Skip to main content

Stupéfaction au Amalie Arena

Les Blue Jackets comblent un retard de trois buts et défont le Lightning 4-3 à Tampa

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

TAMPA - Quand on vous dit que les séries éliminatoires de la Coupe Stanley sont une tout autre saison. Le Lightning de Tampa Bay a laissé filer une avance de trois buts pour voir les Blue Jackets de Columbus les surprendre 4-3 dans le match no 1 de la série de premier tour de l'Association de l'Est entre les deux équipes au Amalie Arena, mercredi.

Les Blue Jackets ont réussi trois buts en troisième période pour se sauver avec la victoire. Le défenseur Seth Jones a inscrit le filet victorieux au cours d'un jeu de puissance, à 14:05. Jones a fait mouche à l'aide d'un tir des poignets dans la partie supérieure.

Auparavant, David Savard, à 7:56, et Josh Anderson, en infériorité numérique à 11:54, avaient provoqué l'égalité. 

À LIRE AUSSI : Trois buts, la pire avance au hockeyLes Blues viennent de l'arrière pour vaincre les JetsLes Islanders défont les Penguins en prolongation dans le match no 1

« Le 'timing' était bon de marquer mon premier but en séries dans la Ligue nationale », a affirmé Savard.

Dominés 3-0 à l'issue de la première période, les Blue Jackets avaient amorcé leur remontée à 9:15 du deuxième engagement grâce à Nick Foligno.

Alex Killorn, Anthony Cirelli et Yanni Gourde ont été les buteurs du Lightning.

Sergei Bobrovsky a remporté son duel contre Andrei Vasilevskiy en repoussant 26 lancers, comparativement à 22 pour son compatriote russe.

La deuxième rencontre de la série aura lieu à Tampa, vendredi.

« J'espère que nous allons nous en remettre », a répondu à la question l'entraîneur du Lightning Jon Cooper. « Ce n'est pas une série deux de trois. L'équipe visiteuse a rempli son mandat de remporter au moins un des deux premiers matchs ici. La pression de remporter le match no 2 est plus forte. »

Territoire marqué

Le Lightning avait pourtant marqué son territoire en première période. Ses joueurs de soutien lui avaient procuré une avance de 3-0.

Les hôtes ont pris l'avance en infériorité numérique, à 4:12. Le défenseur Seth Jones a cafouillé avec le disque à la ligne bleue adverse et Killorn lui a ravi pour filer seul devant Bobrovsky, qu'il a déjoué à l'aide d'une feinte du revers.

Cirelli, sur un retour de lancer à 11:01, et Gourde, à l'aide d'une habile déviation à 17:50, allaient ajouter aux malheurs de Bobrovsky, qui s'est par ailleurs bien repris en deuxième période.

Bobrovsky a frustré Kucherov en supériorité dès le début et les Blue Jackets ont repris des couleurs. Les changements que l'entraîneur John Tortorella a apportés aux trois premiers trios ont eu les résultats escomptés. 

« À sa défense, l'un des premiers tirs auxquels il a fait face, ç'a été sur une échappée, a relevé Tortorella. Les gens peuvent le blâmer, mais nous n'avons aucune chance s'il ne joue pas comme il l'a fait au cours des 40 dernières minutes de jeu. »

Foligno a fait 3-1 au terme d'une échappée. Le défenseur Erik Cernak du Lightning n'a pas maîtrisé la passe d'un coéquipier à la ligne bleue adverse et Foligno a eu la voie libre.

Video: Columbus vient de l'arrière et gagne le match no 1

« En avant 3-0, il fallait se montrer plus patient, a opiné Cooper. Nous n'avions pas à forcer le jeu, comme nous l'avons fait sur la séquence du premier but des Blue Jackets. Il fallait plutôt se concentrer à empêcher les Blue Jackets à marquer, pas tenter d'ajouter un quatrième but. »

Bobrovsky a terminé la période comme il l'avait commencée, soit en frustrant Steven Stamkos au cours des dernières secondes.

« Il a réalisé de gros arrêts vers la fin de la période. Qui sait ce qui serait arrivé si le Lightning s'était donné l'avance 4-1 », a soulevé Tortorella.

Remontée complétée

En troisième, le défenseur Savard a ramené les visiteurs à un but à l'aide d'un tir des poignets dans le haut du but.

« Je ne sais pas trop comment j'ai fait ça. J'ai été surpris de déjouer le défenseur Victor Hedman et j'ai pu décocher un bon lancer », a relaté le défenseur natif de Saint-Hyacinthe. 

Le Lightning s'est par la suite vu offrir une occasion unique d'augmenter l'écart quand Brandon Dubinsky a écopé une double pénalité mineure pour bâton élevé à l'endroit de l'attaquant Cédric Paquette.

« C'est bizarre à dire, mais la pénalité a fait tourner le vent en notre faveur, a estimé Tortorella. C'est vous dire comment ça peut être fou parfois. »

Anderson a fait taire les partisans au Amalie Arena en créant l'impasse en infériorité, avant que Jones ne leur jette une douche d'eau froide en plein visage en supériorité.

Killorn était au banc des pénalités pour avoir porté son bâton trop haut.

« Nos unités spéciales, qui ont été si bonnes pour nous cette saison, nous ont abandonnés », a constaté Cooper.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.