Skip to main content

Le Lightning cherche à comprendre

« Nous faisions des choses en saison qui fonctionnaient, mais qui ne fonctionnent plus en séries », déclare l'entraîneur Jon Copper

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

COLUMBUS - Le Lightning de Tampa Bay ne comprend pas ce qui lui arrive. La planète hockey non plus. 

La défaite encaissée au Nationwide Arena dimanche a fait mal, mais les joueurs qu'on a pu observer à l'ouverture du vestiaire n'étaient pas abattus. Ils cherchaient plutôt à comprendre.

Il fallait voir les attaquants Anthony Cirelli, J.T. Miller et Mathieu Joseph ainsi que le défenseur Ryan McDonagh échanger et gesticuler sur des situations de jeu, en faisant abstraction des journalistes dans la pièce. 

Nul besoin de préciser que la série ne se déroule pas comme on le pensait chez le Lightning. En fait, rien ne va comme prévu.

À LIRE : Le Lightning au bord du précipice | Texier fait sa place 

Le Lightning n'a pas subi trois défaites d'affilée en saison régulière. Il pourrait en encaisser une quatrième de suite contre les Blue Jackets de Columbus, mardi (19h HE TVAS, CNBC, SUN, SN360, FS-O), et voir sa saison prendre fin de façon très abrupte.

« Nous faisions des choses en saison régulière qui fonctionnaient, mais qui ne fonctionnent plus en séries éliminatoires, a déclaré l'entraîneur Jon Cooper en conférence de presse, en identifiant particulièrement les unités spéciales.

Ça demeure un mystère que les problèmes aient commencé au début de la deuxième période du match no 1, au moment où le Lightning menait 3-0.

Les Blue Jackets sont venus de l'arrière pour l'emporter 4-3 grâce à une poussée de trois buts en troisième période.

« Les problèmes se sont poursuivis dans le match no 2. Les Blue Jackets ont marqué tôt et nous n'avons pas bien réagi, a poursuivi Cooper. Les unités spéciales nous ont par la suite fait mal de nouveau.

« L'adversité se manifeste de diverses façons. Nous n'avons pas eu à en gérer beaucoup en saison régulière et nous en avons maintenant. Il y avait de l'adversité au début de la troisième période et nous avons bien fait. Il faut enchaîner dans le prochain match. »

Video: TBL@CBJ, #3: Palat glisse le disque sous Bobrovsky

 

Cooper et les joueurs s'encouragent comme ils le peuvent.

« L'énergie était positive dans le vestiaire après le match, a dit l'entraîneur. Aussi déçus d'avoir perdu qu'ils étaient, avec raison, les gars ont aimé la tournure que le match a prise dans sa deuxième moitié.

« Ç'aurait pu aller d'un bord ou de l'autre. Ç'a été de leur côté », a argué Cooper.

Peu importe, le résultat est que le Lightning doit absolument remporter les quatre prochains matchs afin de sauver sa peau.

« Ça fait beaucoup à digérer actuellement, a affirmé le vétéran McDonagh. Ça ne nous aidera en rien de regarder le portrait global. Nous devons nous concentrer à afficher le même sentiment d'urgence pour la première période du prochain match et y aller une période à la fois. »

Killorn blessé

Les champions de la LNH en saison régulière retrouveront leur as marqueur Nikita Kucherov, mardi, lui qui a purgé sa peine d'un match. Ils pourraient toutefois être de nouveau privés des services du défenseur Victor Hedman, blessé, ainsi que de l'attaquant Alex Killorn qui n'a pas pu compléter la soirée dimanche. Killorn a paru se blesser lors d'un contact physique avec Matt Duchene avec environ 10 minutes à écouler en troisième période. Il a effectué une présence sur la glace par après, mais on ne l'a pas revu.

« Je n'ai pas d'informations à vous donner, a dit Cooper. Sa perte a été malencontreuse pour nous parce que nous étions sur une bonne lancée et il jouait un grand rôle. C'est une autre chose qui ne nous était pas arrivée en saison et qui nous arrive en séries. »

La seule fois où le Lightning a été en recul 0-3 dans une série a été au premier tour des séries 2014 face aux Canadiens de Montréal, qui avaient complété le balayage en quatre matchs.

Dans le camp des Blue Jackets, l'entraîneur John Tortorella a dit qu'on s'assurera que le niveau de concentration des joueurs ne diminuera pas à un gain de l'objectif.

Les Blue Jackets sont en position de fermer une série pour la première fois de leur histoire - en cinq tentatives. À Columbus, c'est déjà un sujet de discussion pour les partisans.

« C'est une histoire pour vous, les journalistes, mais pas pour nous, a tranché le capitaine des Blue Jackets Nick Foligno. C'est ennuyant ce que je vais vous dire, mais la seule chose qui compte pour nous c'est le prochain match. C'est la pure vérité parce que c'est la seule mentalité à avoir si vous voulez vaincre une équipe de la trempe du Lightning. 

« Il faut rester concentré sur la tâche à accomplir, comme nous le faisons depuis le début. Il faut garder les pieds sur terre parce que ce ne sera pas plus facile. Je comprends l'effervescence des partisans, mais notre travail est loin d'être terminé. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.