Skip to main content

Les Blues en veulent plus de leur premier trio dans le match no 5

Schenn, O'Reilly et Tarasenko savent qu'ils doivent se mettre en marche, alors que la série est égale 2-2

par Louie Korac / Correspondant NHL.com

BERKELEY, Missouri - Les Blues de St. Louis espèrent que leur premier trio composé de Brayden Schenn, de Ryan O'Reilly et de Vladimir Tarasenko aura un plus gros impact dans le match no 5 de la série de première ronde de l'Association de l'Ouest, qui aura lieu jeudi au Bell MTS Place (20 h 30 HE, TVA Sports, USA, CBC, FS-MW).

La série quatre de sept est égale 2-2, alors que les équipes à l'étranger l'ont toujours emporté. Si les Blues veulent que cette tendance se poursuive, ils auront besoin d'une plus grande contribution du trio Schenn-O'Reilly-Tarasenko, qui a amassé un total combiné de quatre points (trois buts, une passe). Aucun de ces points n'a été obtenu par Schenn, et chacun des joueurs affiche un différentiel de moins-3.

À LIRE AUSSI : Séries éliminatoires : Les éléments à retenir des matchs du 16 avrilLes Jets créent l'égalité avec un gain en prolongationL'impact de Byfuglien se fait sentir chez les Jets

En comparaison, les Jets obtiennent une contribution du premier trio formé de Kyle Connor, de Mark Scheifele et de Blake Wheeler, qui ont inscrit un total combiné de 15 points (six buts, neuf passes) en plus d'afficher un différentiel de plus-7.

« Nous savons que nous devrons nous mettre en marche dans les prochains matchs », a admis Schenn, qui a seulement trois tirs en quatre rencontres (aucun dans les deux dernières rencontres). « On a compté sur nous toute l'année pour marquer. Sur le plan personnel, je dois élever mon jeu d'un cran, trouver des façons d'être robuste, mais aussi de produire offensivement et d'aider l'équipe. Ça fait partie de mon rôle et je dois aider l'équipe en attaque. »

Une partie du défi est de produire à 5-contre-5. O'Reilly a brisé l'égalité pour aider les Blues à vaincre les Jets 4-3 dans le match no 2. Il s'agissait du premier point à 5-contre-5 obtenu par le trio, qui était confronté à la ligne de Wheeler à forces égales durant la rencontre.

Depuis, Tarasenko a marqué à deux reprises avec l'avantage d'un homme.

« Ils sont bons en défensive, mais c'est quand même notre responsabilité, a dit O'Reilly. Je pense que nous devons trouver une façon d'être à l'aise et de contribuer. C'est quelque chose que nous devons faire à partir de maintenant, alors que l'affrontement devient une série deux de trois.

Video: WPG@STL, #4: Tarasenko trouve la cible en AN

« Je pense que nous pouvons être meilleurs en défensive en conservant la rondelle plus longtemps. Offensivement, il faut imposer notre style de jeu, à tout le moins contrôler la rondelle et trouver une manière de les fatiguer. »

Ç'a été un face-à-face entre les deux premiers trios dans le match no 1, avant que les Jets ne décident d'utiliser une ligne défensive pivotée par Adam Lowry dans le match no 2 face au premier trio des Blues. Avec le dernier changement à domicile dans les matchs no 3 et 4, les Blues ont voulu confronter leur meilleur trio à celui des Jets.

La ligne de Scheifele a obtenu 10 points (quatre buts, six passes). Celle d'O'Reilly a totalisé trois points (deux filets, une aide).

« Ils doivent être meilleurs, et ils le savent », a mentionné l'entraîneur des Blues Craig Berube. « Mais c'est une bataille difficile. Ils affrontent le trio de Scheifele pendant pratiquement toute la rencontre. Ils forment une bonne ligne, ils sont gros et rapides. Mais je pense que notre premier trio doit mieux se soutenir, transporter la rondelle en zone offensive plus souvent et se mettre au travail. J'ai trouvé qu'ils l'ont plutôt bien fait dans les deux premières rencontres, mais pas lors des deux matchs ici. »

Les trios de soutien des Blues ont été efficaces, mais si St. Louis veut atteindre la deuxième ronde, Schenn, O'Reilly et Tarasenko devront avoir le même impact qu'en saison régulière.

« Nous savons que c'est une confrontation difficile, a mentionné Schenn. Wheeler, Connor et Scheifele forment un très bon trio. Ils sont gros, rapides et bons dans les deux sens de la patinoire. Nous savons que nous devons être meilleurs en tant qu'unité. O'Reilly a excellé dans notre territoire, mais c'est à moi et à Tarasenko de l'aider à transporter le jeu en zone offensive. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.