Skip to main content

Les 10 meilleurs joueurs de la section Atlantique

À l'aube de la saison, LNH.com recense les meilleurs joueurs de chacune des sections de la LNH

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

La saison 2018-19 cogne à nos portes. Question de se mettre en appétit, LNH.com a dressé une liste des 10 meilleurs joueurs de chacune des sections de la LNH. Ces listes seront dévoilées chaque vendredi jusqu'au 21 septembre. Aujourd'hui, la section Atlantique.

1. Erik Karlsson, Sénateurs d'Ottawa

Tant qu'il fait partie de la section Atlantique, Karlsson mérite de se retrouver au premier rang de ce classement. Karlsson est le meilleur défenseur offensif du circuit, même lorsqu'il n'est pas au sommet de sa forme. Sa moyenne de 0,87 point par match la saison dernière a été la meilleure parmi les arrières de la Ligue. Le double lauréat du trophée Norris se remettait pourtant d'une importante opération à la cheville subie durant la saison morte. Les rumeurs de transactions se multiplient autour du capitaine des Sénateurs, mais son nom se retrouvera près du sommet de la liste, peu importe la section où il va évoluer la saison prochaine.

2. Nikita Kucherov, Lightning de Tampa Bay

Kucherov a confirmé qu'il appartenait à l'élite de la Ligue avec une saison de 100 points en 2017-18. L'attaquant de 25 ans est l'un des joueurs les plus dangereux et dynamiques de la LNH, et il est presque irréel de songer qu'il n'a pas encore atteint son plein potentiel. Son lancer foudroyant et précis fait de lui une menace constante sur le jeu de puissance, et il a le luxe d'être très bien entouré à Tampa Bay.

Video: WSH@TBL, #1: Kucherov met la table pour Stamkos

3. Steven Stamkos, Lightning de Tampa Bay

Le deuxième membre du duo dynamique de l'attaque du Lightning pointe tout juste derrière son coéquipier Kucherov. Depuis 2009-10, Stamkos a inscrit 325 filets, près de 50 de plus que tous les autres joueurs de la Ligue qui ne s'appellent pas Alex Ovechkin. À titre de capitaine, Stamkos a mené son équipe à la finale de l'Association de l'Est trois fois au cours des quatre dernières saisons. Il a aussi montré toute l'étendue de son talent la saison passée en montrant qu'il n'était pas qu'un franc-tireur, lui qui a amassé 59 mentions d'aide, un sommet en carrière.

4. John Tavares, Maple Leafs de Toronto

Tavares disputera une première saison dans la section Atlantique, alors qu'il a profité de son autonomie afin de joindre les rangs de la puissante attaque des Maple Leafs au cours de l'été. Tavares a amassé près d'un point par match (272 buts, 349 passes pour 621 points) au cours des 669 matchs qu'il a disputés avec les Islanders de New York. Son arrivée à Toronto pourrait l'aider à surpasser son sommet en carrière qui est de 86 points, établi en 2014-15.

5. Patrice Bergeron, Bruins de Boston

Reconnu comme l'un des joueurs les plus complets de la Ligue depuis plusieurs saisons, Bergeron est essentiel aux succès des Bruins. Il est parvenu à faire de son compagnon de trio Brad Marchand un joueur de premier plan en attaque, tout en demeurant l'un des meilleurs attaquants défensifs de la LNH. Il a d'ailleurs terminé premier ou deuxième au scrutin du trophée Selke au cours des sept dernières saisons. Son excellence défensive ne l'a pas empêché d'atteindre le plateau des 30 buts pour la quatrième fois de sa carrière l'an dernier, et ce en seulement 64 parties. Ah oui, Bergeron est également l'un des meilleurs de la Ligue sur les mises en jeu.

Video: BOS@NYR: Bergeron profite d'une passe de Marchand

6. Aleksander Barkov, Panthers de la Floride

Barkov pourrait bien être le prochain Patrice Bergeron, mais avec un brin de potentiel offensif supplémentaire. Le deuxième choix au total du repêchage 2012 de la LNH est déjà bien conscient de son jeu en défensive, lui qui a terminé au quatrième rang du scrutin pour le trophée Selke la saison dernière. Il a aussi amassé 78 points (27 buts, 51 passes) en 79 parties, et il ne faudrait pas se surprendre de le voir surpasser ce total cette année, avec une attaque des Panthers qui est, sur papier, supérieure à la dernière campagne. S'il parvient à éviter les blessures, Barkov pourrait se retrouver bien plus haut sur cette liste à pareille date l'an prochain.

7. Victor Hedman, Lightning de Tampa Bay

Gagnant du trophée Norris pour la première fois de sa carrière en 2017-18, Hedman tient à bout de bras la brigade défensive de Tampa Bay. Imposant, mobile, robuste, doté d'un bon lancer, Hedman possède un mélange d'aptitudes unique dans la LNH. Il vit le rêve de tous les défenseurs offensifs du circuit, alors qu'il dirige un avantage numérique avec Stamkos et Kucherov prêts à dégainer sur réception d'un côté ou de l'autre.

8. Auston Matthews, Maple Leafs de Toronto

Matthews se débrouillait déjà très bien à Toronto, avec une saison de 40 buts et une saison de plus d'un point par match à ses deux premières campagnes dans la LNH. L'arrivée de Tavares fait en sorte qu'il aura plus d'espace pour s'exprimer. Gagnant du trophée Calder en 2017, Matthews est déjà un joueur de premier plan, qui effleure à peine la surface de son potentiel.

Video: BUF@TOR: Matthews trouve la lucarne en A.N.

9. Carey Price, Canadiens de Montréal

Malgré une saison difficile, Price demeure l'un des meilleurs gardiens de la LNH. Celui dont la nouvelle entente de huit ans qui lui rapportera en moyenne 10,5 millions $ par saison s'amorcera en 2018-19 devra retrouver ses repères rapidement pour permettre aux Canadiens de grimper au classement. Mais s'il y a bien un gardien dans la Ligue qui est en mesure de transporter une équipe mal en point comme le Tricolore jusqu'en séries dès cette année, c'est bien Price.

Video: TBL@MTL: Arrêts incroyables de Price en prolongation

10. Jack Eichel, Sabres de Buffalo

Souvent ralenti par les blessures au cours des deux dernières campagnes, Eichel souhaite assurément mettre ses déboires derrière lui et enfin permettre aux Sabres de participer aux séries éliminatoires. Patineur fluide doté d'un bon tir, Eichel ne craint pas d'aller dans la circulation, et il est également capable de rendre ses compagnons de trio meilleurs. L'avenir semble prometteur à Buffalo, et c'est essentiellement en raison de la présence du numéro 15.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.