Skip to main content

CMJ: La Suède sauve les meubles

Le Tre Kronor a défait la Finlande 3-2 pour mettre la main sur la médaille de bronze; l'Allemagne gagne en relégation

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

OSTRAVA, République tchèque - La Suède a réussi à sauver les meubles, dimanche, en décrochant la médaille de bronze grâce à une victoire de 3-2 face à la Finlande au Championnat mondial junior 2020 de la FIHG (CMJ).

Ils ont évité de repartir les mains vides en méritant une deuxième médaille en six ans, une première depuis qu'ils ont remporté l'argent en 2018, à Buffalo. Comme c'est leur habitude, les Suédois avaient été parfaits en ronde préliminaire pour une 13e année de suite - une séquence de 52 victoires - mais ils se sont inclinés en demi-finale contre la Russie.

À LIRE AUSSI : CMJ : Le Canada est champion

« Nous avons patiné davantage que les Finlandais », a déclaré l'espoir des Kings de Los Angeles, Tobias Bjornfot. « La défaite contre la Russie a été difficile à avaler, mais nous avons réussi à nous regrouper pour signer une belle victoire aujourd'hui. »

Un an après avoir décroché la médaille d'or du CMJ, la Finlande a quant à elle été exclue du podium pour la quatrième fois en sept ans. Les trois autres fois, elle a remporté l'or.

« Nous nous sentons tous mal en ce moment », a déclaré Mikko Kokkonen, l'espoir des Maple Leafs de Toronto. « Nous ne voulons jamais perdre contre nos voisins. Notre motivation était claire aujourd'hui et c'était la médaille de bronze. La quatrième place ne signifie rien. »

Les deux équipes se sont livré un match serré sans trop d'intensité et c'est finalement un but chanceux de Linus Oberg, marqué de l'arrière du filet, qui a fait la différence. Rasmus Sandin et Samuel Fagemo ont été les autres marqueurs de la Suède.

La Finlande a surpris les États-Unis lors des quarts de finale en l'emportant 1-0, mais elle n'a inscrit que quatre buts au cours de la ronde éliminatoire, elle qui a été blanchie 5-0 par le Canada en demi-finale, samedi. La perte de l'attaquant Rasmus Kupari en ronde préliminaire lui a assurément fait mal.

Patrick Puistola et Matias Maccelli ont touché la cible pour les Finlandais, tandis que le gardien Justus Annunen a repoussé 23 lancers. Ce dernier a amorcé la ronde éliminatoire avec le statut de meilleur gardien du tournoi, mais il n'a clairement pas été à la hauteur.
Son vis-à-vis Hugo Alnefelt a effectué 32 arrêts et a été brillant en fin de match quand la Finlande a cogné à la porte à plusieurs reprises.

L'Allemagne survit facilement en relégation

L'Allemagne a assuré sa place dans le groupe mondial en signant une victoire de 6-0 dans le match ultime de la série de relégation au meilleur de trois matchs face au Kazakhstan.

Les Allemands ont explosé avec quatre buts en 4:15 en deuxième période pour mettre le match hors de portée, alors qu'ils n'avaient qu'un seul but d'avance. 

« C'était important de donner aux gars une occasion de revenir dans le groupe mondial, c'est tout ce qui importait, a déclaré le capitaine allemand Moritz Seider. Tous les gars étaient concentrés sur la tâche et nous méritions la victoire. »

Pour une équipe qui est passée à un point d'accéder aux quarts de finale au sein du « groupe de la mort », la formation germanique s'est compliqué la tâche en perdant le deuxième match de la série contre les Kazakhs 4-1, samedi. Malgré cette petite frousse, l'équipe sera à Edmonton et à Red Deer, l'an prochain. Elle en était à sa première présence au CMJ depuis 2015.

Avec la nouvelle vague d'attaquants sur laquelle elle compte - les Tim Stützle, John-Jason Peterka et Lukas Reichel - la barre sera plus haute qu'elle ne l'était cette année. La troupe de Tobias Abstreiter devrait avoir la vie plus facile en ronde préliminaire parce que la Suisse et la Slovaquie, notamment, seront dans son groupe.

« L'objectif devrait toujours être d'atteindre les quarts de finale à ce tournoi et cette équipe a tous les éléments pour y arriver », a ajouté Seider, qui pourrait s'aligner avec les Red Wings de Detroit, l'an prochain. « Ce sera l'objectif, c'est certain. »

Les Kazakhs ont vu leur aventure dans le groupe mondial prendre fin après deux participations, eux qui avaient défait le Danemark lors de la relégation, l'an dernier.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.