Skip to main content

Les Bruins savent qu'ils doivent faire mieux

La troupe de Bruce Cassidy s'est réveillée en troisième période, mais elle sait que le score de 5-2 n'indique pas l'allure du match no 1

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

BOSTON - Les Bruins ne se bercent pas d'illusions.

Ils ont beau avoir signé une victoire de 5-2 lors du premier match de la Finale de l'Est face aux Hurricanes, jeudi, ils sont bien au courant qu'ils auraient pu quitter le TD Garden en retard de 1-0 dans la série.

À LIRE : L'indiscipline coule les Hurricanes dans le match no 1 | Un retour décevant pour Petr Mrazek

N'eut été de deux buts en avantage numérique en tout début de troisième période qui ont complètement changé l'allure de la rencontre, c'est probablement ce qui se serait produit. Parce qu'avant de tomber dans l'indiscipline, les Hurricanes ont démontré qu'ils ne se sont pas rendus par chance.

Ils ont mal amorcé le match - accordant un but à Steven Kampfer dès la troisième minute de jeu -, mais ils ont par la suite eu un net avantage au deuxième tiers grâce à un échec avant sans faille.

« Nous savions que nous pouvions rivaliser avec eux, a plaidé Justin Williams. Pendant ces séries, nous avons eu du succès pour maintenir l'avance, mais nous avons frappé un mur aujourd'hui. Ça ne s'est pas produit depuis quelque temps et nous devons nous reprendre au prochain match. »

Les deux équipes disposeront de deux journées de repos avant de reprendre les hostilités dimanche, toujours au TD Garden de Boston (15h HE; TVAS, CBC, SN). Cette fois, les Bruins devront se mettre en marche plus rapidement puisqu'ils savent pertinemment que leur unité d'avantage numérique ne pourra pas toujours venir à leur rescousse.

« C'est sûr qu'on se doit d'être meilleurs, il n'y a pas de surprise de ce côté-là, a fait valoir l'attaquant Patrice Bergeron. On sait que c'est une équipe qui est sur l'échec avant chaque présence et qui amène les rondelles au filet. 

« On se doit d'avoir une meilleure exécution au chapitre de notre jeu défensif, mais offensivement, il va falloir s'infiltrer dans l'enclave et trouver le moyen d'obtenir les retours de lancer. »

La troupe de Bruce Cassidy a dirigé seulement 18 tirs sur le filet de Petr Mrazek au cours des deux premiers engagements et 27 au total. Le gardien tchèque a fait du bon travail pour déblayer le devant de son filet et s'est dressé à quelques occasions, dont une face à Marcus Johansson lors d'un avantage numérique en deuxième période.

Les Bruins ont cependant apporté quelques ajustements au deuxième entracte et ils ont réussi à rapidement provoquer deux pénalités en troisième.

Video: CAR@BOS, #1: Johansson fait 2-2 sous la barre

« Nous réussissions plus de jeux, nous étions en mesure de récupérer les rondelles libres, nous gagnions nos batailles et nous avons profité de nos chances, a simplement indiqué le capitaine des Bruins, Zdeno Chara. Notre avantage numérique a mieux bougé la rondelle. »

Les Hurricanes ont peut-être mieux fait à forces égales, mais le message est le même. Certes, les pénalités n'ont pas aidé, mais le résultat peut être bien plus convaincant.

« Nous n'allons pas gagner si nous ne jouons pas mieux que ça, a dit Brind'Amour. Nous avons eu de bons flashs, mais ça n'aurait pas été suffisant en saison, alors imaginez à ce temps-ci de l'année. Nous allons retourner à la table à dessin et nous améliorer pour le prochain match. »

Patience et expérience

Les Hurricanes connaissaient la force de frappe des Bruins en avantage numérique et ils ont bien réussi à les museler à leurs deux premières tentatives. Mais tôt ou tard, la meilleure unité de la ligue en pareille situation (30 pour cent) allait frapper.

Surtout avec toute l'expérience que cumulent leurs gros canons.

« Ils ne sont pas tombés dans la frustration, c'est un groupe expérimenté et nous avons cherché des solutions, a expliqué Cassidy. Ils savent quand nous avons besoin d'eux et ils identifient bien les moments depuis le début des séries. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.