Skip to main content

Les Kings pour la rentrée au Centre Bell, jeudi

Les Canadiens vont honorer l'équipe de 1993 qui a procuré à l'organisation sa dernière conquête de la Coupe Stanley

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Les Canadiens de Montréal vont honorer les membres qui ont procuré à l'organisation sa dernière conquête de la Coupe Stanley en 1993 à l'occasion de leur rentrée au Centre Bell cette saison, jeudi.

Pour la soirée de retrouvailles avec les partisans, les Kings de Los Angeles seront les visiteurs (19 h 30 (HE); RDS, TSN2, FS-W). Ces mêmes Kings que les Canadiens ont défaits en Finale de la Coupe Stanley, il y a 25 ans.
 

Pour la grande majorité des joueurs actuels de l'équipe, le 25e anniversaire de la 24e conquête n'est même pas un souvenir, tout simplement parce qu'ils n'étaient pas nés!

« Je suis né un an après, en 1994 », a fait remarquer l'attaquant québécois Charles Hudon, mercredi. « Mon père m'en a beaucoup parlé dans mon enfance. C'était un grand "fan" de Patrick Roy. J'ai souvent vu des images et ça me fascinait en pensant que c'était arrivé l'année avant ma naissance. »

Un quart de siècle, c'est long. On souhaite que de souligner l'exploit donne des idées de grandeur à la nouvelle génération.

« C'est bien qu'on rende hommage aux membres de l'édition 1993. Nous espérons que ça va nous inspirer à suivre leurs traces », a affirmé l'entraîneur Claude Julien, mercredi, à l'issue de la séance d'entraînement des siens.

L'ailier droit Brendan Gallagher n'était âgé que d'un an quand le capitaine Guy Carbonneau a accepté la Coupe des mains du jeune commissaire Gary Bettman, le 9 juin 1993.

« Il y aura beaucoup d'émotivité dans l'air, mais ç'aura principalement à voir avec l'atmosphère entourant habituellement le match d'ouverture à la maison, a estimé Gallagher. Nous aurons des papillons au ventre, mais nous prendrons le temps d'honorer l'équipe de 1993 comme il se doit. C'est pleinement mérité. Ce n'est pas un mince exploit que de gagner la Coupe Stanley et c'est de plus en plus difficile. Ils peuvent être très fiers. »

Le premier match d'une saison devant ses partisans revêt invariablement un cachet particulier pour les joueurs.

« C'est émotif, avec les cérémonies et la présentation des joueurs sur la glace, a poursuivi Gallagher. C'est le moment de réaliser toute la chance que nous avons. Quand vous êtes au centre de la glace, vous prenez le temps de regarder la foule dans les gradins et vous vous imprégnez de l'atmosphère. 

« Peu de temps après, place aux choses sérieuses et aux deux points de classement à l'enjeu. »

Un défi différent 

Les Kings vont présenter un défi différent des deux premiers adversaires, les Maple Leafs de Toronto et les Penguins de Pittsburgh. Les Kings préconisent un style plus robuste et serré en défense.

À LIRE AUSSI: Drouin admet qu'il n'est « pas assez impliqué »

« Pour nous, le style de jeu devrait être le même pendant toute la saison, a mis au clair Julien. Nous apporterons des ajustements selon l'identité de nos adversaires, mais notre style ne changera pas. Ce n'est pas à nous de nous adapter au style de nos adversaires. 

« Contre une équipe imposante comme celle des Kings, nous savons que nous devrons redoubler d'ardeur afin de gagner l'intérieur de leur territoire. Nous devrions être capables avec notre vitesse et notre détermination. » 

Les Canadiens montrent une fiche de 60-31-15-2 en matchs inauguraux à domicile.

Pour cette première, ils voudront asseoir leur autorité à la maison, où ils enchaîneront avec trois autres matchs. La saison dernière, ils ont conservé un dossier ordinaire de 18-14-9 au Centre Bell.

« Nous ne pensons plus à la saison dernière, c'est chose du passé, a mentionné Julien. Nous regardons devant nous. C'est bon ce que nous avons accompli dans les deux premiers matchs, mais je le répète ce ne sont que deux matchs.

« Tout ce que nous voulons faire, c'est de bien commencer le match face aux Kings. Toute notre concentration et nos efforts doivent être là-dessus. »

Julien ne devrait pas apporter de changement à la formation qui lui a permis de récolter trois points sur une possibilité de quatre.

Aucun changement prévisible

Les trios à l'attaque et les duos de défenseurs étaient inchangés pour la troisième journée d'affilée à l'entraînement.

Jacob de la Rose a de nouveau patiné au sein d'un trio de réservistes avec le vétéran Tomas Plekanec et le jeune Nikita Scherbak. De la Rose n'a pas encore obtenu le feu vert des médecins de l'équipe, après avoir ressenti un malaise cardiaque à l'issue de la rencontre préparatoire à Ottawa, le 30 septembre.

« Le gars n'avait rien fait et il n'avait pas patiné pendant une semaine au complet, a expliqué l'entraîneur. Nous devons lui donner le temps de retrouver la forme et le rythme. Il a connu trois journées décentes d'entraînement. Nous continuons d'analyser son cas sur une base quotidienne. Les problèmes de santé qu'il a éprouvés sont sérieux. »

Les Canadiens devront retrancher un attaquant de la formation au retour du Suédois âgé de 23 ans.

« Plus tôt que tard, nous devrons prendre des décisions difficiles, a admis Julien. Je suis du genre à miser sur le groupe de gars qui va former la meilleure équipe. On a besoin de tout. Nicolas Deslauriers devrait être de retour dans environ une semaine et demie, ou deux semaines au plus tard. Nous aurons des choix déchirants à faire et je préfère que ce soit comme ça. Très bientôt, nous devrons faire face à la musique et nous prendrons des décisions. »

Formation des Canadiens à l'entraînement

Tomas Tatar - Phillip Danault - Brendan Gallagher
Jonathan Drouin - Jesperi Kotkaniemi - Joel Armia
Artturi Lehkonen - Max Domi - Paul Byron
Charles Hudon - Matthew Peca - Andrew Shaw 
Jacob de la Rose - Tomas Plekanec - Nikita Scherbak

Victor Mete - Jeff Petry
Mike Reilly - Noah Juulsen 
Xavier Ouellet -- Jordie Benn
Karl Alzner

Carey Price
Antti Niemi

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.