Skip to main content

Un autre rendez-vous avec la Coupe pour Perron

L'attaquant québécois se propose de partager aux Blues son expérience vécue chez les Golden Knights de Vegas l'an dernier

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

ST. LOUIS - Assis à ses côtés sur la tribune, Alex Pietrangelo se payait la tête de David Perron.

« Ça fait longtemps que cette organisation met les efforts pour obtenir la chance de jouer pour la Coupe Stanley », a mentionné le vétéran défenseur des Blues de St. Louis, mardi. « David est sûrement d'accord, il ne cesse de revenir avec nous. Ça doit être parce que l'organisation fait bien les choses. »

À LIRE AUSSI : Les Blues passent en Finale de la Coupe Stanley | Pas question de toucher le trophée Campbell

Pietrangelo en a remis en évoquant à deux autres reprises les allées et venues de Perron avec les Blues depuis ses débuts dans la LNH.

« Je m'amuse à ses dépens, mais c'est révélateur du type de personne que l'organisation veut avoir, a-t-il élaboré. Il y a également une raison pour laquelle il revient et qu'il veut jouer ici.

« Ce n'est sûrement pas pour toi », l'a interrompu Perron en cherchant à prendre sa revanche.

Perron est associé aux Blues depuis qu'ils l'ont choisi au premier tour du repêchage 2007 - 26e au total. Il a passé ses six premières saisons avec l'équipe jusqu'à la fin de la saison 2012-13, avant une première éclipse de quelques saisons. Il est revenu à St. Louis pour une saison en 2016-17, avant une autre séparation. Après avoir été un acteur de la première saison historique des Golden Knights de Vegas, il a renoué avec ses anciennes amours pour la troisième fois, l'été dernier.

Une dizaine de mois plus tard, il se retrouve dans la même situation qu'il y a un an, soit en Finale de la Coupe Stanley.

« Je suis content pour tout le monde qui travaille fort dans l'organisation depuis plusieurs années, et c'est la même chose pour tous mes coéquipiers », a-t-il commencé par dire.

« Pour moi, c'est un sentiment semblable à celui de l'an dernier. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai moins envie de fêter que la plupart des gars. Je suis vraiment affamé et j'ai hâte que ça commence. »

C'est que le Sherbrookois âgé de 30 ans conserve un goût amer de la défaite des Golden Knights contre les Capitals de Washington en Finale.

« Nous allons profiter des prochaines journées pour refaire le plein d'énergie, mais ce sera important pour nous de tourner la page au plus tôt, comme nous avons su le faire efficacement dans plusieurs situations cette saison. »

Perron se proposait de partager avec le personnel d'entraîneurs et ses coéquipiers l'expérience vécue avec les Golden Knights.

« L'an dernier, ce n'est pas que nous avons levé le pied de l'accélérateur, mais nous avons cru que la victoire viendrait facilement en Finale. Nous n'avons pas joué du bon hockey en Finale. Je veux m'assurer que ce soit différent cette année. »

Perron est le seul joueur des Blues qui a déjà pris part à la Finale de la Coupe Stanley. Il y a aussi l'attaquant réserviste Jordan Nolan, mais il n'a pas encore livré un match en séries cette année. 

Le joueur de centre Oskar Sundqvist a été un réserviste au cours des deux conquêtes des Penguins de Pittsburgh. Il n'a pris part qu'à deux matchs en séries, mais aucun en Finale, au cours des deux années. 

L'euphorie à St. Louis

L'attente a été longue pour les Blues et c'était l'euphorie dans les coulisses du Enterprise Center, à l'issue de la victoire de 5-1 face aux Sharks de San Jose dans le match no 6 de la finale de l'Association de l'Ouest. Plusieurs membres de l'organisation et anciens joueurs ont chaleureusement étreint les joueurs à leur sortie de la patinoire après la traditionnelle prise de photos sur la glace avec le trophée Clarence S. Campbell.

« Plusieurs personnes ont douté de nous cette saison, mais je peux vous dire que nous formons un groupe très tenace, a lancé Pietrangelo. Je suis très fier des gars. Ç'a été une longue route sinueuse, mais c'est d'autant plus plaisant de voir où elle nous mène aujourd'hui. »

Blais frissonne

L'autre Québécois de l'équipe, le jeune attaquant Samuel Blais, était à court de mots.

« Il y a un an, je jouais dans la Ligue américaine de hockey. On rêve tous de jouer en Finale de la Coupe Stanley. C'est un rêve de jeunesse qui se réalise. Mais ce n'est pas fini. Nous voulons gagner et nous allons tout faire pour y arriver. »

Video: SJS@STL, #6: Perron donne l'avance aux Blues

Blais a dit avoir eu des frissons en entendant les partisans scander vers la fin de la rencontre : « We want the Cup » (Nous voulons la Coupe). 

« C'était incroyable, s'est-il exclamé. C'était un beau moment. »

Blais n'est pas étranger aux succès des Blues depuis que l'entraîneur Craig Berube a fait appel à ses services pour le match no 6 de la série de deuxième tour contre les Stars de Dallas.

Il a gagné en confiance à mesure que la finale d'association progressait. Mardi, il a récolté une aide sur le premier but du match inscrit par Perron. Il a décoché un bon tir que Perron a effleuré.

« Quand tu envoies la rondelle vers le but, de bonnes choses arrivent, a-t-il dit. David était au bon endroit. Ç'a été un gros but pour nous. » 

Pour revenir à la finale d'association, Perron a argué que le tournant a été la victoire des Blues dans le match no 4, le suivant de celui qui avait pris fin dans la controverse.

« Je me disais que nous remporterions la série si nous gagnions le match suivant. C'est ce qui est arrivé. »

Les Blues ont gagné le match suivant 2-1 devant leurs partisans avant d'aller bafouer les Sharks 5-0 chez eux.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.