Skip to main content

« Rocky » s'est relevé et a gagné à Toronto

Les Canadiens orchestrent une irrésistible remontée de quatre buts en troisième période avant de défaire les Maple Leafs 6-5 en fusillade

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

TORONTO - Les Maple Leafs de Toronto les croyaient au tapis pour le compte final de huit, mais les Canadiens de Montréal se sont relevés et, tel Rocky, ils ont finalement gagné le combat, samedi.

Paul Byron a été l'unique marqueur de la séance des tirs de barrage et le CH l'a emporté 6-5 devant 19 547 spectateurs médusés pour la grande majorité au Scotiabank Arena.

À LIRE AUSSI : Ne jamais abandonner, la leçon à tirer pour le CH | Tour d'horizon des matchs du 5 octobre

En retard 1-4 à la sixième minute de jeu du dernier vingt, les Canadiens ont effectué une poussée de quatre buts sans réplique, tout autant improbable qu'inattendue.

Phillip Danault leur a donné l'avance 5-4 avec 4:40 à jouer, mais Auston Matthews, avec son deuxième de la soirée, a provoqué la prolongation, à 1:15 de la fin.

Max Domi, Jonathan Drouin, Brendan Gallagher et Jeff Petry ont été les autres marqueurs du Tricolore (1-0-1) en temps réglementaire.

« Nous étions frustrés après deux périodes parce que nous ne jouions pas du bon hockey », a commenté l'entraîneur du Tricolore Claude Julien. « Nous commettions beaucoup de revirements. Nous avons pu retrouver notre concentration entre les deuxième et troisième périodes et revenir fort. Nous avons montré une grande force de caractère. Ce n'est pas la plus belle victoire, mais c'est une victoire importante. » 

Outre Matthews, avec déjà ses quatrième et cinquième buts de la campagne, Alexander Kerfoot, Trevor Moore et William Nylander ont été les contributeurs des Maple Leafs, qui ont subi un premier revers en trois matchs (2-0-1).

Carey Price a été mis à l'épreuve 37 fois en 65 minutes d'action effrénées tandis que le gardien réserviste des Maple Leafs Michael Hutchinson a encaissé 42 lancers.

En fusillade, Price a stoppé Matthews, Mitchell Marner et John Tavares. Jordan Weal a été l'autre tireur du CH, qui avait le dernier mot. 

Video: Le CH vient de l'arrière pour vaincre Toronto

« Ç'a été une rencontre extrêmement divertissante, a affirmé Price. Ça ne regardait vraiment pas bien après deux périodes, mais nous avons rallié les troupes et nous sommes restés positifs. Le résultat c'est que nous avons connu une grosse troisième période. Je pense que c'était le 'fun' à regarder pour tout le monde. »

Les Canadiens rentrent à la maison en vue de leur prochain match qu'ils livreront de nouveau à l'étranger, face aux Sabres de Buffalo, mercredi. 

Erreurs de jeunesse

En décidant d'intégrer des espoirs à leur formation, les Canadiens doivent accepter de vivre avec les erreurs de jeunesse qu'ils peuvent faire.

Cale Fleury et Nick Suzuki ont commis de coûteuses maladresses, qui ont pavé la voie aux deux premiers buts des Maple Leafs.

Les Canadiens ont frappé tôt, à 1:08, grâce à Domi qui a complété la descente d'Artturi Lehkonen sur le flanc droit. Gallagher avait amorcé l'action en faisant une passe par la bande à Lehkonen au centre.

Les hôtes n'ont pas été désarçonnés. Matthews a fait 1-1 à 5:57 à l'aide d'une frappe. Sur la séquence, le jeune défenseur Fleury a été incapable de sortir la rondelle de sa zone, ce qui a mené au but.

Les Maple Leafs se sont donné l'avance pour de bon à 15:54. Suzuki s'est fait ravir le disque derrière son but par Moore, qui l'a relayé à Kerfoot devant. Un jeu d'enfant.

Les Maple Leafs ont pris l'initiative de la deuxième période en doublant leur avance d'entrée de jeu, à 1:29. Moore a tiré du côté rapproché au terme d'une descente en surnombre avec Ilya Mikheyev.

Les Canadiens ont par la suite éprouvé beaucoup de problèmes en défense, en plus de faire preuve d'indiscipline.

Quand les Maple Leafs ont fait 4-1 en supériorité numérique à 5:16 du dernier vingt, on a cru que les carottes étaient cuites. Erreur.

Drouin, 11 secondes après la reprise du jeu, et Gallagher 1:02 plus tard, ont rétréci l'écart à un but.

Petry a créé l'égalité à l'aide d'un tir de pénalité à 13:02. Le défenseur s'est vu accorder l'échappée en solo parce que Kasperi Kapanen a lancé vers lui un morceau de son bâton fracassé.

Danault a fait 5-4 à 15:20, inscrivant le quatrième but en succession du CH en 9:53, mais Matthews a ramené les équipes à la case départ, avec 1:15 à écouler. 

La prolongation a été époustouflante, les gardiens ayant à multiplier les acrobaties. Les Canadiens ont raté une chance d'en finir en supériorité numérique et Price a frustré Tavares à deux reprises.

« À la première occasion, il a tenté une feinte, mais il n'a pas pu soulever la rondelle comme il l'aurait voulu parce qu'il était sous pression, a expliqué Price. À la seconde occasion, vers la toute fin du surtemps, j'ai pu l'embêter suffisamment quand il s'est présenté devant moi. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.