Skip to main content

Les Sharks coulés par les blessures contre les Blues lors du match no 6

Karlsson, Pavelski et Hertl étaient tous absents en raison de blessures

par Tracey Myers @TraMyers_NHL / Journaliste NHL.com

ST. LOUIS - Erik Karlsson, Joe Pavelski et Tomas Hertl ont tous joué un rôle clé avec les Sharks de San Jose pendant la saison régulière et les séries éliminatoires de la Coupe Stanley. L'absence d'un seul de ces joueurs risquait de compromettre leurs chances d'atteindre la finale de la Coupe Stanley.

L'absence des trois s'est avérée trop lourde pour eux.

Dylan Gambrell, qui a remplacé Pavelski au centre du deuxième trio, a compté son premier but dans la LNH, mais les Sharks ont été éliminés à la suite d'un revers de 5-1 contre les Blues de St. Louis, mardi au Enterprise Center, dans le sixième match de la finale de l'Association de l'Ouest. 
 
Les Blues affronteront donc les Bruins de Boston en finale et la première rencontre aura lieu lundi à Boston (20 h (HE); NBC, SN, CBC, TVAS).

À LIRE AUSSI: St. Louis en Finale!Un autre rendez-vous avec la Coupe pour Perron
 
« Il nous manquait trois gars qui jouent beaucoup de minutes pour nous », a déclaré l'attaquant des Sharks Logan Couture. « Trois très bons joueurs de la LNH, alors c'était une situation difficile pour nous. Je crois qu'on a quand même travaillé très fort. Personne n'a abandonné. »
 
Karlsson et Hertl n'ont pas fait le voyage à St. Louis pour le sixième affrontement. Karlsson est difficilement parvenu à disputer les deux premières périodes du cinquième match et il a fait l'impasse sur la troisième. Hertl a été frappé au haut du corps par l'attaquant des Blues Ivan Barbashev au premier tiers de la cinquième partie et il est, lui aussi, resté au vestiaire lors du troisième engagement. Pavelski a accompagné l'équipe à St. Louis, mais il n'a pas participé à la séance d'échauffement avant le sixième match. Il avait quitté la cinquième partie après seulement une minute et demie de jeu en troisième période à la suite d'une mise en échec le long de la bande du défenseur des Blues Alex Pietrangelo.
 
Ces trois joueurs avaient obtenu un total de 40 points en 51 parties lors des présentes séries : Karlsson avait récolté 16 points (deux buts, 14 aides) en 19 matchs, Hertl en avait 15 (10 buts, cinq aides) en 19 parties, et Pavelski en avait neuf (quatre buts, cinq aides) en 13 matchs.

Video: STL@SJS, #1: Pavelski marque sur son propre retour
 
Malgré ces absences, l'entraîneur des Sharks Peter DeBoer affirme que ses joueurs ont donné tout ce qu'ils avaient.
 
« Je suis fier de notre groupe, ce soir, a-t-il lancé. Je crois que le pointage n'est pas représentatif de l'effort qu'on a donné. Je sais ce que le tableau indiquait à la fin du match, mais je pense qu'on leur a donné du fil à retordre, ce soir. On s'est présentés dans des circonstances difficiles et tout le monde a travaillé fort. Je ne pouvais pas leur en demander plus. »
 
Les Sharks ont réduit l'écart à 2-1 lorsque Gambrell a touché la cible à 6:40 de la deuxième période.

Video: SJS@STL, #6: Gambrell réduit l'écart avec son 1er but
 
Cependant, l'absence des joueurs blessés s'est cruellement fait sentir. Karlsson et Hertl n'ont pas pu aider l'unité en infériorité numérique et Brayden Schenn a marqué sur le jeu de puissance à 12:47 du deuxième tiers pour donner les devants 3-1 aux Blues. 
 
« On a eu un gros but pour réduire l'écart, mais malheureusement, on en a accordé un en avantage numérique par la suite », a expliqué l'attaquant des Sharks Evander Kane. « Si on avait commencé la troisième période avec un déficit d'un seul but au lieu de deux, ç'aurait été différent. »
 
Les Sharks ont donné le ton en troisième période et ils dominaient les Blues 10-0 au chapitre des lancers après 12:30 de jeu. Ils ont aussi eu quelques bonnes chances de marquer. L'attaquant Kevin Labanc a touché la barre horizontale lors de la seule supériorité numérique de San Jose, Kane s'est retrouvé seul devant le gardien des Blues Jordan Binnington sans parvenir à le déjouer et Couture a été frustré par le gant de Binnington lors d'une brève échappée. 
 
Maintenant que les séries sont terminées pour eux, les Sharks devront régler plusieurs dossiers pendant la saison morte. Pavelski, 34 ans, et Joe Thornton, 39 ans, pourront se prévaloir de leur statut de joueur autonome sans compensation le 1er juillet, tout comme Karlsson, 28 ans, qui a écoulé la dernière année du contrat de sept ans qu'il avait paraphé avec les Sénateurs d'Ottawa.
 
Toutefois, les Sharks n'avaient pas la tête à ces histoires de contrats après la rencontre. Ils réfléchissaient à une autre occasion ratée de remporter la Coupe Stanley et à une autre élimination prématurée.
 
« On s'attend à ce qu'il y ait des changements, a admis Couture. Pour l'instant, il est encore trop tôt pour y penser.
 
« [Perdre en séries], ça fait toujours mal. Peu importe qui est dans l'alignement. Quand on participe aux séries, on pense pouvoir gagner. Il y a 16 bonnes équipes, puis huit, puis quatre et c'est là que ça se concrétise. Avant ce soir, il ne restait que trois équipes. On pense à tout ça et oui, ça fait mal. On ne peut pas le cacher. C'est comme ça. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.