Skip to main content

Vivement le compas dans l'œil pour Weber

Le jeu de puissance des Canadiens de Montréal a besoin d'un électrochoc

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Le jeu de puissance des Canadiens de Montréal ne se portera que mieux dès que Shea Weber aura retrouvé le compas dans l'œil.

En attendant, l'équipe peine en supériorité numérique. Elle a été blanchie en trois occasions, mardi, dans la défaite de 2-1 encaissée contre les Hurricanes de la Caroline.

Le CH présente le deuxième pire taux de réussite dans la LNH, à 14,4 pour cent. Seuls les Blackhawks de Chicago sont pires, à 12,7 pour cent.

« Nous devons prendre acte que notre jeu de puissance n'est pas suffisamment bon actuellement, a relevé l'entraîneur Claude Julien. Il pourrait nous gagner des matchs, comme ç'aurait pu être le cas ce soir. »

À LIRE : McElhinney s'occupe des Canadiens | Tatar rencontre le «Tatar Guy»

Mardi, les entrées en zone adverse ont été laborieuses.

« Il y a de ces soirées où c'est difficile, a acquiescé Julien. Nous avions pourtant pratiqué les entrées de zone mardi matin. Nous nous compliquons parfois la tâche en tentant de trop en faire. C'est frustrant à la longue. »

Le retour de Weber devrait améliorer la situation à longue échéance. Mardi, il était quelque peu rouillé. La dégaine n'était pas au point et la précision n'était pas au rendez-vous.

« J'ai raté des tirs et j'étais fâché contre moi-même, a avoué Weber. J'espère que ça ira en s'améliorant plus je jouerai des matchs. »

Les Canadiens ont tiré 93 fois au total vers le but de Curtis McElhinney. Les 49 lancers cadrés représentent un sommet pour l'équipe cette saison.

« Les Canadiens devaient être contents de ravoir Weber avec eux, a affirmé McElhinney. C'est un vétéran qui a une grande prestance. Vous ne pouvez pas le manquer sur la glace. Les gars ont bien placé leur bâton devant ses tentatives de lancers. Je remercie le ciel que les tirs ne m'aient pas atteint à l'épaule. »

Video: CAR@MTL: Danault inscrit les Canadiens au pointage

Seul Phillip Danault a réussi à déjouer McElhinney à l'aide d'un tir à courte distance partiellement raté. C'était pour lui un premier filet en 18 matchs.

« Ça faisait un bout, je retire une grande satisfaction à alimenter mes ailiers, mais c'est le 'fun' de marquer », a dit le patineur natif de Victoriaville.

Comme Julien, Danault a noté plusieurs aspects positifs malgré la cinquième défaite d'affilée de l'équipe.

« Nous n'avons pas lâché même en retard de 2-0. C'est sûr que ce serait préférable de marquer les premiers dans le match, ça aiderait à nous donner du rythme, a-t-il fait remarquer. Nous étions très énergiques en troisième période après avoir marqué. Si nous pouvions marquer plus tôt, ça aiderait, c'est sûr. » 

Le gardien Carey Price a dit que personne ne cède à la panique malgré la mauvaise séquence de l'équipe.

« Nous avons encore très bien joué ce soir. Nous savons que nous n'avons pas obtenu le résultat que nous aurions mérité. Nous ne devons pas trop nous en faire avec ça. »

Price a dit que les Hurricanes ont vu la chance leur sourire sur leurs deux buts, quoiqu'il a ajouté qu'il aurait dû mieux diriger le retour du lancer initial sur la séquence du deuxième but.

Price a ajouté à la blague qu'il reviendra à ses jambières de couleur rouge puisque les jambières blanches n'ont pas fait tourner la chance, mardi.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.