Skip to main content

La Suisse est en liesse

La Finale de la Coupe Stanley mettra en présence trois défenseurs provenant de la ville de Berne

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

PITTSBURGH - La Coupe Stanley visitera la ville de Berne, en Suisse, cet été, peu importe qui la remportera.

La Finale qui s'amorce lundi mettra en présence trois défenseurs suisses : deux qui évoluent pour les Predators de Nashville, Roman Josi et Yannick Weber, et un qui porte les couleurs des Penguins de Pittsburgh Mark Streit, à titre de réserviste.

Tous trois, d'excellents amis à l'extérieur de la patinoire, sont de Berne.

La Suisse serait représentée par un attaquant, Kevin Fiala des Predators, n'eut été de la blessure à la jambe gauche qu'il a subie au cours du premier match de la série de deuxième tour contre les Blues de St.Louis, que les Predators ont gagnée en six matchs.

Fiala est originaire d'Uzwil, une petite ville de 12 000 habitants située à moins de 150 kilomètres de Berne.

« Même dans nos rêves les plus fous, nous n'aurions jamais cru nous affronter en Finale de la Coupe Stanley », a affirmé Josi au sujet des retrouvailles avec Streit. « Ce sera très le 'fun', mais pour les prochaines semaines nous ne serons pas des amis. On renouera ensemble l'été prochain. »

Streit a mentionné que Josi et lui vivent tout près l'un de l'autre et qu'ils sont membres du même club de tennis.

Weber, qui demeure à une vingtaine de minutes en auto de ses deux compatriotes, n'est pas un joueur de tennis mais il a dit que Streit et lui, deux anciens des Canadiens de Montréal, jouent souvent au golf ensemble. Les trois joueurs s'entraînent ensemble en vue de la saison de hockey à venir.

« Mark a été un modèle pour moi quand j'étais plus jeune parce que c'est lui qui a ouvert la voie pour les joueurs suisses », a confié Weber, âgé de 28 ans, de 11 ans le cadet Streit. Son exemple nous a fait réaliser que nous pouvions rêver plus grand que de faire carrière dans la ligue professionnelle suisse. Il m'a pris, ainsi que Roman, sous ses ailes pour les entraînements estivaux. Nous nous entraînons ensemble depuis plusieurs années.

« Mark m'a beaucoup encouragé dans les moments difficiles. Il me disait de persévérer parce que j'avais ma place dans la Ligue nationale », a continué Weber.

« Quand il a été échangé aux Penguins, j'étais heureux pour lui qu'il ait la chance de se rendre loin en séries éliminatoires vers la fin de sa carrière, a continué Weber. C'est maintenant très particulier de le retrouver en Finale. Trois gars de la même ville, trois amis, qui s'affrontent en Finale de la Coupe Stanley, c'est super pour Berne, mais aussi pour le hockey suisse. Ça va nous mettre sur la carte. »

Quelques gardiens réservistes suisses ont déjà vu leur nom être inscrit sur la Coupe, comme David Aebischer et Martin Gerber. C'est une première que potentiellement quatre Suisses aient pu prendre part à la même Finale.  

« Ça aura des retombées positives pour le hockey suisse, a argué Josi. Il y a de plus en plus de joueurs qui traversent l'océan afin de venir jouer dans les rangs juniors canadiens ou tenter leur chance dans la Ligue nationale. C'est formidable pour notre pays. »

Le premier choix au repêchage 2017 de la LNH pourrait même être un Suisse. Nico Hischier, un attaquant des Mooseheads de Halifax, est classé le deuxième espoir chez les patineurs nord-américains.

« Nous avons patiné quelque peu avec lui, Yannick, Mark et moi, l'été dernier et nous avons pu voir que c'est un joueur d'exception, a dit Josi. Il est patient avec la rondelle et on me dit qu'il a connu une superbe saison. J'espère qu'il s'établira comme un joueur de premier plan dans la Ligue nationale.

« Ce serait formidable qu'un Suisse soit le premier joueur réclamé au repêchage. »

Weber a avancé que les amateurs suisses vont sans doute se ranger derrière les Predators en raison de Josi, âgé de 26 ans, qui jouit d'une forte popularité auprès des jeunes, surtout depuis qu'il a été choisi le joueur par excellence aux Championnats du monde en 2013.

Pour ce qui est de savoir qui est le meilleur golfeur entre Streit et lui, Weber a répondu que Streit est beaucoup plus compétitif ce qui lui confère un léger avantage.

En ce qui a trait au tennis, Josi a dit que Streit a le meilleur dans la colonne des victoires, tout en soulignant qu'ils n'avaient pas croisé le fer l'été dernier.

« Je m'améliore à chaque été et je crois qu'il craint maintenant de m'affronter », a-t-il lancé avec le sourire.

En voir plus