Skip to main content

Les Blue Jackets voient gros pour Pierre-Luc Dubois

Le directeur général Jarmo Kekalainen se dit « très satisfait » de la progression du jeune Québécois

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

COLUMBUS - Les Blue Jackets de Columbus ont joué gros à la date limite des transactions cette saison. Ils pourraient voir l'équipe se dégarnir cet été de trois de ses meilleurs éléments qui seront sans contrat.

Artemi Panarin, Matt Duchene et Sergei Bobrovsky seraient difficilement remplaçables s'ils devaient poursuivre leur carrière sous d'autres cieux, comme on leur prête l'intention.

Mais l'organisation estime avoir entre les mains un jeune joueur voué à un brillant avenir en Pierre-Luc Dubois.

À LIRELes Blue Jackets conjugent au présent dans le cas de Texier | Tortorella fait la même promesse que l'an dernier

« Nous sommes très satisfaits de la progression de Pierre-Luc au cours de ses deux premières saisons dans la LNH », a affirmé Kekalainen en entrevue à LNH.com. « Il a fait de grands pas et le plus emballant, c'est que ce n'est que le début pour lui. Il sera notre meilleur joueur de centre pour plusieurs saisons à venir. »

Les Blue Jackets avaient surpris bien des observateurs en misant sur Dubois au troisième rang du repêchage 2016.

Kekalainen avait dû essuyer des critiques. Plusieurs croyaient qu'il opterait pour l'attaquant Jesse Puljujarvi en raison de leurs souches finlandaises communes. Puljujarvi a été réclamé en quatrième position par les Oilers d'Edmonton.

Trois ans plus tard, Kekalainen peut se frotter les mains de satisfaction. Dubois a totalisé 109 points, incluant 47 buts, en 164 matchs dans la LNH tandis que Puljujarvi n'a que 37 points à sa fiche en 139 matchs.

Après avoir connu une première saison de 48 points en 2017-18, Dubois a enchaîné avec une campagne de 61 points.

« Les critiques viennent avec la fonction de directeur général », a simplement relevé Kekalainen, en louangeant le travail du personnel de recruteurs de l'équipe.

Au repêchage 2016, on disait de Dubois, qui mesure 6 pieds 3 pouces et qui pèse 220 livres, qu'il pourrait devenir un centre du genre Jamie Benn des Stars de Dallas. La comparaison tient encore la route. Kekalainen refuse toutefois de se prêter au jeu des comparaisons.

« Pierre-Luc va faire suffisamment de bruit sur son chemin qu'il créera sa propre personnalité comme joueur, a-t-il estimé. C'est un attaquant de puissance qui est doté d'une bonne intelligence au jeu et qui possède des mains agiles pour un gros bonhomme. Il peut préconiser un style physique ou tout en finesse. C'est un joueur complet. »

Video: CBJ@OTT: Dubois marque du côté du bouclier

Dubois n'a pas froid aux yeux comme on le constate depuis le début des séries éliminatoires. Il aimerait avoir plus que cinq points (2-3) à son dossier, mais on ne peut pas lui reprocher un manque d'ardeur.

Kekalainen a dit que Dubois a des choses à améliorer, la principale étant son efficacité sur les mises au jeu. Son taux de réussite avoisine les 44 pour cent depuis son arrivée dans la LNH.

« C'est un aspect qu'il doit réellement peaufiner parce qu'il n'a pas beaucoup joué au centre dans les rangs juniors, a-t-il mentionné. Il a vite compris que ça peut affecter son temps de jeu si on ne fait pas appel à lui pour des mises au jeu en zone défensive. »

Dubois ne lésine pas sur l'effort afin de s'améliorer. C'est un passionné d'entraînement hors glace. Il a déjà fait passer son poids de 207 à 220 livres cette saison. Que du muscle, et on pense qu'il pourrait être un joueur dominant à un poids de 230 livres.

« Il ne peut que s'améliorer à l'âge de 20 ans. Il va gagner en force et en vitesse », a conclu Kekalainen.

L'avenir des Blue Jackets ne s'annonce somme toute pas si sombre malgré l'incertitude entourant plusieurs joueurs importants.

L'équipe a un solide noyau en défense avec Seth Jones et Zach Werenski comme chefs de file. Ryan Murray, David Savard et Markus Nutivaara sont des valeurs sûres et le nouveau venu russe Vladislav Gavrikov cadre dans les plans.

À l'attaque, l'émergence du Français Alexandre Texier est un autre rayon de soleil.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.