCSWA). Mais avec un retard de 3-2 dans la série, les Hurricanes auront besoin d'une contribution supplémentaire de leurs meilleurs éléments comme Sebastian Aho (un but, deux passes dans la série), Teuvo Teravainen (un but, une passe) et Nino Niederreiter (une passe).

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.