Skip to main content

Las Vegas donne une bonne dose d'amour à ses Golden Knights

Les champions de l'Association de l'Ouest se sont entraînés dans une atmosphère festive mercredi

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

SUMMERLIN, Nevada -- Les Golden Knights de Vegas ont reçu une bonne dose d'amour de leurs partisans à leur retour au travail, mercredi. Ce n'est pas qu'ils sont - ou ont déjà été -- en manque d'amour, mais ils en ont bien besoin en recul 3-1 dans la Finale de la Coupe Stanley contre les Capitals de Washington.

Les gradins de la patinoire d'entraînement de l'équipe au City National Arena étaient de nouveau remplis à pleine capacité. De nombreux partisans ont dû demeurer à l'extérieur parce qu'il n'y avait plus de place.

L'atmosphère autour du complexe sportif était festive, avec la musique qui jouait à tue-tête, et les quelque 700 spectateurs à l'intérieur assuraient l'animation. Ils étaient plus bruyants à mesure que les joueurs sautaient sur la glace. Le gardien Marc-André Fleury a reçu l'accueil le plus chaleureux. Les joueurs se sont entraînés avec beaucoup d'entrain sous les encouragements des partisans et les aboiements de leur mascotte-chien « Bark-André Fleury » pendant une cinquantaine de minutes.

On n'aurait pas dit qu'on assistait à la séance d'entraînement d'une équipe qui va tenter d'éviter l'élimination devant son public au T-Mobile Arena, jeudi (20h HE; TVA Sports, CBC, SN, NBC).

« C'est incroyable, n'est-ce pas? », a lancé l'attaquant Pierre-Édouard Bellemare au sujet de l'engouement des partisans. « Ça rend la route jusqu'au travail tellement facile. Les gens prennent du temps de leur journée pour venir nous voir. Parfois, les enfants ne pourraient peut-être pas être là, mais ils prennent du temps quand même pour les emmener.

À LIRE : Carnet de bord: Bellemare, match no 4 | Gallant : Vegas n'est plus sous pression

« Il faut s'alimenter de cette énergie en se disant : 'Ben voilà, on va jouer devant nos supporters une fois de plus' ». 

Les joueurs rendent bien aux partisans leur fort enthousiasme en interagissant souvent avec eux pendant et après les séances d'entraînement.

« Nos fans se rendent bien compte jusqu'à quel point on apprécie leur présence et leur enthousiasme en tout temps quand nous sommes sur la glace, a repris Bellemare. Ça nous a aidés depuis le début de la saison parce que je trouve que le niveau à l'entraînement a gagné en vivacité, de mieux en mieux. C'est en grande partie parce qu'il y a 700 personnes qui sont là et qui crient si tu marques un but, alors forcément ton tir va être un peu plus vif. »

Karlsson : aucune inquiétude

Il n'y avait qu'un seul absent à l'entraînement, le joueur de centre du premier trio William Karlsson. L'entraîneur Gerard Gallant a expliqué que Karlsson avait préféré s'accorder du repos et qu'il n'y a aucune inquiétude à avoir quant à participation au match no 5.

Le défenseur Colin Miller ne portait pas de protection particulière au visage, même si Gallant avait indiqué après le match no 4 que Miller avait eu le nez cassé par un coup de coude de T.J. Oshie sur la séquence du cinquième but des Capitals.

Les attaquants québécois David Perron et William Carrier se sont entraînés au sein des troisième et quatrième trios, qui comptaient en fait chacun un joueur en trop. Perron a été laissé de côté dans le quatrième match, Tomas Tatar le remplaçant aux côtés de Cody Eakin et de Ryan Carpenter. 

Pour ce qui est de Carrier, il s'est dit prêt à jouer. Carrier est absent du jeu depuis le match no 6 de la série de deuxième tour contre les Sharks de San Jose. Il s'était blessé dans le match précédent.

Les Golden Knights ont de la place pour de la rapidité dans la formation et Gallant n'a pas manqué de souligner que c'est une des qualités de Carrier. Il remplacerait possiblement Ryan Reaves au sein du quatrième trio.

Le gardien réserviste devrait être de nouveau Maxime Lagacé. Malcolm Subban s'est entraîné en compagnie de l'entraîneur des gardiens David Prior, après l'entraînement.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.