Skip to main content

Le contrat de Skinner au sommet des priorités du DG des Sabres

Les discussions vont « très bien » avec l'attaquant, qui peut devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet

par Heather Engel / Correspondante NHL.com

BUFFALO - Le directeur général des Sabres de Buffalo Jason Botterill demeure persuadé qu'il pourra s'entendre avec l'attaquant Jeff Skinner avant que ce dernier ne devienne joueur autonome sans compensation le 1er juillet.

« Sans aucun doute, a-t-il affirmé. Nos discussions continuent de très bien se dérouler, mais comme je l'ai déjà dit, une entente n'est jamais conclue tant que le contrat n'est pas signé. Je l'ai répété tout au long du processus, les deux côtés veulent s'entendre. Du côté des Sabres de Buffalo, nous avons l'impression d'entretenir une bonne relation avec lui. Je pense aussi que c'est la même chose du côté de Jeff. »

À LIRELe contrat de Marner est le dossier le plus urgent des Maple Leafs | Hall pas pressé de signer un contrat avec les Devils | McDavid encouragé par l'embauche de Holland et Tippett à Edmonton

Skinner a établi un sommet en carrière avec 40 buts la saison dernière en plus d'égaler sa marque personnelle avec 63 points, alors qu'il a surtout évolué avec le capitaine des Sabres Jack Eichel ainsi que Sam Reinhart. 

Buffalo a fait l'acquisition de Skinner dans le cadre d'une transaction avec les Hurricanes de la Caroline le 2 août dernier en retour de l'espoir en attaque Cliff Pu et de trois choix au repêchage. Sélectionné au septième rang au total du repêchage 2010 de la LNH par la Caroline, Skinner a récolté 442 points (244 buts, 198 passes) en 661 parties avec les Hurricanes et les Sabres. En huit saisons depuis le début de sa carrière, Skinner n'a jamais participé aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Video: BUF@DET: Skinner se moque des Red Wings

« Je comprends que les gens veulent toujours que les choses se règlent le plus vite possible, a reconnu Botterill. Le sentiment d'urgence découle du fait que nous avons toujours voulu nous entendre avec ce joueur. Nous avons toujours souhaité qu'il revienne avec nous. Nous voulons qu'il fasse partie de ce groupe pendant un bon moment, car nous cherchons à ajouter des éléments à ce groupe plutôt que de tenter de remplacer des éléments. »

Ralph Krueger, embauché comme entraîneur des Sabres le 15 mai, a eu une longue conversation téléphonique avec Skinner qu'il a qualifiée de « très bonne ».

Krueger, qui a remplacé Phil Housley derrière le banc des Sabres après que l'équipe eut compilé un dossier de 33-39-10 et raté les séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour une huitième saison de suite, a expliqué de quelle manière il entendait utiliser les aptitudes de Skinner s'il devait être de retour dans la formation.

« Le ton de sa voix lorsqu'il a parlé du passé et du futur m'a permis de croire qu'il était à l'aise avec ce trio », a mentionné Krueger, qui est arrivé à Buffalo mardi. « Au cours de notre appel, j'ai lancé la discussion en ce sens, et elle n'a jamais dévié de cette direction, et Jeff a eu plusieurs occasions de le faire. C'est la manière dont la conversation s'est déroulée qui fait en sorte que je suis optimiste. J'ai vraiment eu le sentiment qu'il aime être ici et qu'il est heureux ici. »

Le mois dernier, Krueger s'est rendu en Slovaquie afin de rencontrer Eichel et Reinhart, qui participaient au Championnat du monde de la FIHG. Il a rencontré les deux hommes séparément après avoir communiqué avec eux par messages textes.

« Les deux rencontres ont été plus longues que prévu. Il s'agissait de conversations naturelles, très fortes, a expliqué Krueger. Ils ont une mentalité qui dénote beaucoup d'expérience malgré leur jeune âge (22 ans pour Eichel, 23 pour Reinhart) en raison de toutes les saisons qu'ils ont déjà disputées dans cette ligue. Ils comprennent très bien ce qui doit être fait ici.

« Je suis heureux de débarquer avec une équipe qui possède déjà une fondation, une base sur laquelle bâtir. C'est ce que j'ai ressenti au cours des conversations avec les deux joueurs. J'ai vraiment hâte de travailler avec eux. Au terme de ces conversations, nous voulions tous que la saison commence dès le lendemain. »

Video: DET@BUF: Eichel fait 4-4; 1er point pour Olofsson

La majeure partie de sa conversation avec Eichel a tourné autour de la prochaine étape qui l'attend à sa deuxième saison comme capitaine. Krueger a noté que même avec une saison d'expérience derrière la cravate, ce ne sera pas plus facile, mais il a précisé qu'Eichel avait les outils pour relever ce défi.

« La première saison comme capitaine, surtout à cet âge, comporte des défis, parce qu'il y a des journées où, en tant que leader, vous devez endosser des responsabilités qui dépassent votre propre personne, a expliqué Krueger. Je pense que Jack est plus à l'aise avec cette réalité. Nous avons beaucoup plus parlé de leadership que de hockey au cours de notre rencontre. C'était l'essentiel de mon message, la manière dont il pouvait parfaire ses aptitudes de leader, que je trouve naturelles chez lui. Je suis persuadé que son rendement sur la patinoire va suivre. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.