Skip to main content

Sous la loupe: Bruins vs Blues, match no 6

Thomas de retour dans la formation des Blues; Kuhlman sera appelé en renfort pour les Bruins

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

ST. LOUIS - Les amateurs de St. Louis ont patienté 51 ans pour ce moment : les Blues ont enfin l'occasion de soulever la Coupe Stanley. 

Plus qu'une victoire face aux Bruins et ils seront couronnés pour la toute première fois de leur histoire, dimanche (20h HE; TVAS, CBC, SN, NBC). En avance 3-2 dans la série, ils ont une chance en or de célébrer devant leurs partisans au son de la chanson Gloria et de mettre le feu à la ville. 

Ils devront avant tout venir à bout des Bruins, qui ont déjà survécu à l'élimination à deux reprises au cours de ces séries - au premier tour face aux Maple Leafs de Toronto. Les Blues n'ont pas l'habitude de s'éterniser, eux qui ont fermé les livres dès leur première occasion lors des trois séries précédentes.

« C'est bon d'être nerveux, a déclaré le capitaine des Blues, Alex Pietrangelo. Ça veut dire que tu es impliqué. Je pense que les gars sont dans un bon état d'esprit. Nous nous préparons de la bonne manière, que la Coupe soit là ou pas, nous savons ce qui est à l'enjeu.

« Nous devons gagner un match de hockey. »

À LIRE : Perron relaxe à la pêche | Appel à la solidarité chez les Bruins

Pour l'occasion, les Blues salueront le retour au jeu de l'attaquant Robert Thomas, qui a raté les quatre derniers matchs en raison d'une blessure dont la nature n'a pas été dévoilée. Le jeune attaquant de 19 ans reprendra sa place sur le troisième trio en compagnie de Tyler Bozak et de Pat Maroon.

Le Québécois Samuel Blais sera quant à lui relégué sur le quatrième trio, où il remplacera Ivan Barbashev, suspendu un match pour le coup qu'il a servi à la tête de Marcus Johansson, jeudi.

« Ça ne change rien pour moi, a fait valoir Blais. J'ai déjà joué avec pas mal tous les gars ici pendant la saison. J'ai joué sur les deuxième, troisième et quatrième trios. On est en Finale de la Coupe Stanley, je vais tout donner et amener de l'énergie pour l'équipe. »

Video: Blais et les Blues s'approchent de la Coupe

 

Du côté des Bruins, Bruce Cassidy reviendra à une formation à 12 attaquants et six défenseurs alors que le jeune attaquant Karson Kuhlman disputera son premier match depuis le 30 avril, face aux Blue Jackets de Columbus. Cela signifie que le vétéran David Backes sera laissé de côté pour un deuxième match de suite.

« Il est rapide et responsable et il revient toujours avec la même énergie malgré de longues périodes d'inactivité, a expliqué le pilote à propos de Kuhlman. C'est assez impressionnant pour un jeune. Il est habitué de jouer un rôle de soutien et c'est pourquoi nous l'utilisons ce soir. »

Par ailleurs, le capitaine Zdeno Chara sera de nouveau à son poste malgré une blessure à la mâchoire, mais le défenseur Matt Grzelcyk n'a pas obtenu le feu vert des médecins pour effectuer un retour au jeu.

Voici trois éléments à surveiller en vue du match no 6 :

L'importance du premier but

Que serait un match important sans ce bon vieux cliché? On ne peut toutefois pas éviter d'en parler cette fois parce que c'est ce qui pourrait être déterminant.

« Nous voulons connaître un meilleur départ qu'au dernier match, a laissé savoir Cassidy. Quand tu prends l'avance, ça te place dans une bonne position. Notre but ce soir est de commencer le match en force, de prendre l'avance, de l'accentuer et de jouer du bon hockey pour conclure le match. »

En portant le premier coup, les Bruins pourraient calmer les ardeurs des partisans des Blues tandis que le contraire pourrait faire sauter le toit du Enterprise Center. Et à en juger par la fiche des deux équipes lorsqu'elles marquent en premier en séries, celle qui encaissera la première aura fort à faire pour renverser la vapeur.

En 22 matchs éliminatoires, les Bruins ont inscrit le premier but à 15 reprises et ont maintenu une fiche de 12-3 en pareille situation tandis que les Blues ont fait de même 16 fois en 24 rencontres, conservant un dossier de 12-4.

Un déblocage en vue?

Les Bruins ont beau avoir atteint la Finale grâce à la contribution offensive d'à peu près tous les joueurs de l'équipe - 20 différents pour être exact - mais ils ne diraient assurément pas non à une excellente prestation de leur premier trio.

Patrice Bergeron (1 but, 3 aides), Brad Marchand (1 but, 2 aides) et David Pastrnak (1 but, 1 aide) ont été limités à deux points à forces égales, dont le but de Marchand dans un filet désert, depuis le début de la Finale. Cassidy s'attend d'ailleurs à ce que ses gros canons se lèvent, dimanche.

« Il faut tout donner et laisser tout ce qu'on peut sur la patinoire, a laissé tomber Bergeron. Il faut prendre ça une présence à la fois. C'est à tout le monde d'élever son niveau de jeu d'un cran. »

Les Blues comme à l'étranger

Les choses vont tellement bien pour les Blues sur les patinoires adverses (9-3) qu'ils ont tenté de recréer le même environnement à St. Louis, cette fois. Tout cela pour éviter les distractions qui doivent être très nombreuses quand une équipe est à une victoire de la Coupe Stanley.

Pendant les séries, les Blues retournaient déjà à l'hôtel entre l'entraînement matinal et le match, mais ils ont poussé l'expérience encore plus loin cette fois. 

« Nous avons dormi à l'hôtel samedi, comme si nous étions sur la route, a expliqué Blais. Nous connaissons du succès sur la route en séries et nous recréons la même routine. Nous nous sommes présentés à l'aréna dimanche matin et nous retournerons à l'hôtel passer l'après-midi. Nous devons bien gérer nos émotions et nous concentrer à connaître une bonne première période. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.