Skip to main content

Le début d'un mois très occupé face aux Rangers

Les Canadiens de Montréal amorcent samedi un sprint de 12 matchs en 22 jours pour commencer décembre

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Les Canadiens de Montréal connaissent leur première séquence difficile de la saison, avec cinq défaites en succession, et ils espèrent que de tourner la page du calendrier leur permettra de renouer avec le succès.

Le Tricolore (11-9-5) est mieux de se replacer rapidement parce que le mois de décembre pourrait être lourd et tourmentant.

À LIRE AUSSI : Vivement le compas dans l'œil pour WeberTomas Tatar rencontre le «Tatar Guy»

C'est qu'à compter de samedi, l'équipe va enchaîner les matchs au rythme d'un aux deux jours ou presque, avec une série de 15 rencontres programmées en 31 jours. C'est même 15 en 26, si on fait abstraction de la pause de cinq jours de Noël entre les 23 et 27 décembre. Le duel contre les Rangers de New York au Centre Bell va amorcer le bal d'une série de 12 matchs en 22 jours (19h30 HE; TVAS, SN, MSG 2).

« Nous ne regardons pas au loin comme ça sinon on pourrait avoir mal partout juste à y penser », a imagé l'attaquant Phillip Danault, vendredi. « Nous allons commencer par les deux matchs de la fin de semaine face aux Rangers et aux Sharks de San Jose. »

Les Rangers (13-11-2) surprennent cette saison et Danault a dit trouver qu'on les mésestime. 

« Ils se sont départis de bons joueurs et on croyait qu'ils auraient de la difficulté, a-t-il relevé. Mais ils sont très solides, ils jouent avec ardeur, ils ont du talent et de bons jeunes. C'est une très bonne équipe qui va se présenter au Centre Bell samedi. Nous allons tenter de venger la défaite qu'ils nous ont fait subir à New York, il y a quelques semaines (5-3, le 6 novembre). »

Video: CAR@MTL: Danault inscrit les Canadiens au pointage

Danault a dit que le moral des troupes demeure impeccable malgré la série d'insuccès de l'équipe.

« J'aime l'énergie, la chimie dans le groupe est encore bonne. Nous venons d'avoir deux bonnes séances d'entraînement qui nous ont permis de nous serrer les coudes. Ce n'est pas comme si nous avions connu que des mauvais matchs. Nous avons subi deux défaites en prolongation, nous sommes sur la bonne voie. Nous travaillons à améliorer des aspects de notre jeu, mais nous faisons également de bonnes choses. »

Ce qui aiderait serait de réussir le premier but du match, ce que le CH n'a pas fait dans ses quatre dernières rencontres. 

« Les troisièmes périodes sont souvent nos meilleures dernièrement. Ce serait apprécié de voir la chance nous sourire davantage en première et en deuxième périodes. »

Rien de mieux pour Shea

Le capitaine Shea Weber en sera à son deuxième match après avoir effectué un retour au jeu, mardi.

« Ç'a été deux bonnes journées d'entraînement, mais j'ai besoin de jouer des matchs afin de retrouver la cohésion. Il n'y a rien de mieux que ça. »

Les Canadiens ont mis l'accent sur le jeu de puissance à l'entraînement depuis la défaite de 2-1 encaissée face aux Hurricanes de la Caroline. Ils occupent le 29e rang en supériorité numérique, à égalité avec les Predators de Nashville, avec un taux de réussite de 14,4 pour cent.

« Nous travaillons là-dessus constamment, a mentionné Weber. Nous tenons des réunions tous les jours et nous pratiquons le jeu de puissance avant et après les séances. »

Weber a dit que ses coéquipiers et lui ne composent pas avec une plus forte pression en raison de la série de cinq revers (0-3-2).

« La pression n'est pas plus forte, pas du tout. Nous continuons de croire en nous, que nous avons une équipe qui peut connaître du succès. Nous devons simplement trouver une façon de faire tourner le vent. Nous avons fait plusieurs bonnes choses contre les Hurricanes, mardi. »

L'attaquant Jonathan Drouin a ajouté que l'équipe doit apprendre à gérer la pression parce qu'elle sera omniprésente jusqu'à la fin de la saison.

« La pression, nous devons l'accepter. Ce sera comme ça pendant toute la saison, a-t-il opiné. Tous les matchs contre les équipes de notre section en sont de quatre points, comme on dit. Ça va jouer du coude au classement. Nous n'avons pas obtenu le résultat souhaité à notre dernier match, mais nous ne devons pas lâcher. »

Plus combatif

Drouin est le récipiendaire du segment de novembre de la Coupe Molson, à titre de joueur du mois, grâce à deux sélections de première étoile. Sa récolte de 12 points en 14 matchs, la deuxième meilleure de sa carrière, lui a valu de devancer Jesperi Kotkaniemi et Carey Price.

Le patineur natif des Laurentides a égalé une marque personnelle de cinq matchs avec au moins un point - trois buts, cinq passes.

Avec 20 points (9-11) en 25 matchs, il est en voie de connaître sa plus fructueuse saison dans la LNH.

Video: BOS@MTL : Drouin marque sur une belle montée

« Ce n'est pas que le changement de position. Je suis plus combatif que la saison dernière », a-t-il expliqué, en disant être à la recherche d'une plus grande constance. « Je lance également plus vers le filet, au lieu de tenter le jeu parfait. J'envoie la rondelle au but parce que je sais que ça peut provoquer des chances. La présence d'Andrew Shaw dans notre trio m'a fait réaliser l'importance de ça. Andrew est excellent pour faire dévier la rondelle. » 

Max Domi et lui sont surveillés de façon plus étroite par leurs adversaires. Ils devront s'y faire.

« J'ai composé avec ça dans les rangs juniors, c'est un défi stimulant, a affirmé Drouin. Contre les Flames de Calgary la semaine dernière, T.J. Brodie m'a frappé après un coup de sifflet et ça m'a allumé. Je dois apprendre à gérer mes émotions. C'est plus difficile sur la route parce qu'on a toujours les meilleurs défenseurs des autres équipes dans les pattes, mais les bons joueurs offensifs doivent 'dealer' avec la situation. C'est toujours comme ça. »

C'est la deuxième fois que Drouin est décoré du titre de joueur du mois depuis qu'il a joint le CH, avant la saison 2017-18. Il se verra honoré avant l'affrontement contre les Rangers, samedi.

Libéré de sa « cage »

Nicolas Deslauriers n'a plus à porter de grille protectrice au visage. Le robuste attaquant a dit qu'il pourra être davantage lui-même sur la patinoire. 

« Ça faisait quelques semaines que je talonnais les médecins pour qu'ils me débarrassent de ma cage. Ils ont fini par se lasser de m'entendre », a lancé Deslauriers qui a obtenu la permission de délaisser le grillage un peu plus tôt qu'initialement prévu.

Opéré au visage au début du camp d'entraînement, Deslauriers portait la grille protectrice depuis son retour au jeu le 20 octobre. 

« J'ai hâte. Je n'aurai aucune crainte de laisser tomber les gants », a-t-il indiqué après s'être chamaillé avec son coéquipier Jordie Benn vers la fin de la séance d'entraînement vendredi.

Byron fin prêt?

Les Canadiens pourraient ravoir en renfort l'attaquant Paul Byron qui n'a pas joué depuis le 30 octobre en raison d'une blessure au bas du corps. Byron s'est entraîné au sein du troisième trio, avec Kotkaniemi et Artturi Lehkonen, au cours des deux dernières journées.

Video: MTL@OTT: Armia repère Byron pour le but

L'entraîneur Claude Julien ne fera connaître l'identité du gardien qui sera confronté aux tirs des Rangers que quelques heures avant l'affrontement puisque l'équipe n'a pas tenu de séance d'entraînement matinale, samedi..

Formation des Canadiens à l'entraînement vendredi

Jonathan Drouin - Max Domi - Andrew Shaw
Tomas Tatar - Phillip Danault - Brendan Gallagher
Paul Byron - Jesperi Kotkaniemi - Artturi Lehkonen
Kenny Agostino - Michael Chaput - Nicolas Deslauriers
Charles Hudon - Matthew Peca - Nikita Scherbak

Brett Kulak - Shea Weber
David Schlemko - Jeff Petry
Mike Reilly - Jordie Benn
Xavier Ouellet

Carey Price
Antti Niemi

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.